Archives par mot-clé : accompagnement

Le temps des mobilités et des reconversions professionnelles : Que nous enseignent les travaux du Céreq ?

Lire le Céreq Essentiels n° 5 sur le site du Céreq

Une dynamique nouvelle des mobilités et des reconversions professionnelles est aujourd’hui à l’œuvre. Les besoins du marché du travail, notamment sous l’effet des transitions écologique et numérique, en sont le premier moteur. Les aspirations des salariés – à de meilleures conditions d’emploi et de travail, à un équilibre plus harmonieux vie professionnelle/vie personnelle ou à davantage de sens du travail – en constituent le second. 

Mais comment se concrétisent ces mobilités et ces reconversions ? La réalité des choix qui s’offrent aux salariés répond-elle à leurs aspirations ? Quel rôle jouent les pratiques de recrutement et de gestion des entreprises ? Quel soutien apporte la politique publique ? L’ouvrage avance un ensemble de données issues des grandes enquêtes du Céreq et en propose des analyses. Il identifie les inégalités d’opportunité et de destin sur un marché du travail en pleine transformation.

Florence Lefresne, dir.; Eric Verdier, dir. Le temps des mobilités et des reconversions professionnelles : Que nous enseignent les travaux du Céreq ? – Marseille : Céreq, 2024. – 203 p. – (Céreq Essentiels; 5).

Intégrer l’accompagnement social à la formation : retours sur un dispositif régional

Lire le Bref n° 449 sur le site du Céreq

Pour les personnes dites « éloignées de l’emploi », l’entrée dans un dispositif d’insertion et de formation se double souvent d’un accompagnement social, visant à résoudre leurs difficultés liées aux conditions de vie. Un dispositif régional a permis d’expérimenter l’intégration de ce volet social par les organismes de formation. L’accompagnement devient ainsi multidimensionnel et individualisé, dans le but de minimiser ruptures et « coutures » propices aux abandons.

Ce Céreq Bref présente une évaluation qualitative de ce dispositif, qui éclaire la mise en œuvre et la réception, mais aussi les facteurs de réussite ou d’échec d’un tel accompagnement.

Pierre-Yves Bernard, Valérie Gosseaume, Karine Meslin, Manuella Roupnel-Fuentes, Joanne Walker, Intégrer l’accompagnement social à la formation : retours sur un dispositif régional in Céreq Bref n° 449 (2024). – 4 p.

Vers un accompagnement « inclusif » des adultes handicapé·es dans la formation professionnelle ?

Lire le Bref n° 444 sur le site du Céreq

Les politiques dites « inclusives » visent à privilégier l’accueil des personnes handicapées dans le milieu ordinaire plutôt qu’en établissements spécialisés. Tout comme dans la formation initiale, cette dynamique se développe dans la formation professionnelle des adultes en recherche d’emploi.

Ce Céreq Bref se penche ainsi sur une offre de compensation du handicap, le dispositif Formation Accompagnée, expérimenté en Normandie et en cours d’essaimage sur tout le territoire. L’évaluation pointe les enjeux de la prise en compte effective des limitations de capacités des stagiaires, et du périmètre des expertises des professionnel·les chargé·es de les accompagner durant leur parcours de formation.

Jérôme Bas, Catherine Galli, Laure Gayraud, Michaël Segon, Vers un accompagnement « inclusif » des adultes handicapé·es dans la formation professionnelle ? in Céreq Bref n° 444 (2023). – 4 p.

Évaluation qualitative du dispositif « Formation Accompagnée »

Lire le Céreq Études n° 49 sur le site du Céreq.

Ce rapport propose une analyse du déploiement d’une politique portée par la région Normandie et l’agence régionale de santé de Normandie : le dispositif Formation Accompagnée (DFA). Ce dispositif entend « favoriser l’accès » à la formation professionnelle qualifiante des personnes en recherche d’emploi ayant une reconnaissance administrative d’un handicap, et un besoin d’accompagnement médico-social. Jusqu’ici, ce public pouvait soit intégrer un organisme de formation de droit commun, en mobilisant des dispositifs financés par l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées (Agefiph), soit se former dans l’un des Établissements et service de réadaptation professionnelle (ESRP) normands. Dans ces établissements du secteur spécialisé, les stagiaires sont suivi·es par des formateur·trices et des intervenant·es médico-sociaux (infirmier·e, psychologue, ergothérapeute, assistant·e sociale, etc.). Partant de l’idée que l’offre de formation était risquée (avec la menace d’abandons de formation dans le droit commun, en raison d’une compensation du handicap insuffisante par rapport aux besoins de certain·es), ou limitée (avec un nombre trop restreint de formations possibles dans le secteur de la réadaptation professionnelle), le dispositif veut proposer un accès alternatif à la formation qualifiante. L’évaluation du déploiement du DFA permet de souligner un certain nombre de constats et résultats.

