Archives par mot-clé : BTP

Construire les compétences de demain dans le BTP

Lire le Bref n° 389 sur le site de Céreq

Du CAP aux écoles d’ingénieurs, le BTP propose différents parcours de formations aux jeunes souhaitant s’orienter vers ses métiers. S’il attire de nombreux apprentis, le secteur ne parvient cependant pas suffisamment à les garder tout au long de leur apprentissage, ni à les stabiliser dans ses emplois.  L’évolution des métiers liée aux transitions écologique et numérique sera-t-elle l’occasion de renouveler l’attractivité de la filière auprès des jeunes ? Une étude du Céreq auprès des professionnels du secteur apporte de premiers éléments de réponse.

Antoine Bonleu, Olivier Joseph, Emmanuel Sulzer, Marie-Hélène Toutin, Construire les compétences de demain dans le BTP, in Bref n° 389 (2020). – 4 p

L’accès et l’accompagnement des salariés du BTP vers la VAE

Lire le Céreq Etudes n° 30 sur le site du Céreq

Partant du constat du faible recours à la validation des acquis de l’expérience (VAE ) dans son secteur, l’OPCO Constructys s’interroge sur les leviers à mettre en oeuvre pour en favoriser le développement. Pour ce faire, il a confié une étude au Céreq portant sur l’analyse de l’accès et de l’accompagnement des salariés du Bâtiment et des Travaux publics (BTP) vers la VAE , et la formulation de recommandations opérationnelles.

Beaupère, Nathalie; Kogut-Kubiak, Françoise, (dir.); Quintero, Nathalie; Urasadettan, Jennifer; Galli, Catherine (Collab) L’accès et l’accompagnement des salariés du BTP vers la VAE   . – Marseille : Céreq, 2020. – 65 p. – (Céreq Etudes; 30) .

Valoriser les acquis de l’expérience, pour un usage renouvelé de la VAE

Lire le Céreq Bref, n° 386 sur le site du Céreq

Créé au début des années 2000, le dispositif de validation des acquis de l’expérience (VAE ) n’a pas connu le succès attendu. Les évolutions législatives récentes, conjuguées à la généralisation des blocs de compétences pourraient néanmoins lui ouvrir de nouvelles possibilités de développement. Une étude du Céreq centrée sur le secteur du BTP incite ainsi les entreprises et les OPCO à s’en saisir comme d’un outil RH , et préconise plus généralement un changement de représentation de la VAE .

Nathalie Beaupère, Françoise Kogut-Kubiak, Nathalie Quintero, Jennifer Urasadetta, Valoriser les acquis de l’expérience, pour un usage renouvelé de la VAE in Bref n° 386 (2020). – 4 p

L’apport des associations d’écoconstruction au verdissement du secteur du bâtiment

Dans le cadre d’une commande du Commissariat général au développement durable (CGDD), le Céreq a étudié les politiques de verdissement de ces dix dernières années dans différents secteurs d’activités économique puis s’est interrogé sur les infléchissements à apporter pour mieux accompagner le développement d’approches écoresponsables. Dans le bâtiment, l’état des lieux a abouti à la mise en évidence de nombreuses controverses qui s’organisent autour d’une opposition entre approches énergétiques et réductionnistes et approches écologiques et holistiques. Ces approches, décrites dans leurs postulats et leurs conséquences pratiques, ont connu un développement inégal. L’approche énergétique et réductionniste apparait largement dominante. Cette approche est loin d’être à la hauteur des enjeux environnementaux et sociétaux mis en avant par les tenants d’une approche écologique et holistique, souvent regroupés au sein d’associations. C’est ce premier constat qui a conduit à étudier l’apport des associations d’écoconstruction au verdissement du secteur du bâtiment. Comment donnent-elles corps à des démarches fondées sur une approche écologique et holistique? Sont-elles en mesure de promouvoir ces démarches efficacement et dans la durée ?

Lire le Céreq études n° 8

Paul Kalck, L’apport des associations d’écoconstruction au verdissement du secteur du bâtiment – Marseille : Céreq, 2017. – 170 p.. – (Céreq Etudes; 8) .

Les controverses sur le développement durable dans le domaine du bâtiment

Les controverses sur le développement durable dans le domaine du bâtiment. Entre approche holistique et approche réductionnisteL’étude des liens entre formulation des enjeux environnementaux et objectifs a conduit à identifier deux approches différentes du « développement durable » : l’approche holistique et l’approche réductionniste. L’identification de ces approches permet de mieux comprendre les tendances d’évolution des pratiques dans le secteur du bâtiment pour chacune des étapes de construction ou de réhabilitation : diagnostic, conception, réalisation, évaluation.

Lire la NEF sur le site du Céreq

Paul Kalck, Les controverses sur le développement durable dans le domaine du bâtiment. – Marseille : Céreq, 2016. – 60 p. – (NEF – Notes emploi formation; 53) .