Archives par mot-clé : Formation professionnelle en entreprise

Sous-traitance en chaîne : le maillon faible de la formation en entreprise

Lire le Bref n° 387 sur le site du Céreq

Entre les différents maillons d’une chaîne de sous-traitance s’instaurent des relations de dépendance économique. Au plus une entreprise va se trouver « éloignée » du donneur d’ordres, au plus elle va en subir les effets. S’il est établi que les salariés des sous-traitants en bout de chaîne ont de moins bonnes conditions d’emploi et de salaire, il s’avère qu’en matière de formation, ils sont également moins bien lotis, qu’il s’agisse des opportunités fournies, des espaces d’expression alloués ou de la nature des formations à même d’être poursuivies.

Jean-Claude Sigot, Josiane Vero, Sous-traitance en chaîne : le maillon faible de la formation en entreprise in Bref n° 387 (2020). – 4 p

Dis-moi quel poste tu occupes, je te dirai quelle formation tu suis

Lire le Bref n° 384 sur le site du Céreq

La loi du 5 septembre 2018 fait de la montée en compétences des salariés et de la sécurisation des parcours professionnels un enjeu central. La formation organisée est un outil majeur pour y répondre. Pour autant, celle-ci ne constitue pas un ensemble homogène.

L’enquête Defis, à travers l’analyse des intitulés de formation, nous renseigne pour la première fois sur le contenu de près de 6 millions de formations suivies entre janvier 2014 et juin 2015 par les salariés, et offre un regard inédit sur les logiques de recours à la formation dans les entreprises.

Delphine Béraud, Dis-moi quel poste tu occupes, je te dirai quelle formation tu suis in Bref n° 384 (2019). – 4 p

Qualifications et parcours – Qualification des parcours

Lire le Céreq Echanges n° 10 sur le site du Céreq

Les XXVèmes journées du longitudinal (JDL) se proposaient de questionner deux notions : la qualification et les parcours ainsi que leur articulation. Elles furent l’occasion d’évoquer les parcours biographiques et de saisir la qualification des personnes comme un construit dans le temps, dans une perspective de « formation tout au long de la vie ». Ces journées ont permis de discuter de la polarisation des parcours tels les parcours d’exclusion et parcours d’accès aux qualifications les plus socialement valorisées mais aussi de la multiplication des parcours atypiques remettant en cause les relations directes entre réussite ou échec scolaire d’une part, insertion professionnelle durable ou précaire d’autre part.

À cet égard, les JDL ont permis de discuter des méthodes statistiques permettant d’identifier des parcours-types, notamment à travers les techniques de classification.

Les XXVèmes journées du longitudinal ont été organisées par le Centre associé au Céreq de Nantes du Laboratoire « Droit et changement social » (UMR-CNRS 6297), le Centre de recherche en éducation de Nantes (CREN -EA2661) et le Centre nantais de sociologie (UMR-CNRS 6025) de l’Université de Nantes. Elles se sont déroulées dans le cadre des Journées scientifiques de l’Université de Nantes, les 20 et 21 juin 2019, à la faculté de droit et de sciences politiques et à la cité des congrès de Nantes, et ont bénéficié du soutien financier de l’Université de Nantes, de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) et du Céreq.

Depuis plus de 20 ans, les JDL sont organisées par le Céreq ou un de ses centres régionaux associés. Elles regroupent une centaine de chercheur·e·s autour d’une thématique inscrite dans une approche longitudinale de l’analyse de la relation formation-emploi. Les actes des rencontres sont édités tous les ans par le Céreq.

Bernard, Pierre-Yves, dir.; Caillaud, Pascal, dir.; Ghaffari, Sarah, dir.; Gosseaume, Valérie, dir.; Houdeville, Gérald, dir.; Hugrée, Cédric, dir.; Michaut, Christophe, dir.; Poullaouec, Tristan, dir.; Roupnel-Fuentes, Manuella, dir.; Boudesseul, Gérard, dir.; Couppié, Thomas, dir.; Epiphane, Dominique, dir.; Giret, Jean-François, dir.; Werquin, Patrick, dir.; Qualifications et parcours – Qualifications des parcours : XXVèmes journées du longitudinal Nantes, 20 et 21 juin 2019 – Université de Nantes, Journées du Longitudinal (JDL n° XXV; 20 et 21 juin 2019; Université de Nantes, Nantes) . – Marseille : Céreq, 2019. – 379 p. – (Céreq Echanges; 10) .

