Archives de catégorie : Publications

Travail, formation et éducation au temps des transitions écologiques

La période de crises et d’incertitudes actuelles, engendrée par la pandémie de la coronavirus disease 2019 (Covid – 19) et ses conséquences planétaires, a entraîné dans son sillage une prise de conscience sur l’inéluctabilité de la transition vers une nouvelle ère, appelée de leurs vœux par de nombreux acteurs politiques, militants, citoyens, professionnels, etc.

Comment comprendre l’émergence et le succès de cette notion de « transition », d’abord associée à l’énergie, avant de s’assumer, plus récemment en France, à travers une vision écologique globale (par le biais de la – ou des – transitions écologiques) ? Un retour sur les termes utilisés et sur leur origine apparaît utile pour s’orienter dans les débats passés, présents et futurs. En effet, depuis une dizaine d’années, des politiques de transitions énergétiques ont été engagées en France, sous l’égide de différents gouvernements, incarnées en 2015 par l’adoption de la Loi de transition énergétique. Quel bilan tirer de ce chemin, non dénué d’embûches ? Cet ouvrage offre une lecture, souvent critique, d’étapes parcourues cette dernière décennie, à travers la présentation d’études et de recherches, conduites en partie au Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq), sur des secteurs industriels et économiques liés aux transitions énergétiques comme la méthanisation, l’éolien en mer, les smartgrids, la construction, le domaine du transport et de la logistique. Il présente également des pistes pour la compréhension et la rénovation de la formation professionnelle des adultes sur ces enjeux.

Les très nombreuses controverses (économiques, citoyennes, politiques, etc.) en cours dans les secteurs étudiés ont mené à une collaboration avec le Réseau Universitaire pour la Formation et l’Éducation à un Développement Durable (RéUniFEDD). Les chercheurs de ce réseau, enseignants-chercheurs en sciences de l’éducation, problématisent, en effet, de longue date, les dynamiques complexes des « éducations à », et tout particulièrement des « éducations au développement durable », dans leurs aspects de controverses et de questions socialement vives. Leurs contributions présentées dans cet ouvrage font des propositions pour l’éducation et la formation, notamment la formation professionnelle des enseignants, à partir de nouveaux objectifs et de nouvelles méthodes, pour « former au monde de demain ».

Réunissant des économistes, des sociologues, une anthropologue et des spécialistes des sciences de l’éducation, cet ouvrage entend contribuer au débat sur la rénovation de la formation et de l’éducation, des jeunes et des adultes, dans un monde en pleine transformation.

Drouilleau-Gay, Félicie (dir.) ;  Legardez, Alain (dir.) Travail, formation et éducation au temps des transitions écologiques . – Toulouse : Octarès ; Marseille : Céreq, 2020. – 275 p. – (Le travail en débats. Série Centre d’études et de recherches sur les qualifications) .

La qualité du travail, au cœur des aspirations professionnelles des jeunes salariés

Lire le Bref n° 400 sur le site du Céreq

Que veulent les jeunes salariés ? Les données du dispositif Defis permettent de dessiner un panorama, fortement contrasté, de leurs aspirations professionnelles. Qu’ils envisagent de progresser en interne, de regagner du temps pour leur vie personnelle ou encore de ne rien changer, tous rendent compte de la place déterminante de la qualité du travail dans les souhaits professionnels qu’ils formulent. Si ces souhaits tiennent pour partie aux conditions d’emploi, ils répondent surtout aux appréciations que les jeunes portent sur leur travail et sur les articulations qu’il permet avec les sphères extra-professionnelles.

Christine Fournier, Marion Lambert, Isabelle Marion-Vernoux, La qualité du travail, au cœur des aspirations professionnelles des jeunes salariés in Bref n° 400 (2020). – 4 p.

Une insertion plus difficile pour les jeunes «recalés» à l’entrée du supérieur

Lire le Bref n° 399 sur le site du Céreq

Les principes et les modalités de la sélection des jeunes à l’entrée de l’enseignement supérieur animent le débat public et scientifique depuis plus d’une décennie. Mais connaît-on les conséquences de cette sélection ? L’enquête Génération du Céreq montre que les jeunes empêchés de poursuivre des études après le baccalauréat connaissent un début de carrière plus difficile que les autres bacheliers.

