Archives de catégorie : Publications

Des reconversions aux transitions : un nouvel âge des mobilités professionnelles ?

Lire le Bref n° 405 sur le site du Céreq

Les effets de la crise sanitaire obligent de nombreux secteurs à faire face à une forte baisse de leur activité, qui s’annonce durable pour certains. Un ensemble de dispositifs existe déjà pour accompagner les salariés contraints de se reconvertir. Mais la crise socio-économique actuelle appelle sans doute une gestion plus ambitieuse des transitions professionnelles, notamment pour les salariés les moins qualifiés. S’appuyant sur une synthèse de ses récentes études sur le sujet, le Céreq identifie les leviers d’une gestion mieux anticipée et plus collective des mobilités professionnelles.

Damien Brochier, Des reconversions aux transitions : un nouvel âge des mobilités professionnelles ? in Bref n° 405 (2021). – 4 p.

Les formations à l’entrepreneuriat sont-elles un levier pour l’insertion professionnelle ?

Lire le Bref n° 404 sur le site du Céreq

Les formations à l’entrepreneuriat se développent rapidement au sein des universités. Elles ont pour objectif de promouvoir l’esprit d’entreprendre des étudiants, afin de renforcer leurs aptitudes à créer et gérer des projets innovants. Pour les décideurs, ces formations constitueraient un atout pour l’insertion professionnelle, au point de vouloir les généraliser au sein de l’enseignement supérieur. Les données des enquêtes Génération montrent que les étudiants ayant suivi ces formations deviennent plus souvent indépendants et ont des conditions d’insertion en tant que salariés un peu plus favorables que les autres. Mais ces effets positifs sur les conditions d’emploi semblent davantage liés au profil des participants qu’aux effets propres de ces formations.

Catherine Béduwé, Alexie Robert, Les formations à l’entrepreneuriat sont-elles un levier pour l’insertion professionnelle ? in Bref n° 404 (2021). – 4 p.

Sélections, du système éducatif au marché du travail

Lire le Céreq Echanges n° 16 sur le site du Céreq

Les enjeux des 26e journées du longitudinal (JDL ) étaient d’examiner les formes de la sélection, ainsi que leurs évolutions et leurs articulations, d’interroger l’expérience de celles et de ceux qui sont sélectionnés et de celles et de ceux qui sélectionnent et de distinguer les ressemblances et les dissemblances entre les deux univers scolaire et professionnel. L’approche longitudinale requise pour ces journées a permis d’analyser les sélections successives au fil des parcours, dans le système éducatif puis vers et sur le marché du travail, ceci notamment en examinant les déterminants qui conduisent à accéder ou non à telle ou telle position dans le système éducatif (niveau, filière, spécialité, etc.), ou sur le marché du travail (qualification, secteur, etc.). À cette fin, les contributions se sont appuyées sur des méthodes quantitatives, via des enquêtes nationales ou locales, ou qualitatives, par des entretiens biographiques et/ou des interrogations répétées.

Marianne Blanchard, Gérard Boudesseul, Thomas Couppié, Dominique Epiphane, Jean-François Giret, Philippe Lemistre, Christelle Manifet, Boris Ménard, Benjamin Saccomanno, Catherine Soldano, Patrick Werquin, Sélections, du système éducatif au marché du travail : XXVIèmes journées du longitudinal Toulouse, 12-13 novembre 2020 – Marseille : Céreq, 2021. – 787 p. – (Céreq Echanges; 16).

Formation Emploi, n° 152, 2021/4 : Varia

Présentation du Formation Emploi sur le site du Céreq

L’analyse des parcours d’insertion a fortement progressé ces dernières décennies. Il est donc utile de mieux comprendre ce qui rend possible, ou impossible, les différents parcours identifiés. Le présent numéro illustre ainsi certaines facettes de la différenciation des parcours.

Formation Emploi, n° 152, 2021/4 : Varia

Emploi, enfant et aspirateur : quelles évolutions chez les jeunes couples depuis 2005 ?

