Les conditions de travail ont-elles un sexe ? A découvrir dans le n°348 de la revue de l’Anact

Le numéro de mars-avril de Travail & Changement, le bimestriel du Réseau Anact, est paru. Disponible en feuilletage ou en téléchargement, il prolonge un numéro précédant qui explorait dès 2009 l’égalité professionnelle sous l’angle des conditions de travail.

Ce deuxième volet confirme le constat initial : les femmes sont bien moins loties. Aujourd’hui, l’analyse comparée des conditions de travail permet d’évaluer finement les situations, sans oublier d’impliquer les hommes.

A l’heure où l’égalité professionnelle est un des sujets de la négociation « qualité de vie au travail », de nombreux nouveaux témoignages (Brigitte Grésy de l’Igas, Muriel Pénicaud, DRH de Danone, ou encore Pascal Guénel de l’Inserm, entre autres), viennent compléter la feuille de route détaillée par la Ministre des Droits des femmes, Nadjat Vallaud-Belkacem. Toujours dans ce numéro de Travail et Changement, les partenaires sociaux réagissent et des exemples significatifs d’entreprises complètent la démonstration.

Feuilleter la publication

Travailler avec une maladie chronique : un guide de bonnes pratiques à destination des DRH

Avec une personne touchée sur cinq en France, les maladies chroniques évolutives (MCE) concernent un nombre croissant de salariés. Or le retour ou le maintien dans l’emploi nécessitent de faire tomber certaines idées reçues et d’aménager un cadre professionnel tenant compte des incidences de la maladie. Le réseau européen pour la promotion de la santé au travail et l’Anact proposent un guide de bonnes pratiques.

Sclérose en plaques, myopathie, maladie de Parkinson, VIH, hépatites, diabète, cancer sont quelques unes des maladies dites « chroniques évolutives ». Elles ont en commun d’être des affections de longue durée qui, en règle générale, évoluent lentement. En France, 15 millions de personnes sont concernées par ces pathologies, soit près de 20% de la population.

Pour près de la moitié des personnes, la maladie survient alors qu’elles sont encore dans la vie active. Une proportion qui pourrait s’accentuer avec le recul de l’âge du départ en retraite. En plus des difficultés rencontrées par les salariés atteints, les MCE ont en général des répercutions sur l’organisation de la production. Les absences répétées peuvent ainsi se cumuler à des situations de handicap face à une situation de travail pour générer des problèmes de répartition de la charge au sein des équipes (…)

En savoir plus

1973-2013 : 40 ans au service de l’amélioration des conditions de travail

Pour marquer les 40 ans de l’Anact, anact.fr vous donne rendez-vous tout au long de l’année pour découvrir des contenus retraçant 40 ans d’amélioration des conditions de travail. Interviews de personnalités ayant marqué l’histoire des conditions de travail et d’universitaires, frise historique, vidéos, éclairages sur les productions de l’Anact.

Premiers invités interviewés : Bernard Thibault, Secrétaire général de la CGT et Hervé Lanouzière, directeur de l’Anact.

Le site des 40 ans de l’Anact

Séminaires Risques psychosociaux (RPS)

Prochain séminaire RPS

Mardi 9 Avril 2013 de 14h à 17h à la MMSH dans  la salle Duby à Aix-en-Provence

Gilbert de Terssac (sociologue, directeur de recherche CNRS au CERTOP) et Armand Creus (Responsable syndical au Grand Lyon, Membre du CHSCT) : “Malaise dans l’organisation : un regard croisé entre syndicaliste et sociologue”.