Employee training 2.0: the lever effect of ICTs

Lire le Training and employment n° 139 sur le site du Céreq

Enhancing access to and the use and quality of ICTs is one of the 11 thematic objectives of the European Union’s cohesion policy for the period 2014-2020. In France, more than eight out of every ten employees use information and communication technologies (ICTs) in their work, but to varying extents and with very different user profiles. The heaviest users of ICTs are more likely to access organised training and also benefit from the stimulating effect of ICTs on informal learning. Thus pinpointing the influence of ICTs on the various modes of learning at work is one of the possible ways of preparing for the digital transition.

Marion Lambert, Employee training 2.0: the lever effect of ICTs in Training and employment n° 139 (2019). – 4 p.

Tous informés… tous formés ?

Lire le Bref n° 378 sur le site du Céreq

Pour activer ses droits à la formation, encore faut-il bien les connaître. Les salariés peuvent être informés de différentes façons sur le sujet : par la hiérarchie et les responsables de la formation ou des ressources humaines, par les collègues ou les représentants du personnel, ou encore par leurs propres recherches. Mais selon son mode de diffusion, l’information touche des catégories de salariés différentes, et n’a pas les mêmes conséquences sur leur accès effectif à la formation. 

Carole Brunet, Géraldine Rieucau, Tous informés… tous formés ? in Bref n° 378 (2019). – 4 p.

La formation des salariés 2.0 : l’effet levier des TIC

Lire le Bref n° 376 sur le site du Céreq

Plus de huit salariés sur dix mobilisent les technologies de l’information et de la communication (TIC) dans leur travail, mais à des degrés divers et selon des profils d’utilisateurs différents. Les plus connectés accèdent davantage à la formation organisée et bénéficient également de l’effet stimulateur des TIC sur les apprentissages informels. Repérer l’influence des TIC sur les différentes manières d’apprendre au travail est ainsi une des façons possibles d’anticiper la transition numérique.

Marion Lambert, La formation des salariés 2.0 : l’effet levier des TIC in Bref n° 376 (2019). – 4 p.

La formation en entreprise accompagne les promotions mais fait défaut aux plus fragiles

Lire le Bref n° 374 sur le site du Céreq

Les salariés promus dans leur entreprise sont aussi ceux les plus formés. Cependant la promotion ne reflète qu’une facette des évolutions possibles pour les salariés.

Qu’en est-il alors de la formation quand il s’agit de réorienter un parcours, débloquer une carrière ou éviter un déclassement ?

Ekaterina Melnik-Olive, Camille Stephanus, La formation en entreprise accompagne les promotions mais fait défaut aux plus fragiles in Bref n° 374 (2019). – 4 p.

Parcours professionnels et formation : des liens renouvelés

Actes de la journée d’étude du 7 décembre 2018 organisée par le Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle (CNEFP) et le Céreq

Lire le Céreq échanges n° 9 sur le site du Céreq + accès aux vidéos

Lancé par le Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle (CNEFP), réalisé par le Céreq et financé par le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), le Dispositif d’enquêtes sur la formation et itinéraires des salariés (Defis) suit sur cinq années (2014-2019) les itinéraires de 16 000 personnes représentatives des salariés en poste fin 2013.
Cette journée d’étude s’est déroulée en suivant trois sessions thématiques : « Apprendre au travail : la part du formel et de l’informel », « La formation comme liberté professionnelle » et « À quoi sert la formation continue ? ». Elle présente les résultats des trois premières vagues de l’enquête en les mettant en regard des orientations de la réforme de 2018 en cours de déploiement.