Lire le Bref n° 403 sur le site du Céreq

Comment les premières années de vie active s‘articulent-elles avec les débuts de la vie conjugale et familiale ? Les enquêtes Génération du Céreq documentent ce double processus de construction familiale et professionnelle sur les sept premières années qui suivent la sortie de formation initiale, et permettent d’offrir un panorama des évolutions. Pour les jeunes en couple en 2005, ces deux « carrières » s‘agençaient différemment pour les femmes et pour les hommes : ceux de 2017 ont-ils pu dépoussiérer les stéréotypes et balayer les clivages encore à l’œuvre parmi leurs aînés ?

Thomas Couppié, Dominique Epiphane, Emploi, enfant et aspirateur : quelles évolutions chez les jeunes couples depuis 2005 ? in Bref n° 403 (2021). – 4 p.

Dynamiques numériques, gestion de la main-d’œuvre et transformations du travail dans les entrepôts et plateformes de la logistique

Ce Céreq Études est le fruit d’une recherche réalisée en Île-de-France, Rhône-Alpes et Paca, sur trois territoires logistiques dynamiques autour des modalités de diffusion et d’appropriation sectorielle de la transition numérique annoncée, ainsi que sur les effets concrets qu’esquissent ces transformations numériques sur les organisations, le travail et l’emploi dans les entrepôts. Entre plans de numérisation et stratégies d’entreprises du secteur, cette recherche constitue une première ébauche appréhendant les différents registres des mutations en cours du travail obéissant à trois temporalités : à court terme les effets du numérique sur l’activité de travail, à moyen terme les transformations du système productif et du profil des travailleurs, et enfin, à plus long terme les recompositions du travail.

Lire le Céreq Etudes n° 34 sur le site du Céreq

Hocquelet, Mathieu ; Dynamiques numériques, gestion de la main-d’œuvre et transformations du travail dans les entrepôts et plateformes de la logistique. – Marseille : Céreq, 2021. – 30 p. – (Céreq Etudes; 34) .

Développer les compétences des managers

Lire le Bref n° 402 sur le site du Céreq

Le rôle et les fonctions des managers évoluent, sous les effets combinés des mutations du travail et des organisations. Aux prises avec des modèles parfois contradictoires, ces derniers manquent de repères que pourrait leur apporter une formation mieux adaptée à leurs besoins. Les auteurs de ce Céreq Bref s’appuient sur leurs expériences en tant qu’enseignants et intervenants en entreprise pour analyser les caractéristiques du travail des managers et dégager des pistes pour concevoir des formations au plus près de leur travail réel.

Brigitte Nivet, Johann Petit, Pierre Falzon, Développer les compétences des managers in Bref n° 402 (2021). – 4 p.

Enseignement supérieur : nouveaux parcours, nouveaux publics

La massification de l’accès à l’enseignement supérieur s’accompagne d’une diversification des publics estudiantins et de leurs parcours. Cette nouvelle donne fait surgir de nouveaux enjeux scientifiques à relever pour prendre en compte les différentes formes de vulnérabilité et lutter contre les inégalités.
Le type de baccalauréat, les diplômes intermédiaires, les stages en cours d’étude, l’apprentissage… sont autant de composantes qui redessinent les parcours et influent sur les premières années de vie active. Comment se répartissent les jeunes dans ces nouveaux parcours en formation initiale ? Quels en sont les effets sur l’insertion et le rapport au travail ?
La diversification des parcours s’observe aussi chez les adultes en formation post-scolaire, lors de reprises d’études de plus en plus fréquentes pour celles et ceux n’ayant pas poursuivi leurs études ou validé un diplôme de l’enseignement supérieur. Comment est repéré ce public dans les universités ? Dans quelles conditions s’opèrent ces reprises d’études ? Quelle place occupent-elles dans les trajectoires personnelles et professionnelles ?
Les 13 contributions regroupées dans cet ouvrage mettent en évidence de nouveaux parcours dans l’enseignement supérieur et leurs liens avec les inégalités. Chacune est issue des travaux du groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES) du Céreq.