Résumé : Quand les choix ou les décisions d’organisation sont imposés sans aucun dialogue, quand le débat sur les orientations du service est étouffé, quand la hiérarchie avance des valeurs qu’elle ne respecte pas, quand les règles sont sans cesses contredites par des applications discutables, on a à faire une organisation blessante. Quand l’individu ne peut plus faire son travail correctement ni rendre le service que le public attend, quand sa place est remise en cause du fait de réorganisations sans qu’il ait pu se préparer à changer, quand il ne peux plus communiquer avec sa hiérarchie pour faire reconnaître son travail, quand ses repères s’en vont du fait de la remise en cause des collectifs, alors on a à faire à des blessures organisationnelles.Le malaise organisationnel est le produit de la rencontre entre l’organisation blessante qui entoure les activités et les blessures organisationnelles que présente le sujet. C’est ce qui ressort de deux ans de recherche dans la fonction publique territoriale.

Plus d’informations : Carnet de recherche « Séminaire RPS  sur les  risques psychosociaux « 

 » Quand « passion » du métier et précarité se rencontrent dans les professions du savoir – When “passion” and precariousness come face to face in knowledge work »

Appel à contributions 

Numéro spécial

 Recherches Sociologiques et Anthropologiques (RSA)

RSA-2011-2La remise en cause de la stabilité de l’emploi, associée à une diminution des formes de protection sociale, augmente depuis plusieurs décennies, le nombre de ceux que l’on qualifie de « vulnérables » ou de « précaires ». Pourtant les politiques sociales comme les travaux des sociologues ont surtout
ciblé la catégorie des bas niveaux de qualification….

PLUS D’INFORMATION

http://rsa.revues.org/

Contacts :
magali.ballatore@uclouvain.be ;
maria.delrio@uclouvain.be
annalisa.murgia@uclouvain.be

CALENDRIER

Date limite  : 30 avril  2013 (Proposition) ; 30 septembre 2013 (Texte)

Le travail de l’expérience

BarbierBARBIER Jean-Marie, THIEVENAZ Joris (coord.). Le travail de l’expérience, Paris : L’harmattan, 2013, 320 p., coll. Action & savoir.

La compréhension de la construction de l’expérience et son utilisation apparaissent aujourd’hui comme une voie majeure de développement de la formation et de la recherche sur la formation. Cet ouvrage porte significativement sur le travail de l’expérience. Manière de signifier que c’est moins le produit de l’expérience qui importe que la manière dont elle se construit et se transforme, chaque étape constituant à la fois l’assise et le moyen de l’étape suivante. L’expérience n’est pas une entité uniforme : elle est à la fois et indissociablement vécu, activité mentale et activité discursive ; les distinctions que l’on peut opérer en son sein sont des distinctions pour l’analyse, et non des entités ontologiques distinctes. L’expérience est aussi le produit d’interactions entre sujets et entre espaces d’activités, ces derniers ayant chacun leurs règles propres, mais associés sous forme de configurations. L’hypothèse principale sur laquelle repose cet ouvrage est donc précisément que le travail de l’expérience, obligatoirement situé dans l’histoire des sujets, consiste en une itération constante entre vécu, élaboration et communication de l’expérience.

L’ouvrage est organisé autour de cinq questionnements : – les voies d’accès à l’expérience ; – expérience et association d’espaces d’activités ; – interactions entre sujets et construction de l’expérience ; – l’analyse de la construction de l’expérience ; – les rapports entre expérience et formation.

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=39615

Fruit d’un collectif de recherche constitué au sein de l’axe de recherche « Activité, expérience, apprentissage » du Centre de recherche sur la formation (CRF) du Conservatoire national des arts et métiers, cet ouvrage réunit les contributions de plusieurs membres ou membres associés du laboratoire : Martha Arciniegas (Doctorante, CRF Cnam), Jean-Marie Barbier (Professeur, Cnam), Sephora Boucenna (Assistante, université de Namur), Martine Dutoit (Maître de conférence, université d’Évry), Angelo Greco (Doctorant, CRF Cnam), Sylviane Martin (Doctorante, CRF Cnam), Patrick Mayen (Professeur, AgroSup Dijon), Vanessa Rémery (Assistante, Université de Genève), Fabienne Saboya (Doctorante, CRF Cnam), Joris Thievenaz (Chercheur CRF Cnam ; UPMC), André Zeitler (Maître de conférence, IUFM de Bretagne).