EVADE – Entrée dans la Vie Active et Discriminations à l’Embauche

Ce nouveau Net.doc présente le rapport d’évaluation  du projet EVADE réalisé par le Céreq en 2011, pour le Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse . Le projet Evade, mené en 2011, cherche à mesurer les discriminations potentiellement rencontrées par les jeunes au moment de leur entrée sur le marché du travail. La population choisie est celle des élèves préparant un brevet de technicien supérieur (BTS). La méthodologie articule approche quantitative (testing sur CV anonymes) et approche qualitative (entretiens semi-directifs). Le postulat de départ des auteurs est que si le testing permet effectivement une objectivation des discriminations à l’embauche, les pratiques de recrutement des employeurs, d’une part, et les pratiques de recherche d’emploi des jeunes sortants de BTS, d’autre part, s’inscrivent dans un processus complexe où un certain nombre de dimensions, exogènes au curriculum vitae, peuvent participer d’un véritable tri social.

Chaintreuil, Lydie; Couppié, Thomas; Epiphane, Dominique; Sulzer, Emmanuel, EVADE Entrée dans la Vie Active et Discriminations à l’Embauche – Marseille : Céreq, 2013. – 159 p.- (Net.Doc; 114) .

Lire le rapport sur le site du Céreq

Appel à contributions « Les négociations collectives aujourd’hui et demain »

     Appel à contributions

 Special issue

 Revue RIMHE – Revue Interdisciplinaire Management & Humanisme

 

Cet appel à contributions de la Revue Interdisciplinaire Management & Humanisme, la RIMHE, préparé avec Marc Morin, Professeur d’Economie et sciences des organisations à l’ISC-Paris et quia rejoint le comité de rédaction de la revue pour ce numéro, se propose de rassembler des travaux de recherche dans l’objectif de promouvoir le développement de la négociation sociale, et démontrer son efficience socioéconomique et sa capacité à pro
duire du lien social dans une société qui secherche elle-même des voies de sortie de crise…

 

PLUS D’INFORMATION

http://www.rimhe.com/uploaded/appela-contributions-rimhe-na-gociations-collectives-17-10-13.pdf

 

CALENDRIER

16 mai 2014

Call for papers « Understanding working environment policies, programmes and instruments »

Call for papers

Special issue

Nordic Journal of Working life Studies

 

 

NWLC2014

Regulation through labour inspection of the working environment commenced in the 19th Century, and since regulation – in a broad sense – has expanded into a wide field of activities which to a great extent involves the state but increasingly also a number of other stakeholders such as the labour market parties, international organisations and non-governmental institutions. Working environment regulation ranges from traditional command-control regulation by the state through new forms of soft regulation to collective agreements and international standards. The literature on working environment policies and their consequences is quite extensive, and the call for evidence based policies is getting ever stronger.Yet the understanding of how, why and under which circumstances such policies and related activities work is surprisingly limited. Epidemiological intervention research mainly focus on clearly defined specific actions and have difficulties in making designs which explain how national programmes work, and political science studies have been more occupied with employer compliance to regulation than with the causes for employers to comply which could open for the understanding of why and how programmes work. In addition to this, contemporary work environment issues, in particular psychosocial work environment problems, are marked by a high degree of complexity and no well understood singular causes or solutions. And the processes instigated to improve the working environment are difficult to disentangle from the social, political and cultural context of the work and the workplace.  The new work environment issues therefore call for new ways of theorizing the policies and processes through which they are being dealt with….

PLUS D’INFORMATION

http://www.nordicwl.com/

 

CALENDRIER

Deadline: 15/02/2014

 

 

 

 

Université d’hiver de la formation professionnelle 2014 « Croissance, emploi et compétences : quand la formation crée la valeur  »

La prochaine Université d’hiver se tiendra à Biarritz les 29, 30, 31 janvier 2014 sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE, Président de la République.

Trois jours d’échanges, d’interactions, de conférences-débats, de tables rondes et d’ateliers.

Quatre axes

  • Un nouveau paradigme pour la formation en entreprise
  • La formation, levier de compétitivité pour l’économie
  • S’investir pour augmenter son capital compétences
  • Quelle économie pour le secteur de la formation ?