Consulter l’essentiel sur le site du Céreq

Groupe de travail sur l’enseignement supérieur (France); Thomas Couppié (dir.); Arnaud Dupray (dir.); Céline Gasquet (dir.); Philippe Lemistre (dir.) Enseignement supérieur : nouveaux parcours, nouveaux publics.  . – Marseille : Céreq, 2021. – 137 p. – (Céreq Essentiels; 3) .

Emploi éclaté, précarité et formation : sortir du cercle vicieux

Lire le Bref sur le site du Céreq

Les situations professionnelles qui ne répondent plus à un employeur unique et durable tendent à se multiplier. Parmi elles, figurent des formes d’« emploi éclaté », caractérisées par le cumul ou la discontinuité des emplois sur une année. Quand il perdure, l’emploi éclaté peut devenir « durablement précaire ». Les salariés concernés se forment moins que les autres alors que pour beaucoup d’entre eux, la question du recours à la formation se pose d’autant plus fortement que la crise sanitaire touche de plein fouet les secteurs dans lesquels ils évoluent.

Alexandra D’Agostino, Christine Fournier, Camille Stephanus, Emploi éclaté, précarité et formation : sortir du cercle vicieux in Bref n° 401 (janvier 2021). – 4 p.

Travail, formation et éducation au temps des transitions écologiques

La période de crises et d’incertitudes actuelles, engendrée par la pandémie de la coronavirus disease 2019 (Covid – 19) et ses conséquences planétaires, a entraîné dans son sillage une prise de conscience sur l’inéluctabilité de la transition vers une nouvelle ère, appelée de leurs vœux par de nombreux acteurs politiques, militants, citoyens, professionnels, etc.

Comment comprendre l’émergence et le succès de cette notion de « transition », d’abord associée à l’énergie, avant de s’assumer, plus récemment en France, à travers une vision écologique globale (par le biais de la – ou des – transitions écologiques) ? Un retour sur les termes utilisés et sur leur origine apparaît utile pour s’orienter dans les débats passés, présents et futurs. En effet, depuis une dizaine d’années, des politiques de transitions énergétiques ont été engagées en France, sous l’égide de différents gouvernements, incarnées en 2015 par l’adoption de la Loi de transition énergétique. Quel bilan tirer de ce chemin, non dénué d’embûches ? Cet ouvrage offre une lecture, souvent critique, d’étapes parcourues cette dernière décennie, à travers la présentation d’études et de recherches, conduites en partie au Centre d’études et de recherches sur les qualifications (Céreq), sur des secteurs industriels et économiques liés aux transitions énergétiques comme la méthanisation, l’éolien en mer, les smartgrids, la construction, le domaine du transport et de la logistique. Il présente également des pistes pour la compréhension et la rénovation de la formation professionnelle des adultes sur ces enjeux.

Les très nombreuses controverses (économiques, citoyennes, politiques, etc.) en cours dans les secteurs étudiés ont mené à une collaboration avec le Réseau Universitaire pour la Formation et l’Éducation à un Développement Durable (RéUniFEDD). Les chercheurs de ce réseau, enseignants-chercheurs en sciences de l’éducation, problématisent, en effet, de longue date, les dynamiques complexes des « éducations à », et tout particulièrement des « éducations au développement durable », dans leurs aspects de controverses et de questions socialement vives. Leurs contributions présentées dans cet ouvrage font des propositions pour l’éducation et la formation, notamment la formation professionnelle des enseignants, à partir de nouveaux objectifs et de nouvelles méthodes, pour « former au monde de demain ».

Réunissant des économistes, des sociologues, une anthropologue et des spécialistes des sciences de l’éducation, cet ouvrage entend contribuer au débat sur la rénovation de la formation et de l’éducation, des jeunes et des adultes, dans un monde en pleine transformation.

Drouilleau-Gay, Félicie (dir.) ;  Legardez, Alain (dir.) Travail, formation et éducation au temps des transitions écologiques . – Toulouse : Octarès ; Marseille : Céreq, 2020. – 275 p. – (Le travail en débats. Série Centre d’études et de recherches sur les qualifications) .