Michaël Segon (dir.), Jérôme Bas, Catherine Galli, Laure Gayraud, Marion Goffart, Grégoire Leclerc, Évaluation qualitative du dispositif « Formation Accompagnée » . – Marseille : Céreq, 2023. – 190 p. – (Céreq Etudes; 49) .

Formation emploi, n° 161, 2023/1

Présentation du Formation Emploi n° 161 sur le site du Céreq

La notion de compétences parcourt ce nouveau numéro. Au Cameroun, la méthode des situations de travail formatives mobilisée en classe révèle une mise en œuvre laborieuse de la logique adéquationniste formation-compétences. Le développement des compétences par la formation en cours de vie professionnelle relève d’une articulation genrée entre formation et carrière professionnelle. À l’aune du bilan de compétences, si elle suscite la responsabilisation individuelle, la démarche compétences peine à favoriser l’évolution professionnelle. Dès lors, c’est à l’extérieur de l’entreprise que les travailleurs cherchent cette évolution. Ainsi, pour les jeunes diplômés du supérieur déjà bien insérés, la création de start-up devient un accélérateur de carrière. En Belgique, dans les services publics de l’emploi émergent de nouveaux professionnels de l’accompagnement des chômeurs, dont l’activité relève davantage du profilage de candidats que de l’insertion.

Formation Emploi n° 161, 2023/1 : Varia

Retraining is hard work! A survey of unskilled workers

Lire le Training and employment n° 156 sur le site du Céreq

The question of retraining lies at the heart of current employment policy issues. However, wanting to change occupation is no guarantee of completing a retraining programme, even less of finding a job. While low-skilled blue- and white-collar workers are the ones most likely to seek a change, they are also the ones who benefit least from a retraining programme. Workers’ desires to retrain are also driven by different motivations depending on their socio-occupational category: it may be an enforced reaction to the ups and downs of working life, a rejection of downgrading and deteriorating working and employment conditions or a search for meaning.

Camille Stephanus, Josiane Vero, Retraining is hard work! A survey of unskilled workers in Training and employment n° 156 (2022). – 4 p.

Le tiers employeur, figure émergente de la relation formation-emploi

Voir le sommaire du Formation Emploi n° 157 sur le site du Céreq

Ce numéro s’intéresse à certains aspects de l’intermédiation dans le domaine de la relation formation-emploi. Le marché de l’emploi se caractérise en effet par un chômage de masse persistant et une précarité grandissante. Aussi l’intermédiation sur le marché est-elle une question sociale vive. Elle se manifeste sous différentes formes, comme le démontre ce numéro : elle peut notamment avoir une portée territoriale ou locale, être abordée dans le cadre de la formation en apprentissage en général et de l’éducation spécialisée en particulier, ou de l’analyse des réseaux de portage salarial.

Formation emploi, n° 157, 2022/1 : Le tiers employeur, figure émergente de la relation formation-emploi

Se reconvertir, c’est du boulot ! Enquête sur les travailleurs non qualifiés

Lire le Bref n° 418 sur le site du Céreq

La question des reconversions professionnelles est au cœur des enjeux actuels. Mais vouloir changer de métier ne garantit pas de réaliser une reconversion, encore moins de retrouver un emploi. Si ouvriers et employés peu qualifiés sont les plus demandeurs de changement, ce sont aussi eux qui tirent le moins de bénéfices d’un parcours de reconversion. Aussi, la volonté de se reconvertir obéit à des logiques différentes selon la catégorie socioprofessionnelle des salariés : une réaction forcée par les aléas de la vie professionnelle, un refus du déclassement et des conditions d’emploi dégradées ou une quête de sens.

Camille Stephanus, Josiane Vero, Se reconvertir, c’est du boulot ! Enquête sur les travailleurs non qualifiés in Céreq Bref n° 418 (2022). – 4 p.

Formation emploi, n° 154, 2021/2 : Le handicap face à la formation et au travail : vers une employabilité inclusive ?

Voir le sommaire du Formation Emploi n° 154 sur le site du Céreq

Ce dossier de Formation Emploi explore les relations formation-emploi-travail pour les personnes dites « en situation de handicap ». Le constat récurrent semble sans appel, puisque ces personnes sont particulièrement touchées par le chômage et par un moindre accès à la qualification. Ce dossier se conclut par des expériences étrangères, avec les cas étasunien et suédois. L’ensemble des contributions révèle cependant que la mobilisation des différentes parties prenantes – personnes en situation de handicap, familles, associations, travailleurs sociaux et différentes institutions, décideurs politiques, analystes, etc. – facilite une meilleure prise en compte des diversités.

