L’entreprise rend-elle compétent.e ?

Cet ouvrage rassemble l’ensemble des études et travaux présentés par les différents expert.e.s du Céreq dans le cadre de la Biennale 2020.

La sixième Biennale du Céreq a été organisée sous forme de webinaire en septembre 2020 avec pour thématique : « L’entreprise rend-elle compétent.e ? »

Dupray, Arnaud (dir.) ; Gasquet, Céline (dir.) ; Lefresne, Florence, (dir.) L’entreprise rend-elle compétent.e ?  – Marseille : Céreq, 2020. – 138 p. – (Céreq Essentiels; 2) .

Travail, formation et éducation au temps des transitions écologiques

La période de crises et d’incertitudes actuelles, engendrée par la pandémie de la coronavirus disease 2019 (Covid – 19) et ses conséquences planétaires, a entraîné dans son sillage une prise de conscience sur l’inéluctabilité de la transition vers une nouvelle ère, appelée de leurs vœux par de nombreux acteurs politiques, militants, citoyens, professionnels, etc.

Comment comprendre l’émergence et le succès de cette notion de « transition », d’abord associée à l’énergie, avant de s’assumer, plus récemment en France, à travers une vision écologique globale (par le biais de la – ou des – transitions écologiques) ? Un retour sur les termes utilisés et sur leur origine apparaît utile pour s’orienter dans les débats passés, présents et futurs. En effet, depuis une dizaine d’années, des politiques de transitions énergétiques ont été engagées en France, sous l’égide de différents gouvernements, incarnées en 2015 par l’adoption de la Loi de transition énergétique. Quel bilan tirer de ce chemin, non dénué d’embûches ? Cet ouvrage offre une lecture, souvent critique, d’étapes parcourues cette dernière décennie, à travers la présentation d’études et de recherches, conduites en partie au Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq), sur des secteurs industriels et économiques liés aux transitions énergétiques comme la méthanisation, l’éolien en mer, les smartgrids, la construction, le domaine du transport et de la logistique. Il présente également des pistes pour la compréhension et la rénovation de la formation professionnelle des adultes sur ces enjeux.

Les très nombreuses controverses (économiques, citoyennes, politiques, etc.) en cours dans les secteurs étudiés ont mené à une collaboration avec le Réseau Universitaire pour la Formation et l’Éducation à un Développement Durable (RéUniFEDD). Les chercheurs de ce réseau, enseignants-chercheurs en sciences de l’éducation, problématisent, en effet, de longue date, les dynamiques complexes des « éducations à », et tout particulièrement des « éducations au développement durable », dans leurs aspects de controverses et de questions socialement vives. Leurs contributions présentées dans cet ouvrage font des propositions pour l’éducation et la formation, notamment la formation professionnelle des enseignants, à partir de nouveaux objectifs et de nouvelles méthodes, pour « former au monde de demain ».

Réunissant des économistes, des sociologues, une anthropologue et des spécialistes des sciences de l’éducation, cet ouvrage entend contribuer au débat sur la rénovation de la formation et de l’éducation, des jeunes et des adultes, dans un monde en pleine transformation.

Drouilleau-Gay, Félicie (dir.) ;  Legardez, Alain (dir.) Travail, formation et éducation au temps des transitions écologiques . – Toulouse : Octarès ; Marseille : Céreq, 2020. – 275 p. – (Le travail en débats. Série Centre d’études et de recherches sur les qualifications) .

La qualité du travail, au cœur des aspirations professionnelles des jeunes salariés

Lire le Bref n° 400 sur le site du Céreq

Que veulent les jeunes salariés ? Les données du dispositif Defis permettent de dessiner un panorama, fortement contrasté, de leurs aspirations professionnelles. Qu’ils envisagent de progresser en interne, de regagner du temps pour leur vie personnelle ou encore de ne rien changer, tous rendent compte de la place déterminante de la qualité du travail dans les souhaits professionnels qu’ils formulent. Si ces souhaits tiennent pour partie aux conditions d’emploi, ils répondent surtout aux appréciations que les jeunes portent sur leur travail et sur les articulations qu’il permet avec les sphères extra-professionnelles.

Christine Fournier, Marion Lambert, Isabelle Marion-Vernoux, La qualité du travail, au cœur des aspirations professionnelles des jeunes salariés in Bref n° 400 (2020). – 4 p.

Une insertion plus difficile pour les jeunes «recalés» à l’entrée du supérieur

Lire le Bref n° 399 sur le site du Céreq

Les principes et les modalités de la sélection des jeunes à l’entrée de l’enseignement supérieur animent le débat public et scientifique depuis plus d’une décennie. Mais connaît-on les conséquences de cette sélection ? L’enquête Génération du Céreq montre que les jeunes empêchés de poursuivre des études après le baccalauréat connaissent un début de carrière plus difficile que les autres bacheliers.

Fanette Merlin, Une insertion plus difficile pour les jeunes «recalés» à l’entrée du supérieur in Bref n° 399 (2020). – 4 p