Consultez le site de l’Université d’hiver

Programme de la manifestation

 

Alternance : diversité et perspectives d’une filière de formation – Dossier documentaire

La diversité de la formation en alternance et ses développements s’inscrivent dans une actualité politique marquée par des débats concernant la sécurisation des parcours professionnels et la réforme de la formation professionnelle. S’appuyant sur la production éditoriale de Centre Inffo, ce dossier est organisé en huit parties. Les quatre premières sont centrées sur les définitions, l’historique, les rapports publics et les statistiques sur l’alternance. Les parties suivantes rassemblent des éléments sur la comparaison contrat d’apprentissage/contrat de professionnalisation, la qualité de l’alternance, l’actualité du débat et les perspectives de cette filière de formation. Enfin,la dernière partie propose une sitographie qui liste des ressources institutionnelles, associatives et multimédias pour aller plus loin.

Consultez le dossier documentaire

« Le compte personnel de formation : finalités, usages et faisabilité » – Vidéo et dossier documentaire du colloque du 16 octobre 2013

A l’invitation de Jean-Patrick Gille député d’Indre-et-Loire, le 16 octobre 2013, Centre Inffo a organisé à l’Assemblée Nationale un colloque sur le compte personnel de formation.

Ce colloque avait pour objectif d’apporter des éclairages et une contribution au débat public sur les finalités du compte personnel de formation et sa mise en œuvre dans et en dehors de l’entreprise.

Retrouvez ici l’ensemble des interventions en vidéo

 Consultez le dossier documentaire

Comment penser le travail au croisement des catégories ? (2è année)

Séminaire organisé par Fanny Gallot, Danièle Kergoat (Cresppa-GTM), Audrey Molis, Michelle Paiva (Cresppa-GTM)

Les séances ont lieu au Cresppa-GTM, Paris, site CNRS Pouchet – Plan d’accès

Dans le contexte actuel, la complexité des dominations, exploitations et oppressions subies par les travailleur-se-s impose une analyse mobilisant simultanément, et au minimum, les rapports sociaux de race/sexe/classe. Cette analyse est tout autant nécessaire pour repérer les marges de manœuvre et comprendre la nature des résistances et des luttes individuelles et collectives. Néanmoins, saisir la dynamique de co-construction et de reproduction de l’ensemble de ces rapports sociaux n’est pas entreprise facile. Car ne raisonner qu’en termes de catégories, de surcroît de façon additive, ne permet pas forcément d’analyser les effets produits par l’enchevêtrement des rapports sociaux. Tels étaient les points de départ de l’année passée. Après une année de réflexion collective, c’est sans doute au niveau méthodologique que les acquis sont les plus sensibles : propositions d’« agencement » des rapports sociaux afin d’organiser la pensée de leur emboîtement, mise en évidence de la subjectivité qui traverse le travail de catégorisation, propositions quant au choix des terrains (partir des marges, comment croiser macro/méso/micro…), etc. Le séminaire continuera d’y accorder toute son attention.
S’agissant de l’analyse du croisement des rapports sociaux au travail, nous avons mis en débat la notion de catégories. Comment celles-ci sont-elles façonnées ? Quelle portée explicative ont-elles ? Nous poursuivrons la réflexion sur ce thème ainsi que sur le potentiel heuristique respectif des deux dispositifs théoriques que sont l’intersectionnalité et la consubstantialité. Ce sera le premier thème transversal du séminaire.
Par ailleurs, ce croisement des rapports sociaux produit des marges de manœuvres. Ainsi, la question de la capacité d’agir individuelle et collective, apparue à maintes reprises l’an dernier constituera le second thème transversal.
Le séminaire 2013-2014 a donc un double objectif : approfondir les acquis de l’année précédente sur la thématique du croisement des catégories au travail et proposer une lecture transversalisante des séances à venir sur le plan de la capacité d’agir.
Pour ce faire, nous proposons des séances alternées : certaines qui peuvent être dites « classiques », un-e intervenant.e présentant ses travaux, alterneront avec la rencontre avec d’autres séminaires, colloques, acteurs de la vie sociale, culturelle, etc. Le postulat étant que le procès de cumulation sur les problèmes qui nous intéressent – le travail, les rapports sociaux – gagnera à la confrontation avec d’autres acteurs sociaux et d’autres lieux scientifiques. C’est cette nouvelle façon de faire séminaire que nous tenterons de poursuivre durant l’année qui vient.

