Archives par mot-clé : Inégalités

About the School-to-Work Transition

Lire le In and Around n° 1 sur le site du Céreq

The theme chosen for this first issue – the School-to-Work Transition – has underpinned a large part of Céreq’s scientific activities since its creation. The journal published several articles on this issue. In addition, it presents some international projects recently carried out by Céreq researchers.

Lefresne, Florence; Rose, José; Sgarzi, Matteo; Dupray, Arnaud; Barret, Christophe; Couppié, Thomas; Epiphane, Dominique; Toutin, Marie-Hélène; Cart, Benoît; Léné, Alexandre; Debowsky, Horacy The School-to-Work Transition . – Marseille : Céreq, 2020. – 64 p. – (In and Around; n° 1)

Acceso de mujeres y hombres jóvenes a los empleos gerenciales, una igualdad engañosa

Por primera vez en 2013, el porcentaje de mujeres jóvenes que tres años después de su entrada en el mercado de trabajo ocupaban un puesto de mando medio y superior, se volvió equivalente a la de los hombres jóvenes. Sin embargo, su acceso a los puestos de gerentes al comienzo de la vida profesional sigue sin estar a la altura de la importancia de su inversión educativa. La evolución de su nivel de diploma es superior a la recuperación lograda al acceder más masivamente que antes al puesto gerencial.

Lire le Calificaciones y empleo n° 103

Vanessa Di Paola, Arnaud Dupray, Dominique Epiphane, Stéphanie Moullet, Acceso de mujeres y hombres jóvenes a los empleos gerenciales, una igualdad engañosa in Calificaciones y empleo n° 103 (2017). – 4 p.

Access to management jobs for young men and women: apparent equality misleading

In 2013, the share of young women employed in management positions1 three years after their entry into the labour market reached parity for the first time with that for young men. Nevertheless, their access to management jobs at the beginning of their working lives still does not match the scale of their investment in education. The process of catching up with their male counterparts by accessing management jobs in much greater numbers than previously is not keeping pace with the rise in their levels of qualification.

Lire le Training and employment n° 132

Vanessa Di Paola, Arnaud Dupray, Dominique Epiphane, Stéphanie Moullet, Access to management jobs for young men and women: apparent equality misleading in Training and employment n° 132 (November-December 2017). – 4 p.

Accès des jeunes femmes et des jeunes hommes aux emplois cadres, une égalité trompeuse

Pour la première fois, en 2013, la part de jeunes femmes qui occupaient, trois ans après leur entrée sur le marché du travail, un emploi de cadre, est devenue équivalente à celle des jeunes hommes.

Pour autant, leur accès aux postes de cadres en début de vie professionnelle n’est toujours pas à la mesure de l’importance de leur investissement éducatif. L’évolution de leur niveau de diplôme est supérieure au rattrapage qu’elles opèrent en accédant plus massivement qu’auparavant à l’emploi cadre.

Lire le Bref

Plus d’information sur le site du Céreq

Vanessa Di Paola, Arnaud Dupray, Dominique Epiphane, Stéphanie Moullet , Accès des jeunes femmes et des jeunes hommes aux emplois cadres, une égalité trompeuse in Bref n° 359 (2017). – 4 p.

The early careers of the second generations: a double ethnic penalty?

The early careers of the second generations: a double ethnic penalty?Young people from North African origin have greater difficulty in finding employment than their counterparts of French origin. And once they do manage to find employment, their jobs tend to be of lower quality. Thus they appear to suffer from a double penalty linked to their origins which, aggravated by the crisis, does not seem to abate over time.

Lire le document sur le site du Céreq

Yaël Brinbaum, Sabina IssehnaneThe early careers of the second generations : a double ethnic penalty? in Training and employment n° 119 (September-October 2015). – 4 p.

Les débuts de carrière des jeunes issus de l’immigration : une double pénalité ?

Les débuts de carrière des jeunes issus de l'immigration : une double pénalité ?Les jeunes issus de l’immigration maghrébine ont plus de difficultés pour accéder à l’emploi que les Français d’origine. Une fois qu’ils y parviennent, ils occupent des emplois de moins bonne qualité et semblent pâtir d’une pénalité liée à leurs origines qui, aggravée par la crise économique, ne s’atténue pas avec le temps.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Yaël Brinbaum, Sabina  Issehnane, Les débuts de carrière des jeunes issus de l’immigration : une double pénalité ? in Bref n° 341 (décembre 2015). – 4 p.

Dictionnaire des inégalités

Dictionnaire des inégalités - couv.Alain Bihr et Roland Pfefferkorn (dirs.), Dictionnaire des inégalités Paris : Armand Colin, 2014 – 444 p.

