VEILLE : Le Bulletin des nouveautés de l’IRES

Veuillez trouver le dernier Bulletin des nouveautés de l’Ires n° 619 couvrant la période du 13 au 19 décembre 2013

Il signale les dernières publications de l’Institut ainsi qu’une sélection de références issues des dernières acquisitions du Centre de documentation : revues  scientifiques, publications des organisations  syndicales, rapports publics, statistiques, etc. avec liens vers les documents en ligne (textes intégraux ou sommaires des revues quand ceux-ci sont disponibles).

 

→ Suivez également les ressources du Centre sur :

 

L’équipe du Centre de documentation de l’Ires vous souhaites de très bonnes fêtes de fin d’année ! 

 

Mutations économiques et environnementales dans les territoires. Enjeux et opportunités pour l’emploi et la formation

Mutations économiques et environnementales dans les territoires. Enjeux et opportunités pour l'emploi et la formation Les quatrièmes rencontres interrégionales Céreq – Dares – Réseau des Carif-Oref se sont tenues à Rennes le 6 juin 2013.Cette manifestation, qui s’adresse à l’ensemble des intervenants de l’emploi, de l’orientation, de la formation et de l’insertion en région et au niveau national, a rassemblé plus de 200 personnes.

Cette année, c’est la question des mutations économiques et environnementales dans les territoires et des enjeux et opportunités qu’elles font naître pour l’emploi et la formation qui ont été au cœur des débats et des échanges.

 Accéder au document en ligne

Mutations économiques et environnementales dans les territoires : Enjeux et opportunités pour l’emploi et la formation/ Quatrièmes rencontres interrégionales Céreq Dares Réseau des Carif-Oref (2013; Rennes). – Marseille : Céreq, 2013. – 97 p. – (Relief. Échanges du Céreq; 43) .

L’analyse du travail et la relation formation-emploi

L'analyse du travail et la relation formation-emploi. Quatre approches et démarches en usage au CéreqTitre complet : L’analyse du travail et la relation formation-emploi : Quatre approches et démarches en usage au Céreq. Séminaire Analyse du travail.

Le Céreq pratique l’analyse du travail sous toutes ses formes depuis de nombreuses années. Pour ce qui concerne plus particulièrement le recours à l’étude des contenus d’activités, le Céreq développe en permanence son expertise en la matière, en fonction des problématiques qui lui sont soumises, dans le cadre des travaux qu’il réalise. Il a cherché plus récemment à créer en parallèle un processus de capitalisation des acquis sur le thème du travail en installant, à partir de 2009, un séminaire d’échange et de production sur l’analyse du travail : le SEMAT (SEMinaire Analyse du Travail).

Le présent document constitue ainsi un bilan-synthèse des connaissances et des compétences acquises par les chercheurs et chargé(e)s d’études du Céreq sur quatre approches couramment mobilisées dans leurs travaux. Il permet de caractériser les fondements scientifiques et méthodologiques de chacune d’elles. Il contribue également à montrer le large spectre dans lequel se déploie l’activité du Céreq en matière d’analyse du travail.

Accéder au document en ligne

Samira Mahlaoui, dir., L’analyse du travail et la relation formation-emploi : Quatre approches et démarches en usage au Céreq. Séminaire Analyse du travail – Marseille : Céreq, 2013. – 83 p. – (Relief. Échanges du Céreq; 44) .

What recruiters say about job applicants and gender

 ‘Men tend to be go-getting but women are better organised’: what recruiters say about job applicants and genderTitre complet : ‘Men tend to be go-getting but women are better organised’: what recruiters say about job applicants and gender

Discrimination when hiring new staff is punishable by law. And yet gender is seldom a neutral criterion during the recruitment process. The assumption that women are less flexible in respect of their working hours is not the only issue at stake. A whole set of personality traits that are still regarded as ‘innate’ to men and women can bias the selection process. The statements made by recruiters, both men and women, show that the stereotypes die hard…

Voir le document sur le site du Céreq

Lydie Chaintreuil, Dominique Epiphane, « Men tend to be go-getting but women are better organised » : what recruiters say about job applicants and gender in Training and employment n° 107 (septembre-octobre 2013). – 4 p.

Les docteurs : une longue marche vers l’emploi stable

Les docteurs : une longue marche vers l'emploi stableAprès trois ans de vie active, les étudiants ayant obtenu leur thèse en 2007 ont un taux de chômage de 10 %. Pour la première fois depuis plus de 10 ans, ce taux est inférieur à celui des titulaires d’un master 2 universitaire. À court terme,l’emploi à durée indéterminée est loin d’être acquis pour tous les docteurs visant des carrières dans la recherche publique.Toutefois, après cinq ans sur le marché du travail, 94 % des docteurs sont en emploi, avec 86 % d’emplois à durée indéterminée.