La qualité du travail, au cœur des aspirations professionnelles des jeunes salariés

Lire le Bref n° 400 sur le site du Céreq

Que veulent les jeunes salariés ? Les données du dispositif Defis permettent de dessiner un panorama, fortement contrasté, de leurs aspirations professionnelles. Qu’ils envisagent de progresser en interne, de regagner du temps pour leur vie personnelle ou encore de ne rien changer, tous rendent compte de la place déterminante de la qualité du travail dans les souhaits professionnels qu’ils formulent. Si ces souhaits tiennent pour partie aux conditions d’emploi, ils répondent surtout aux appréciations que les jeunes portent sur leur travail et sur les articulations qu’il permet avec les sphères extra-professionnelles.

Christine Fournier, Marion Lambert, Isabelle Marion-Vernoux, La qualité du travail, au cœur des aspirations professionnelles des jeunes salariés in Bref n° 400 (2020). – 4 p.

Une insertion plus difficile pour les jeunes «recalés» à l’entrée du supérieur

Lire le Bref n° 399 sur le site du Céreq

Les principes et les modalités de la sélection des jeunes à l’entrée de l’enseignement supérieur animent le débat public et scientifique depuis plus d’une décennie. Mais connaît-on les conséquences de cette sélection ? L’enquête Génération du Céreq montre que les jeunes empêchés de poursuivre des études après le baccalauréat connaissent un début de carrière plus difficile que les autres bacheliers.

Fanette Merlin, Une insertion plus difficile pour les jeunes «recalés» à l’entrée du supérieur in Bref n° 399 (2020). – 4 p

Dime que puesto ocupas, te diré que formación sigues

Lire le document sur le site du Céreq

La ley del 5 de septiembre de 2018 volvió central la mejora de las competencias de los trabajadores y la consolidación de las trayectorias profesionales. La formación organizada es una herramienta fundamental en este marco, pero no constituye un todo homogéneo.
La encuesta Defis, por medio del análisis de los nombres de los cursos de formación, nos informa por primera vez sobre el contenido de cerca de 6 millones de formaciones a las que asistieron los asalariados entre enero de 2014 y junio de 2015, y ofrece una perspectiva inédita sobre las lógicas de uso de la formación en las empresas.

Delphine Béraud, Dime que puesto ocupas, te diré que formación sigues in Calificaciones y empleo n° 115 (2020). – 4 p.

Pensar juntos las profesiones en el futuro. El caso del sector de procesamiento y reciclaje de residuos

Lire le document sur le site du Céreq

Para anticipar mejor las evoluciones de los empleos y las competencias, Céreq y France Stratégie han aplicado un enfoque rospectivo original. En el núcleo del proceso, un grupo de expertos y de actores económicos y sociales producen y comparten una visión prospectiva a largo, mediano y corto plazo.

Aplicado al sector procesamiento y reciclaje de residuos, este enfoque revela el desafío de la profesionalización de las profesiones que integran mayores exigencias de polivalencia y autonomía.

Damien Brochier, Pensar juntos las profesiones en el futuro. El caso del sector de procesamiento y reciclaje de residuos in Calificaciones y empleo n° 114 (2020). – 4 p.

Un comienzo de carrera más caótico para una generación con más diplomas

Lire le document sur le site du Céreq

¿Qué pasó con los jóvenes que abandonaron el sistema escolar en 2010, en todos los niveles de formación, con o sin diploma? ¿Qué nos enseñan sus primeros 7 años de vida activa sobre las transformaciones estructurales del mercado de trabajo? ¿Cómo pesó la difícil coyuntura económica en sus trayectorias? Los últimos resultados de la encuesta Generación 2010 del Céreq brindan una oportunidad de una mirada inédita a la integración profesional de una juventud cada vez más diplomada, y que ve ampliarse las brechas entre los niveles de diplomas.

Dominique Epiphane, Zora Mazari, Manon Olaria, Emmanuel Sulzer, Un comienzo de carrera más caótico para una generación con más diplomas in Calificaciones y empleo n° 113 (2020). – 4 p.