Fanette Merlin, Une insertion plus difficile pour les jeunes «recalés» à l’entrée du supérieur in Bref n° 399 (2020). – 4 p

Dime que puesto ocupas, te diré que formación sigues

Lire le document sur le site du Céreq

La ley del 5 de septiembre de 2018 volvió central la mejora de las competencias de los trabajadores y la consolidación de las trayectorias profesionales. La formación organizada es una herramienta fundamental en este marco, pero no constituye un todo homogéneo.
La encuesta Defis, por medio del análisis de los nombres de los cursos de formación, nos informa por primera vez sobre el contenido de cerca de 6 millones de formaciones a las que asistieron los asalariados entre enero de 2014 y junio de 2015, y ofrece una perspectiva inédita sobre las lógicas de uso de la formación en las empresas.

Delphine Béraud, Dime que puesto ocupas, te diré que formación sigues in Calificaciones y empleo n° 115 (2020). – 4 p.

Pensar juntos las profesiones en el futuro. El caso del sector de procesamiento y reciclaje de residuos

Lire le document sur le site du Céreq

Para anticipar mejor las evoluciones de los empleos y las competencias, Céreq y France Stratégie han aplicado un enfoque rospectivo original. En el núcleo del proceso, un grupo de expertos y de actores económicos y sociales producen y comparten una visión prospectiva a largo, mediano y corto plazo.

Aplicado al sector procesamiento y reciclaje de residuos, este enfoque revela el desafío de la profesionalización de las profesiones que integran mayores exigencias de polivalencia y autonomía.

Damien Brochier, Pensar juntos las profesiones en el futuro. El caso del sector de procesamiento y reciclaje de residuos in Calificaciones y empleo n° 114 (2020). – 4 p.

Un comienzo de carrera más caótico para una generación con más diplomas

Lire le document sur le site du Céreq

¿Qué pasó con los jóvenes que abandonaron el sistema escolar en 2010, en todos los niveles de formación, con o sin diploma? ¿Qué nos enseñan sus primeros 7 años de vida activa sobre las transformaciones estructurales del mercado de trabajo? ¿Cómo pesó la difícil coyuntura económica en sus trayectorias? Los últimos resultados de la encuesta Generación 2010 del Céreq brindan una oportunidad de una mirada inédita a la integración profesional de una juventud cada vez más diplomada, y que ve ampliarse las brechas entre los niveles de diplomas.

Dominique Epiphane, Zora Mazari, Manon Olaria, Emmanuel Sulzer, Un comienzo de carrera más caótico para una generación con más diplomas in Calificaciones y empleo n° 113 (2020). – 4 p.

¿Todos informados… todos formados?

Lire le document sur le site du Céreq

Para ejercer los derechos de formación hay que conocerlos. A los trabajadores pueden informarles sobre el tema diferentes instancias: la jerarquía y los responsables de formación o recursos humanos, colegas o los representantes del personal, o incluso sus propias búsquedas. Pero según el modo de difusión, la información afecta a diferentes
categorías de asalariados, y no tiene las mismas consecuencias sobre su acceso efectivo a la formación.

Carole Brunet, Géraldine Rieucau, ¿Todos informados… todos formados? in Calificaciones y empleo n° 112 (2020). – 4 p.

La formación de los trabajadores 2.0: el efecto palanca de las TIC

Lire le document sur le site du Céreq

Más de ocho de cada diez asalariados utilizan las tecnologías de la información y la comunicación (TIC ) en su trabajo, pero en distinto grado y según perfiles de usuario diferentes. Los más conectados tienen un mayor acceso a la formación organizada y también se benefician con el efecto estimulante de las TIC en el aprendizaje informal. Identificar la influencia de las TIC en las diferentes maneras de aprender en el trabajo es así una de las posibles formas de anticipar la transición digital.

Marion Lambert, La formación de los trabajadores 2.0: el efecto palanca de las TIC in Calificaciones y empleo n° 111 (2020). – 4 p.

La formación en la empresa acompaña las promociones, pero falta para los más vulnerables

Lire le document sur le site du Céreq

Los asalariados promovidos en la empresa son también los más formados. Sin embargo, la promoción solo refleja una faceta de las evoluciones posibles para los asalariados.

¿Qué pasa con la formación cuando se trata de reorientar una trayectoria, desbloquear una carrera o evitar una pérdida de categoría?