Lire le document en ligne

Julien Calmand, Les docteurs : une longue marche vers l’emploi stable in Bref n° 316 (novembre 2013). – 4 p.

EN LIGNE : La revue de l’Ires n° 77

Sommaire :

FREYSSINET, Jacques : L’emploi au coeur de la négociation d’entreprise : quel impact de l’accord du 11 janvier 2013?

JUGNOT, Stéphane : L’évaluation sous-tension : l’exemple des effets sur l’emploi des “35 heures”

CONCIALDI, Pierre : Les “très hauts” revenus : un effort contributif bien plus faible que la moyenne

DUPUY, Camille : Les travailleurs du web : innovation et catégories professionnelles dans la presse en ligne

SPASOVA, Slavina : Les réformes des retraites dans les pays d’Europe centrale et orientale : entre influences internationales et déterminants sociaux 

Retrouvez ces articles directement depuis  sur le site de l’Ires . Vous pouvez également vous abonner  à la version papier de la Revue. 


→La Revue
 de l’Ires, créée en 1989, est une revue pluridisciplinaire publiée par l’Institut de Recherches Economiques et Sociales, Ires. Elle est destinée à nourrir la connaissance dans les domaines intéressant l’ensemble des organisations syndicales : marché du travail et politiques d’emploi, politique économique, revenus et protection sociale, conditions de travail et activité de travail, formes de rémunération et de gestion des salariés, relations professionnelles.S’adressant aux chercheurs, praticiens et experts venant de différentes disciplines (droit, économie, gestion, histoire, sociologie, sciences politiques), La Revue de l’Ires porte une attention particulière aux articles novateurs issus d’enquêtes empiriques ou mobilisant une méthodologie originale, ainsi qu’aux éclairages comparatifs internationaux.

Réflexivité et pratique professionnelle. Construire l’expérience

196-couvPARLIER Michel, ULMANN Anne-Lise (dir.). « Réflexivité et pratique professionnelle : construire l’expérience ». Éducation permanente, n° 196, sept. 2013, 200 p.

La thématique « réflexivité et pratique professionnelle » constitue le premier volet d’un ensemble de trois dossiers successifs d’Education permanente qui aborderont, sous des angles différents (réflexivité, travail et délibération), la notion d’expérience, ses modalités de construction et ses usages dans le champ de la formation des adultes. Les liens entre réflexivité et expérience ne sont évidemment pas nouveaux ; ils ont déjà été explorés, notamment par Schön, mais avant lui par Desroche, Chombart de Lauwe, Dominicé… avec diverses méthodes destinées à permettre à l’individu « une reconquête de soi », en le révélant à lui-même par un travail de paroles qui ouvre au dialogue avec autrui. Ces démarches réflexives incitent le sujet à prendre sa propre action comme objet de réflexion pour l’amener à la connaissance de soi et des autres. Si ces pratiques langagières contribuent à transformer le sujet, elles ne manquent pas de questionner les usages qui peuvent en être faits en formation : quelle place faire aux savoirs et aux formateurs s’il suffit d’un retour réflexif pour apprendre ? Ce retour sur soi ne peut-il pas être l’objet d’une « illusion biographique » qui tendrait à présenter sa vie comme un récit pour produire « une création artificielle de sens ? » Quand, comment à quelles conditions ce travail réflexif se produit-il ? Ce dossier propose un regard nouveau sur les usages et les fonctions de la réflexivité dans le champ de la formation, de la recherche et du travail. A partir de points de vue théoriques et épistémologiques différents, tous les articles retenus s’attachent à porter attention aux usages de la réflexivité pour la formation des sujets mais ouvrent également leurs champs d’investigation aux conséquences de ces approches réflexives sur les collectifs professionnels, et plus globalement sur les transformations du travail.

http://www.education-permanente.fr/public/articles/articles.php?id_revue=1723

SOMMAIRE :

Les réflexions sur les pratiques au coeur du tournant réflexif/Gaston Pineau

L’expérience des autres dans la formation : apports et limites du récit professionnel/Joffrey Beaujouan, Fabien Coutarel, François Daniellou

La création dans l’activité : un acte réflexif, productif, constructif/Emmanuelle Begon, Philippe Mairesse

Des conditions favorables à une réflexion collective de l’expérience/Philippe Chaubet

