Archives par mot-clé : syndicalisme

Journées d’étude : « Le syndicalisme en actes », 27-28 avril 2017, Aix-en-Provence

Journées d’études organisées par le LEST autour du thème « Le syndicalisme en actes : approches ethnographiques du travail syndical » les 27 et 28 avril 2017.

Comité d’organisation : Baptiste Giraud – LEST-AMU, Yolaine Gassier – CHERPA-LEST, IEP/AMU, Cristina Nizzoli – IRES-LEST.

 Fred Séchaud interviendra le 28 avril, dans le cadre de l’atelier n°3 : « L’activité des  mandataires syndicaux dans les organismes paritaires. La professionnalisation du paritarisme au prisme d’un outil de rationalisation et de reconnaissance du travail syndical ».

Affiche du colloqueL’analyse du travail syndical a rarement été abordée en tant que telle, en dehors d’un récent numéro de la Nouvelle revue de psychosociologie (2014). Dans le prolongement de cette première contribution, l’ambition de ces journées d’étude peut être résumée autour de trois enjeux. Elle est d’abord de mettre en évidence ce que peut apporter à la compréhension des métamorphoses et des ressorts de l’activité des militants et des représentants syndicaux une approche ethnographique de leurs pratiques, équipée notamment de la “boîte à outils” de la sociologie de l’action collective. Par ailleurs, les travaux rassemblés dans ces journées d’étude visent à interroger ces processus de recomposition des modalités du travail syndical à différentes échelles, dans ses différentes scènes d’interaction (dans ses relations aux salariés, aux adhérents, aux directions), et donc sous ses différentes dimensions : qu’il s’agisse du travail de représentation institutionnelle ou bien du travail de mobilisation des groupes défendus. Enfin, la volonté de ces journées d’études est de ne pas réduire l’analyse du travail syndical aux seules organisations syndicales de salariés. L’objectif est au contraire de mettre en perspective les pratiques de leurs représentants avec celles que l’on peut observer auprès de leurs homologues dans les organisations patronales et agricoles. Il s’agit ainsi de saisir le travail qui se déroule à l’intérieur de ces différents espaces de l’action syndicale dans ce qu’ils ont à la fois de distinct et de commun.

Ces différents points de réflexion seront développés dans le cadre de cinq ateliers  :

  • Produire et tenir l’organisation syndicale
  • Rendre service. Formes et usages des activités de service dans les organisations syndicales françaises
  • Gérer, cogérer
  • Négocier. Les modalités pratiques du travail de négociation
  • Mobiliser. Savoirs et savoir-faire dans la mobilisation

Présentation et programme détaillé sur le site du LEST

La Revue de l’Ires n°82, 2014/3

Rev82siteSommaire de la Revue de l’Ires n°82, 2014/3

Les budgets de référence : un nouveau repère 
dans le débat public sur la pauvreté
Pierre CONCIALDI
Les indicateurs de législation protectrice 
de l’emploi au crible de l’analyse juridique
Raphaël DALMASSO
L’accroissement de la durée des conventions collectives de travail québécoises 
depuis 20 ans : nouvelle normalité, partenariat consolidé 
ou manifestation du pouvoir patronal ?
Mélanie LAROCHE, Patrice JALETTE et Frédéric LAUZON DUGUAY
Territoire et syndicalisme, entre respect des valeurs 
et besoins d’évolution, la démarche CGT
Martine BERNARD-ROIGT
Emprise financière et internationalisation des groupes français : 
un premier état des lieux
Catherine SAUVIAT et Claude SERFATI

Résumés des articles – English Abstracts

 

La Revue de l’Ires, créée en 1989, est une revue pluridisciplinaire publiée par l’Institut de Recherches Economiques et Sociales. Elle est destinée à nourrir la connaissance dans les domaines intéressant l’ensemble des organisations syndicales : marché du travail et politiques d’emploi, politique économique, revenus et protection sociale, conditions de travail et activité de travail, formes de rémunération et de gestion des salariés, relations professionnelles.

S’adressant aux chercheurs, praticiens et experts venant de différentes disciplines (droit, économie, gestion, histoire, sociologie, sciences politiques), La Revue de l’Ires porte une attention particulière aux articles novateurs issus d’enquêtes empiriques ou mobilisant une méthodologie originale, ainsi qu’aux éclairages comparatifs internationaux.
Elle paraît quatre fois par an. Tous les articles sont téléchargeables depuis le résumés articles du numéro 27 été 1998.

Construire un syndicalisme de proximité pour les petites entreprises

REY Frédéric, BORISOVA Ksenia et THOBOIS Pascal. Construire un syndicalisme de proximité pour les petites entreprises. Stratégies, pratiques et actions syndicales en direction des salariés des petites entreprises : le cas de la CFDT. Paris : Cnam ; Noisy-le-Grand : Ires, 2014, 244 p.