Ekaterina Melnik Olive, Camille Stephanus, La formación en la empresa acompaña las promociones, pero falta para los más vulnerables in Calificaciones y empleo n° 110 (2020). – 4 p.

Observatoires prospectifs des métiers et des qualifications, l’âge de la maturité

Lire le Bref n° 398 sur le site du Céreq

Généralisés depuis 2004, les Observatoires prospectifs des métiers et des qualifications (OPMQ ) sont des outils d’expertise au service de la politique emploi-formation des branches professionnelles. Développant et diversifiant leurs travaux au fil du temps, ils se sont imposés comme de véritables appuis techniques et stratégiques. Face aux besoins croissants d’anticipation des emplois et des compétences, les partenaires sociaux mobilisent leurs productions dans l’ensemble des registres de la négociation de branche. Pour autant, l’évolution actuelle du paysage institutionnel suscite des tensions en matière d’autonomie et de positionnement des OPMQ .

Anne Delanoë, Nathalie Quintero, Aline Valette-Wursthen, Observatoires prospectifs des métiers et des qualifications, l’âge de la maturité in Bref n° 398 (2020). – 4 p

Formation Emploi n° 151, 2020/3 : L’enseignement agricole, un chantier d’avenir

Voir le sommaire du Formation emploi n° 151 sur le site du Céreq

L’agriculture occupe aujourd’hui une part très minoritaire de l’activité. Pour autant, c’est un domaine au cœur des activités essentielles, comme nous le rappelle la crise issue de la Covid 19. La singularité de la formation dans ce domaine découle à la fois d’une réflexion globale sur l’organisation productive du secteur et se traduit par une organisation originale de la formation.

Formation Emploi n° 151, 2020/3 : L’enseignement agricole, un chantier d’avenir

Professions intermédiaires des entreprises : les raisons d’une envolée des diplômes

Lire le Bref n° 397 sur le site du Céreq

Agents de maîtrise, techniciens, commerciaux, administratifs et gestionnaires : les professions intermédiaires des entreprises connaissent une élévation sensible de leurs niveaux de diplôme au cours des 25 dernières années. Ce mouvement traduit la dynamique propre de l’offre de certifications, reflet de la hausse généralisée des niveaux d’éducation, mais il s’explique également par les transformations de l’emploi et des métiers exercés par les professions intermédiaires des entreprises.

Cadet, Jean-Paul; Delanoë, Anne; Guitton, Christophe, Professions intermédiaires des entreprises : les raisons d’une envolée des diplômes, in Bref n° 397 (2020). – 4 p

Reprises d’études en début de vie active : acquérir un diplôme reste le graal

Lire le Bref n° 396 sur le site du Céreq

Les reprises d’études en début de vie active sont de plus en plus fréquentes à tous les niveaux de diplômes avec une légère réduction des inégalités sociales d’accès. Les caractéristiques des jeunes les plus concernés évoluent peu au fil des générations : jeunes dont le plus haut niveau de diplôme est le baccalauréat et parmi eux, ceux engagés dans l’enseignement supérieur sans y avoir obtenu de diplôme et jeunes non diplômés de l’enseignement secondaire. Connaître des situations moins favorables sur le marché du travail accentue la reprise d’études.

Alexie Robert, Reprises d’études en début de vie active : acquérir un diplôme reste le graal  in Bref n° 396 (2020). – 4 p

Les partenaires sociaux, acteurs de la certification professionnelle

Lire le Bref n° 395 sur le site du Céreq

Les diplômes et titres professionnels sont créés selon des modalités et par des instances spécifiques, impliquant des représentants du monde du travail (les partenaires sociaux) et des différents ministères qui les délivrent. La loi du 5 septembre 2018 rebat les cartes et accorde aux partenaires sociaux une place nouvelle dans ce paysage. Elle introduit simultanément un nouveau cadre national de référence pour les certifications, qui définit huit niveaux de qualification et s’appuie explicitement pour la première fois sur des savoirs et des compétences acquis. Fort de son expertise en matière de certifications, le Céreq analyse du point de vue du droit les modifications institutionnelles en cours.

Pascal Caillaud, Les partenaires sociaux, acteurs de la certification professionnelle in Bref n° 395 (2020). – 4 p.