Résumé : « Les inégalités n’ont cessé de s’accroître ces dernières années dans nos sociétés contemporaines Perçue par une large part du public, cette tendance est confirmée par de nombreuses études scientifiques, si bien que la question des inégalités est devenue un objet de préoccupation majeure Loin de se limiter à dresser un état des lieux, l’ambition de cet ouvrage est de fournir les clefs indispensables à la compréhension de cette dynamique Riche de plus de cinq cents entrées, ce dictionnaire couvre l’ensemble des dimensions des inégalités sociales : inégalités entre classes, entre sexes, entre âges et générations, entre nationalités et groupes ethniques, ou encore entre différents espaces (centres et périphéries, villes et campagnes…) Afin de dépasser le seul cadre hexagonal, plusieurs entrées sont consacrées à des pays ou à des comparaisons internationales Pour autant, ne sont négligés ni les débats et controverses ni les aspects méthodologiques relatifs à l’étude des inégalités et à leur mesure Enfin, l’aspect systémique des inégalités est mis en évidence, en analysant comment celles-ci s’engendrent bien souvent conjointement Fruit de la collaboration de sociologues, ethnologues, historiens, géographes, économistes, statisticiens, philosophes, médecins et juristes, ce dictionnaire pluridisciplinaire, premier du genre, apporte un éclairage inédit sur le fonctionnement de nos sociétés.
8 champs d’exploration : – les inégalités entre classes sociales, – les inégalités de genre ou entre sexes sociaux, – les inégalités entre classes d’âge et entre générations, – les inégalités entre nationalités, ethnies, groupes racisés ou racialisés à l’intérieur d’un même État, – les inégalités sociospatiales (entre quartiers urbains, centres et périphéries, entre villes et campagnes, entre régions), – les inégalités au niveau mondial (entre États et groupes d’États, entre continents ou régions continentales, etc), – les débats autour des inégalités sociales et du concept d’inégalité sociale mettant aux prises les principaux courants philosophiques, politiques et idéologiques contemporains, – enfin les questions de méthode que posent l’étude et la mesure empiriques des inégalités »

What recruiters say about job applicants and gender

 ‘Men tend to be go-getting but women are better organised’: what recruiters say about job applicants and genderTitre complet : ‘Men tend to be go-getting but women are better organised’: what recruiters say about job applicants and gender

Discrimination when hiring new staff is punishable by law. And yet gender is seldom a neutral criterion during the recruitment process. The assumption that women are less flexible in respect of their working hours is not the only issue at stake. A whole set of personality traits that are still regarded as ‘innate’ to men and women can bias the selection process. The statements made by recruiters, both men and women, show that the stereotypes die hard…

Voir le document sur le site du Céreq

Lydie Chaintreuil, Dominique Epiphane, « Men tend to be go-getting but women are better organised » : what recruiters say about job applicants and gender in Training and employment n° 107 (septembre-octobre 2013). – 4 p.

Quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s

" Les hommes sont plus fonceurs mais les femmes mieux organisées " : quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-sTitre complet : ” Les hommes sont plus fonceurs mais les femmes mieux organisées ” : quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s

 

Les discriminations à l’embauche sont punies par la loi. Pourtant, lors d’un recrutement, le critère du sexe est rarement neutre. Le supposé manque de disponibilité des femmes n’est pas seul en cause. Tout un ensemble de traits de personnalité encore assignés « naturellement » aux hommes et aux femmes peut venir biaiser la sélection.

Les propos de recruteurs, des deux sexes, montrent que les stéréotypes ont la vie dure…

Voir ce Bref sur le site du Céreq

Lydie Chaintreuil; Dominique Epiphane, ” Les hommes sont plus fonceurs mais les femmes mieux organisées “ : Quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s, in Bref n° 315 (octobre 2013). – 4 p.

Travail,santé,éducation : individualisation des parcours sociaux et inégalités

Cet ouvrage explore le nouveau concept de « parcours social », concept particulièrement efficient pour observer les inégalités de toutes sortes que subissent les hommes et les femmes dans des domaines aussi variés que le travail, la santé, l’éducation et la formation. Il apparaît que le processus d’individualisation mis en œuvre par les politiques publiques et les nouvelles formes de management favorise l’émergence, le maintien ou l’aggravation de ces inégalités dans nos sociétés.

 

Melchior, Jean-Philippe, dir. ; Widmer, Eric, dir., Travail,santé,éducation : individualisation des parcours sociaux et inégalités, Ertul, Servet, dir. ;  . – Paris : L’Harmattan, 2013. – 287 p. – (Logiques sociales) .

 

Auteurs Céreq ayant participé à cet ouvrage :

Calmand, Julien; Giret, Jean-François, L’éclatement des parcours professionnels des diplômés de doctorat en France