Archives par mot-clé : femme

Et les femmes devinrent plus diplômées que les hommes…

Lire le Bref n° 373

En deux décennies, la place des jeunes femmes sur le marché du travail s’est améliorée : plus diplômées, davantage en emploi, elles bénéficient aussi d’un début de rattrapage salarial, et accèdent à des métiers et des filières plus proches de ceux des hommes. Mais ce rapprochement est en partie alimenté par la dégradation de la situation des hommes. Et malgré tout des inégalités persistent, notamment dans l’accès au statut de cadre.

Thomas Couppié, Dominique Epiphane, Et les femmes devinrent plus diplômées que les hommes… in Bref n° 373 (2019). – 4 p.

Acceso de mujeres y hombres jóvenes a los empleos gerenciales, una igualdad engañosa

Por primera vez en 2013, el porcentaje de mujeres jóvenes que tres años después de su entrada en el mercado de trabajo ocupaban un puesto de mando medio y superior, se volvió equivalente a la de los hombres jóvenes. Sin embargo, su acceso a los puestos de gerentes al comienzo de la vida profesional sigue sin estar a la altura de la importancia de su inversión educativa. La evolución de su nivel de diploma es superior a la recuperación lograda al acceder más masivamente que antes al puesto gerencial.

Lire le Calificaciones y empleo n° 103

Vanessa Di Paola, Arnaud Dupray, Dominique Epiphane, Stéphanie Moullet, Acceso de mujeres y hombres jóvenes a los empleos gerenciales, una igualdad engañosa in Calificaciones y empleo n° 103 (2017). – 4 p.

Les jeunes femmes investissent les études supérieures, mais pas encore les écoles d’ingénieurs

Le vingtième siècle a vu une forte croissance du nombre d’étudiantes, pourtant largement minoritaires en début de siècle. Désormais, 57% des étudiants à l’université sont des femmes. Elles représentent plus de la moitié des étudiants en licence et en master, mais elles sont minoritaires dans les formations sélectives telles que les DUT, les écoles d’ingénieurs, les classes préparatoires aux grandes écoles. Elles sont aussi très peu nombreuses dans la plupart des formations industrielles à l’université.

Les jeunes femmes ont de meilleurs résultats scolaires que les jeunes hommes et pourtant elles choisissent plus souvent que leurs camarades masculins de faire des études scientifiques à l’université, plutôt qu’en école d’ingénieurs. En effet, même si on assiste à une lente féminisation de ces cursus, les jeunes femmes y restent largement minoritaires.

Les diplômé.e.s d’école d’ingénieurs ont des conditions d’insertion sur le marché du travail très favorables. De fait, les indicateurs traditionnels tels que le temps d’accès à l’emploi, le temps d’accès à l’EDI, ou encore le temps passé en emploi depuis la fin des études ne sont pas très pertinents pour évaluer les différences genrées. Par contre, lorsqu’on s’intéresse au salaire, on remarque que les jeunes femmes accusent un retard. De la même façon, elles sont moins souvent encadrantes que leurs homologues masculins et bénéficient de moins de promotions. En outre, elles sont plus souvent déclassées. En définitive, la situation des jeunes femmes ingénieures sur le marché du travail s’avère moins favorable que celle de leurs collègues masculins.

Lire le Working Paper n° 5

Eloïse Corazza, Les jeunes femmes investissent les études supérieures, mais pas encore les écoles d’ingénieurs – Marseille : Céreq, 2017. – 48 p. – (Working Paper; n° 5) .

Access to management jobs for young men and women: apparent equality misleading

In 2013, the share of young women employed in management positions1 three years after their entry into the labour market reached parity for the first time with that for young men. Nevertheless, their access to management jobs at the beginning of their working lives still does not match the scale of their investment in education. The process of catching up with their male counterparts by accessing management jobs in much greater numbers than previously is not keeping pace with the rise in their levels of qualification.

Lire le Training and employment n° 132

Vanessa Di Paola, Arnaud Dupray, Dominique Epiphane, Stéphanie Moullet, Access to management jobs for young men and women: apparent equality misleading in Training and employment n° 132 (November-December 2017). – 4 p.

Accès des jeunes femmes et des jeunes hommes aux emplois cadres, une égalité trompeuse

Pour la première fois, en 2013, la part de jeunes femmes qui occupaient, trois ans après leur entrée sur le marché du travail, un emploi de cadre, est devenue équivalente à celle des jeunes hommes.

Pour autant, leur accès aux postes de cadres en début de vie professionnelle n’est toujours pas à la mesure de l’importance de leur investissement éducatif. L’évolution de leur niveau de diplôme est supérieure au rattrapage qu’elles opèrent en accédant plus massivement qu’auparavant à l’emploi cadre.

Lire le Bref

Plus d’information sur le site du Céreq

Vanessa Di Paola, Arnaud Dupray, Dominique Epiphane, Stéphanie Moullet , Accès des jeunes femmes et des jeunes hommes aux emplois cadres, une égalité trompeuse in Bref n° 359 (2017). – 4 p.