Si la CFDT est l’organisation syndicale qui a le plus tôt transformé l’objet « petites entreprises » en catégorie légitime de son action syndicale, comment, où et avec qui continue-t-elle ce travail aujourd’hui ? Comment surmonte-t-elle les obstacles structurels, historiques et culturels qui ont contribué à maintenir durablement les petites entreprises aux marges du système de relations professionnelles français ? Les TPE-PE se caractérisent en effet par une grande hétérogénéité (7 millions de salariés sont répartis dans 1,17 millions d’entreprises de 1 à 49 salariés), des effectifs réduits (75% des TPE n’emploient qu’un ou deux salariés), moins de droits sociaux (seuils de 11 et 49 salariés pour les IRP) et une préférence pour les arrangements informels qui compliquent l’action syndicale, mais ne la rendent pas impossible. L’étude montre en effet comment la CFDT s’investit concrètement, au quotidien, pour construire un syndicalisme de proximité pour les petites entreprises. Après avoir présenté l’objet TPE-PE et l’histoire de sa prise en charge par l’organisation de 1970 à nos jours (partie 1), l’étude apporte un éclairage à partir de quatre types d’actions syndicales (partie 2) : 1.Les « opérations de rencontre » régulières organisées par les militants en direction des salariés des petites entreprises, dans les centres villes et leurs périphéries ; 2.L’animation des lieux d’accueil qui assurent une présence syndicale pérenne sur les territoires ; 3.L’accompagnement des petites entreprises lors des négociations de protocoles préélectoraux ; 4.Le dialogue social territorial dans les CPRIA. Quarante entretiens ont été réalisés auprès de responsables et de militants. Six « opérations de rencontre » ont été observées, trois responsables « TPE-PE » ont réalisés des « carnets de bord » et quarante questionnaires ont été diffusés auprès de l’ensemble des membres du « réseau TPE-PE », animé par la délégation PME de la CFDT.

Accéder à l’étude en ligne : https://halshs.archives-ouvertes.fr/LISE-CNRS/halshs-01117549v1

Frédéric REY et Ksenia BORISOVA sont membres du laboratoire LISE (CNAM)

Pascal THOBOIS est chercheur à Sciences Po

La Revue de l’Ires n°81, 2014/2

Rev81siteSommaire de la Revue de l’Ires n°81, 2014/2

Le « non-recours » à la couverture maladie universelle et sa mise à l’agenda de l’Assurance maladie : un phénomène qui travaille l’institution
Héléna REVIL
S’arracher à sa condition d’ouvrier : de l’engagement syndical à l’encadrement intermédiaire
Baptiste GIRAUD
Revenus du travail et emploi atypique, comparaison entre les analyses sociétales et individuelles
François GHESQUIÈRE et Jacques WELS
Quel régime salarial optimal pour la zone euro ?
Odile CHAGNY et Michel HUSSON

Résumés des articles – English Abstracts

 

La Revue de l’Ires, créée en 1989, est une revue pluridisciplinaire publiée par l’Institut de Recherches Economiques et Sociales. Elle est destinée à nourrir la connaissance dans les domaines intéressant l’ensemble des organisations syndicales : marché du travail et politiques d’emploi, politique économique, revenus et protection sociale, conditions de travail et activité de travail, formes de rémunération et de gestion des salariés, relations professionnelles.

S’adressant aux chercheurs, praticiens et experts venant de différentes disciplines (droit, économie, gestion, histoire, sociologie, sciences politiques), La Revue de l’Ires porte une attention particulière aux articles novateurs issus d’enquêtes empiriques ou mobilisant une méthodologie originale, ainsi qu’aux éclairages comparatifs internationaux.
Elle paraît quatre fois par an. Tous les articles sont téléchargeables depuis le résumés articles du numéro 27 été 1998.

La Revue de l’IRES : La participation des salariés au niveau européen : comités d’entreprise européens, sociétés européennes, syndicats européens.

« Les formes de participation au niveau transnational des entreprises en Europe sont relativement récentes et encore en construction par les acteurs sociaux. […] Le niveau de l’entreprise transnationale analysé dans ce numéro est encore peu étudié alors qu’il constitue un des éléments cruciaux de l’Europe sociale : il s’agit des droits qui organisent la participation des salariés dans les entreprises transnationales communautaires. Toutefois, avec la crise économique et financière puis le développement de politique d’austérité, l’Europe sociale est à un tournant. Les enjeux actuels mettent en péril les arrangements traditionnels des relations professionnelles au niveau national (Leonardi 2012) alors que la construction sociale et la participation des salariés au niveau communautaire reste encore à ses débuts. De quelle représentation et de quelle démocratie participative disposent les salariés face à des entreprises transnationales dont les stratégies sont de plus en plus globales mais dont les politiques sociales sont peu réglementées aux niveaux international et européen ? Telle est la question à laquelle répondent les articles présentés dans ce numéro spécial.  » Extrait introductif par Isabel da Costa et Udo Rehfeldt