1ère séance, jeudi 10 octobre de 14h à 17h

« Travail, mondialisation et imbrication des rapports sociaux : réflexion autour du travail considéré comme féminin et des « vases communicants » ».
Jules Falquet, Maîtresse de conférences HDR ; CEDREF (Centre d’Enseignement, de Documentation et de Recherches pour les Etudes Féministes)- CSPRP (Centre de Sociologie des Pratiques et des Représentations Politiques) ; Responsable de la spécialité de Master (recherche) Genre et Développement ; UFR de Sciences sociales, Université Paris Diderot
Discutante, Michelle Paiva, Doctorante en sociologie, Paris 8 – CRESPPA-GTM, associée au GISCOP93
(salle255)

2è séance, jeudi 14 novembre de 14h à 17h

« Genre et classes populaires: dominations et agency »
Les organisateur(ice)s du séminaire « Genre et Classes Populaires » voir le carnet du séminaire GCP
(salle255)

3ème séance, jeudi 12 décembre de 14h à 17h

« Croisement, décroisement : le travail domestique au cœur des rapports sociaux »
Rose-Myrlie JOSEPH, Doctorante à l’Université de Lausanne/Paris
(salle255)

4ème séance, jeudi 16 janvier de 14h à 17h

« Comment mettre en scène les rapports de domination ? « 
Les comédien.ne.s du Théâtre de l’opprimé
(la salle sera précisée ultérieurement)

5ème séance, jeudi 20 février de 14h à 17h

« Sexage’ en recomposition : le cas des travailleuses domestiques résidentes au Canada »
Elsa Galerand, Professeur de sociologie à l’UQAM et Martin Gallié, professeur de droit à l’UQAM (Québec)
(salle255)

6ème séance, jeudi 20 mars de 14h à 17h

« Comment penser les catégories d’intersectionnalité et de consubstantialité à partir des débats du « colloque international – Théories et pratiques du care. Comparaisons internationales, Paris, juin, 2013 » ? »
Helena Hirata, Sociologue, Directrice de recherche émérite, CNRS
Efthymia Makridou, Doctorante en sociologie, Paris 8 – CRESPPA-GTM
(la salle sera précisée ultérieurement)

7ème séance, jeudi 10 avril de 14h à 17h

« La femme de paille » (titre provisoire)
Carmen DIOP, Doctorante en sociologie, Paris-V-René-Descartes
(la salle sera précisée ultérieurement)

8ème séance, jeudi 22 mai de 14h à 17h

« Travailler dans l’industrie cosmétique au croisement des catégories » (titre provisoire)
Fanny GALLOT, Docteure en histoire contemporaine, LHEST-IDHE
Michelle PAIVA, Doctorante Cresppa-GTM, Université Paris 8, associée au GISCOP93
(la salle sera précisée ultérieurement)

9ème séance de Conclusion, jeudi 19 juin de 14h à 17h

Séance de clôture et bilan de l’année
Les organisatrices du séminaire et tou.te.s les présent.e.s
(la salle sera précisée ultérieurement)

Programme 2013-2014 en PDFProgramme de la 1ère année, 2012-2013

 

 

Quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s

" Les hommes sont plus fonceurs mais les femmes mieux organisées " : quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-sTitre complet : ” Les hommes sont plus fonceurs mais les femmes mieux organisées ” : quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s

 

Les discriminations à l’embauche sont punies par la loi. Pourtant, lors d’un recrutement, le critère du sexe est rarement neutre. Le supposé manque de disponibilité des femmes n’est pas seul en cause. Tout un ensemble de traits de personnalité encore assignés « naturellement » aux hommes et aux femmes peut venir biaiser la sélection.

Les propos de recruteurs, des deux sexes, montrent que les stéréotypes ont la vie dure…

Voir ce Bref sur le site du Céreq

Lydie Chaintreuil; Dominique Epiphane, ” Les hommes sont plus fonceurs mais les femmes mieux organisées “ : Quand les recruteur-e-s parlent du sexe des candidat-e-s, in Bref n° 315 (octobre 2013). – 4 p.