Pierre Carloni, Marion Lambert et Isabelle Marion-Vernoux (coordonnateurs), Parcours professionnels et formation : des liens renouvelés : Actes de la journée d’étude du 7 décembre 2018 organisée par le Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle (CNEFP) et le Céreq – Marseille : Céreq ; Paris : CNEFP, 2019. – 62 p. – (Céreq Echanges; 9)

La formation dans les petites entreprises, reflet de leurs orientations stratégiques

Le constat est connu : les petites entreprises forment moins leurs salariés que les plus grandes. Mais dans le détail, leurs pratiques de formation se révèlent très hétérogènes. De nouvelles données, fournies par l’enquête Defis, permettent aujourd’hui de montrer que cette diversité est principalement liée à celle des stratégies de développement.

Lire le Bref n° 369 sur le site du Céreq

Delphine Beraud, Edmond Noack, La formation dans les petites entreprises, reflet de leurs orientations stratégiques in Bref n° 369 (2018). – 4 p.

Journée d’étude. Parcours professionnels et formation : des liens renouvelés

Vous êtes invité.e à la journée organisée par le

CNEFP

(Conseil national d’évaluations de la formation professionnelle)

& le Céreq

le vendredi 7 décembre 2018

de 9h30 à 17h00 avec déjeuner-buffet sur place offert

au Conseil économique, social et environnemental (CESE) – PARIS

Présentation complète sur le site du Céreq

S’inscrire

La adaptación de las competencias, un desafío para las empresas del sector digital

En el sector digital la innovación está en el corazón del crecimiento. Para favorecerla, las empresas deben más que en otros sectores reclutar personal calificado y cuidar el mantenimiento y renovación de las competencias de sus trabajadores. La formación inicial, la formación continua en sus diferentes formas y la alternancia se utilizan en gran medida en un continuum que podría prefigurar una tendencia más general.

Lire le Calificaciones y empleo n° 102

Jean-Marie Dubois, Patrick Rousset, La adaptación de las competencias, un desafío para las empresas del sector digital in Calificaciones y empleo n° 102 (2017). – 4 p.

El trabajo en el corazón de los aprendizajes en empresa

Para la mayoría de los empleadores, las competencias de los trabajadores se adquieren menos por medio de formaciones organizadas que mediante el ejercicio del trabajo. El dispositivo Defis permite mostrar que los trabajadores inscriptos en las dinámicas de trabajo más portadoras de aprendizajes informales son también los que más acceden a la formación organizada. Esta constatación es particularmente marcada para los asalariados que ocupan los puestos menos calificados.

Lire le Calificaciones y empleo n° 99

Christine Fournier, Marion Lambert, Isabelle Marion-Vernoux, El trabajo en el corazón de los aprendizajes en empresa in Calificaciones y empleo n° 99 (2017). – 4 p.

Adapting skills : a challenge digital companies have to meet

Innovation is a key factor in growth in the digital sector. In order to foster innovation, digital companies must, to a greater extent than elsewhere in the economy, recruit skilled personnel and ensure that their employees’ skills are maintained and updated. Considerable use is made of initial education, continuing training in its various forms and block-release programmes in a continuum that might prefigure a more general tendency.

Training & employment n° 131

Jean-Marie Dubois, Patrick Rousset, Adapting skills : a challenge digital companies have to meet in Training and employment n° 131 (September-October 2017). – 4 p.

Company-based training vs. employees’ aspirations

Although employees in low-skilled jobs are as likely as any others to express an interest in receiving training, they actually submit significantly fewer applications for training. How can this gap be explained? While a wish to receive training goes hand in hand with employees’ perception of their career prospects, in conjunction with their aspirations, the submission of applications for training is determined more by companies’ practices.

Training & employment n° 130

Jean-Marie Dubois, Ekaterina Melnik-Olive, Company-based training vs. employees’ aspirations in Training and employment n° 130 (July-August 2017). – 4 p.

In the chemical industries, ‘we attract, we train, we hire’

The changes that have been taking place in work in the chemical industries over the past thirty years have led to a reconfiguration of production and maintenance jobs. The profiles of these manual workers, technicians and supervisors, who now tend to be more highly qualified and more functionally flexible, have become more diverse. In a sector in which work has become considerably denser and modernised, albeit unevenly, the transmission of knowledge, on-the-job learning and internal mobility still predominate.

Training & employment n° 128

Agnès Legay, Fred Séchaud, In the chemical industries, ‘we attract, we train, we hire’ in Training and employment n° 128 (March-April 2017). – 4 p.