Cooperation for better career development advice: a close-up on local stakeholder practices

Lire le Training and employment sur le site du Céreq

CEP (Career development advice), which was introduced in France in 2014 in line with the recommendations of the Council of the European Union Resolution of 21 November 2008 on Lifelong Guidance, is designed to guarantee personalised support for all working people, whether currently in work or not, in implementing their career development plans. Its success depends on the development of interaction between providers in what are often compartmentalised areas of activity. A Céreq study examined the different practices of local stakeholders in several areas.

Alexandra D’Agostino, Liza Baghioni, Agnès Legay, Laure Gayraud, Aline Valette-Wursthen, Cooperation for better career development advice: a close-up on local stakeholder practices in Training and employment n° 146 (2020). – 4 p.

Renforcer les compétences des personnes peu qualifiées

Lire le Céreq Etudes n° 29 sur le site du Céreq

Le projet Replay-VET vise à identifier les stratégies et les moyens mis en œuvre dans différentes régions d’Europe pour adapter les compétences des personnes peu qualifiées aux nouvelles exigences du marché de l’emploi.

Ce rapport rend compte des travaux menés par l’équipe française, portant sur les secteurs de la métallurgie et de la logistique en région PACA, ainsi que des recommandations qui en sont issues.

Matteo Sgarzi, Lysa Dalsbaek, Collab., Renforcer les compétences des personnes peu qualifiées : Étude sur les secteurs de la métallurgie et de la logistique . – Marseille : Céreq, 2020. – 34 p. – (Céreq Etudes; 29)

Formation Emploi, n° 148, Décembre 2019

Présentation du Formation emploi, n° 148 sur le site du Céreq

 

Ce numéro Varia de Formation Emploi explore la notion d’accompagnement, qu’il s’agisse d’étudier, à l’aune du droit du travail, l’accompagnement des jeunes travailleurs vers le salariat, celui, intensif et performant, des jeunes chômeurs en difficultés d’insertion, ou bien encore l’accompagnement socio-éducatif en internat d’inspiration militaire destiné aux jeunes sans diplôme. La dimension internationale de Formation Emploi s’exprime ici au travers d’une étude sur l’impact des réformes de la formation en travail social, en Suisse, et du focus sur les écoles de gestion chinoises désireuses d’adhérer au modèle international de la business school

Formation emploi, n° 148, 2019/4

Coopérer pour mieux orienter : zoom sur les pratiques locales des acteurs du CEP

Lire le Bref n° 383 sur le site du Céreq

Créé en 2014 et renforcé en 2018, le conseil en évolution professionnelle (CEP ) a pour objectif de fournir un accompagnement personnalisé à tout actif, en emploi ou non, dans son projet d’évolution professionnelle. Sa réussite implique de développer les échanges entre des opérateurs aux champs d’action souvent cloisonnés. Si le CEP semble avoir densifié les coopérations au niveau national, il n’en est pas toujours de même aux niveaux régional et local. Alors qu’en 2020 le paysage régional des opérateurs chargés du CEP évolue, une étude du Céreq se penche sur la diversité des pratiques à l’échelle locale.

Alexandra d’Agostino, Liza Baghioni, Agnès Legay, Laure Gayraud, Aline Valette-Wursthen, Coopérer pour mieux orienter : zoom sur les pratiques locales des acteurs du CEP in Bref n° 383 (2019). – 4 p.

Le conseil en évolution professionnelle, un nouveau métier ?

Lire le Bref n° 377 sur le site du Céreq

Avec le conseil en évolution professionnelle (CEP), il ne s’agit plus de prescrire un parcours, mais d’aider la personne à élaborer son projet professionnel en cherchant à développer son autonomie. Mis en œuvre de manière diverse par les acteurs de terrain, le CEP a généré un consensus autour de la posture professionnelle à adopter et une intensification des échanges entre conseillers d’une même structure locale.

Alexandra d’Agostino, Liza Baghioni, Laure Gayraud, Agnès Legay, Aline Valette-Wursthen, Le conseil en évolution professionnelle, un nouveau métier ? in Bref n° 377 (mai 2019). – 4 p.

Le retour en formation : une vraie chance ?

Présentation du Formation Emploi n° 143 sur le site du Céreq

Ce dossier interroge : le retour en formation, une vraie chance ? On souligne certaines spécificités de la société française et de la situation des jeunes les moins qualifiés qui éprouvent plus de difficulté que leurs aînés à trouver un emploi. Cela est lié au rôle important de l’École dans la distribution des places, non seulement dans l’emploi, mais aussi dans la formation continue. La question du retour en formation se pose donc, en France, avec plus d’acuité qu’ailleurs ; quid des dispositifs dits de la « deuxième chance » pour ces jeunes qui ont éprouvé des difficultés aussi bien à l’école que dans l’accès à l’emploi ?

Formation emploi, n° 143, 2018/3 : Le retour en formation : une vraie chance ?