Accompagner la réflexivité, une construction de l’expérience/Laurent Trognon

Réflexivité, tissage intersubjectif et analyse de pratiques/Nicole Clerc

Apprendre à réfléchir son expérience : une recherche-action sur l’explicitation de l’expérience en situation d’alternance/Sandrine Cesvre, Gilles Langlo

La démarche portfolio entre inventaire des expériences et pratiques réflexives/Hervé Breton

Intégrer l’approche « mise en récit des expériences d’apprentissage » dans le choix du métier/Marie-Josée Lorrain, Cécile Nicolas

De l’influence de l’expérience sur l’agir enseignant/Catherine Muller

Approche réflexive de la pratique professionnelle : quels enjeux pour les praticiens/Jérôme Mbiatong

Comment les docteurs s’insèrent-ils ?

Dans le nouveau Net.doc, le Céreq analyse l’insertion des docteurs à partir de l’enquête Génération 2007 :

5 ans après leur soutenance de thèse, la plupart des docteurs diplômés en 2007 accèdent à l’emploi et à la stabilité sur le marché du travail. La dégradation de la conjoncture économique a moins affecté leur insertion, qui semble obéir à des mécanismes différents de celle des autres diplômés de l’enseignement supérieur. Au delà des indicateurs d’insertion, cette étude propose également une analyse exploratoire des compétences acquises par les docteurs, et des compétences requises pour occuper l’emploi selon les différents segments concernés . Ce document présente les résultats détaillées d’une étude financée par la direction générale pour l’Enseignement supérieur et l’Insertion professionnelle (DGESIP) du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. (Cereq)

Calmand, Julien; Recotillet, Isabelle ; L’insertion des docteurs – Interrogation en 2012 des docteurs diplômés en 2007. – Marseille : Céreq, 2013. – 71 p.. – (Net.Doc; 115) .

Etude : Le secteur du bâtiment durable : vers de nouveau rapports entre les acteurs de l’acte de construire ? Une étude à partir de la commande publique d’ouvrages durables

Accès en ligne 

Auteurs : Hubert AMARILLO/Martine GADILLE

Résumé:

Le bâtiment est un secteur divisé et hiérarchisé, séparant maîtrise d’ouvrage (MO) et maîtrise d’œuvre (MOE), bureaux d’études, entreprises de construction et sous-traitants, etc. L’hypothèse centrale de notre recherche est que l’innovation se fonde au contraire sur la coopération entre les acteurs. La coopération se révèle essentielle pour échanger et diffuser les connaissances. Dès lors, le développement du bâtiment dit « durable », innovation majeure, appelle des relations plus étroites et régulières entre des intervenants travaillant de manière séparée. A partir d’une enquête menée dans un pôle d’innovation du bâtiment renommé « POLEBAT », cette recherche tente de savoir si le passage d’une construction classique à un bâtiment durable s’accompagne effectivement d’une meilleure coopération entre acteurs.POLEBAT fonctionne bien sur la base d’une dynamique d’apprentissage collectif et de méthodes coopératives : élaboration participative d’un référentiel de construction, accompagnement des projets. Ce pôle modifie le contenu des métiers. Ainsi, la profession d’architecte s’éloigne d’une figure artistique pour rejoindre davantage celle d’un chef d’équipe et d’un coordonnateur de travaux. La maîtrise d’ouvrage connaît un renforcement de la fonction de contrôle en amont des programmes, et s’entoure de plus en plus de spécialistes de la qualité environnementale. De même, bureaux de contrôle et MO se rapprochent, les premiers apportant aux seconds des conseils de prévention plutôt qu’une sanction a posteriori. Mais, la « maîtrise d’usage », c’est-à-dire les habitants qui utiliseront les bâtiments, est encore trop peu prise en compte dans les projets.Pour autant, la coopération et le décloisonnement des fonctions n’empêchent pas la reproduction de rapports de domination. Certes, les acteurs du « durable » refusent la sous-traitance en cascade et restent vigilants sur le recours à des formes d’emploi trop précaires. Ils tentent de limiter les rapports de force exercés par la MO sur la MOE.

 

Cette étude est une Agence d’obectifs. L’Ires soutient l’effort de recherche propre à chaque organisation syndicale en finançant des programmes établis par chacune d’elles. Les résultats de ces recherches ou travaux regroupés sous l’appellation “Agence d’objectifs” sont menés sous leur responsabilité. Les résultats de ces recherches sont mis à la disposition de l’ensemble du mouvement syndical. Toutes  les agences d’objectifs sont regroupées sur le site de l’Ires.