Colloque international « Travailler au Brésil et en France. Sens des changements et changements de sens »

Les mercredi 9 et jeudi 10 octobre 2013, de 9h à 18h, Paris, site pouchet du CNRS, plan d’accès

Organisé par :
Aparecida Neri de Souza, (Université de Campinas, faculté d’éducation, Unicamp – Brésil), Sabine Fortino (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Cresppa-GTM) et Danièle Linhart (Cresppa-GTM)
Avec le soutien du programme CAPES-COFECUB.

Le colloque se tient en salle des conférences, les communications seront en français.

 

Mercredi 9 Octobre

9h Accueil
9h15 Ouverture du colloque par les organisatrices

Première session :
Dynamiques du marché du travail au Brésil et en France
Introduction et présidence : Lucie Tanguy (Cresppa-GTM)

10h-10h30  Marcia de Paula Leite (Unicamp), Le travail au Brésil : Tendances actuelles

10h30-11hMargaret Maruani (Cerlis) et Monique Méron (INSEE-LSQ), Le marché du travail français au féminin au 20ème siècle

11h/11h15 Pause

11h15 – 11h45 › Angela Maria Carneiro Araujo (Unicamp) et Maria Rosa Lombardi (Fundacao Carlos Chagas/Unicamp), Travail informel, genre et race au Brésil dans les années 2000

11h45 – 12h15Nicolas Jounin (Cresppa-CSU), Au croisement des rapports sociaux : travail et action collective dans le bâtiment

12h15 – 13 hDiscussion

13h/14h Pause déjeuner

Deuxième session :
Transformations du travail dans le secteur public
Présidente : Liliana Rolfsen Petrilli Segnini (Unicamp)

14h-14h30 › Carmen Lucia Rodrigues Arruda (Unicamp), Enjeux et conflits de la formation d’un corps d’enseignants des arts dans l’Université Brésilienne

14h30-15hAparecida Néri de Souza (Unicamp), L’endroit et l’envers des réformes du travail dans le secteur public au Brésil, les années 2003-2010

15h-15H30Vincent de Gaulejac (LCS, Université Paris 7), La recherche malade du management

15h30/15h45 Pause

15h45-16h15 › Salvatore Maugeri (Université d’Orléans) et Jean-Luc Metzger (France Telecom), Financiarisation, dispositifs de gestion et travail : du désordre global à l’ordre local

16h15-17 h30Sabine Fortino (Université Paris Ouest, Cresppa-GTM), Les effets de la new public management sur la participation des salariés

17h30-18h ›  Discussion

 Jeudi 10 octobre

Troisième session :
Rapports de force et sens du travail

Présidente : Danièle Linhart (Cresppa-GTM)

9h30-10hLiliana Rolfsen Petrilli Segnini (Unicamp), Redéfinitions de l’art et de l’artiste au temps du néolibéralisme au Brésil

10h-10h30 › Polymnia Zagefka (La Sorbonne nouvelle, Institut des hautes études d’Amérique Latine), Métiers d’artistes ou métiers culturel ? Nouvelles configurations à l’ère informatique

11h/11h15 Pause

10h45-11h15 Selma Venco (Unicamp), Le Travail enseignant, à l’épreuve des nouvelles politiques publiques dans l’état de Sao Paulo

11h15-11h45Julien Choquet (Centre Pierre Naville, Université d’Evry), La déshumanisation du travail, le cas des employés de commerce

11h45-13hDiscussion

13h/14h Pause déjeuner

Quatrième session :
Le « nouvel esprit du capitalisme » au nord et au sud
Présidente : Marcia de Paula Leite (Unicamp)

14h-14h30 › Gaetan Flocco (Centre Pierre Naville, Université d’Evry), Le consentement des cadres au travail

14h30-15hDanièle Linhart (Cresppa-GTM), Les idéologies patronales et managériales du travail, de Taylor à Carlos Ghosn

15h00/15h15 Pause

15h15-15h45Sacha Leduc (Université d’Auvergne), Politiques publiques, soupçons et contrôles

15h45-16h30Aparecida Néri de Souza, Liliana Rolfsen Petrilli Segnini et Selma Venco (Unicamp), Transformations du travail et critiques sociales au Brésil

16h30 › Conclusion

 16h45-17hProjection d’une vidéo : Helena Hirata, cheville ouvrière des échanges franco-brésiliens, par Angelo Soares

 … Suivi d’un pot d’amitié internationale