Archives de catégorie : Publications

Que deviennent les jeunes des quartiers prioritaires de la ville après leur bac ?

Lire le Bref n° 391 sur le site du Céreq

Les lycéens des quartiers prioritaires font face à des difficultés spécifiques pour décrocher le bac et poursuivre des études supérieures. Au-delà des effets liés à leurs appartenances sociales, le fait de résider en quartier prioritaire a-t-il un impact propre sur leur parcours post-bac et leur insertion professionnelle ? Une collaboration entre le Céreq et l’Agence nationale de la cohésion des territoires permet d’éclairer les trajectoires de formation et d’emploi des jeunes qui, sortis en 2013 du système éducatif, résidaient en quartier prioritaire au moment du bac.

Thomas Couppié, Pascal Dieusaert, Mélanie Vignale, Que deviennent les jeunes des quartiers prioritaires de la ville après leur bac ? in Bref n° 391 (2020). – 4 p

The impact of digital technology on skills in logistics warehouses

Lire le Training and employment n° 145 sur le site du Céreq

Driven by both technological developments and the boom in e-commerce, the logistics sector is currently undergoing far-reaching changes in its production processes. These dynamics could well lead to radical changes in working and employment conditions in a sector in which the demand for manual labour is very high. This edition of Training & Employment addresses the various challenges – including digitalisation, the sector’s attractiveness to workers and skill and career management – that French warehouses and logistics platforms are currently having to face.

Mathieu Hocquelet, The impact of digital technology on skills in logistics warehouses in Training and employment n° 145 (2020). – 4 p

Formation emploi, n° 149, 2020/1

Voir le sommaire du Formation emploi n° 149 sur le site du Céreq

Ce numéro souligne combien la professionnalisation est un processus complexe qui implique des acteurs multiples. Les articles de ce numéro montrent, chacun à leur manière et dans leur domaine, la fragilité de ce processus et sa dépendance à la fois au contexte socio-éducatif, à la conjoncture et à l’implication de certains acteurs.

Penser les parcours professionnels à l’échelle d’une « filière-métiers » : Le pari d’un acteur intersectoriel de la relation client

Lire le Bref n° 390 sur le site du Céreq

Espace potentiel de mobilité intégrant tous les métiers et emplois d’une même famille professionnelle à l’échelle intersectorielle, la filière-métiers peut être un levier pour gérer et sécuriser des parcours en devenant le siège d’une réflexion et d’une action collectives. Tel est le principal enseignement de l’expérience d’un réseau d’acteurs intersectoriel et paritaire qui cherche, non sans incertitudes et limites, à structurer et représenter la filière-métiers de la relation client.

Jean-Paul Cadet, Samira MahlaouiPenser les parcours professionnels à l’échelle d’une « filière-métiers » : le pari d’un acteur intersectoriel de la relation client in Bref n° 390 (2020). – 4 p .

De l’influence du numérique sur les compétences dans les entrepôts de la logistique

Lire le Bref n° 380 sur le site du Céreq

Sous l’impulsion à la fois d’évolutions technologiques et de l’essor du e-commerce, le secteur de la logistique connaît actuellement des transformations productives profondes. Ces dynamiques pourraient fortement modifier les conditions de travail et d’emploi d’un secteur à forts besoins en main-d’oeuvre ouvrière. Numérisation, attractivité du secteur, gestion des compétences et des carrières, ce Céreq Bref aborde ces différents enjeux auxquels sont confrontés les entrepôts et plateformes logistiques.

Mathieu Hocquelet, De l’influence du numérique sur les compétences dans les entrepôts de la logistique in Bref n° 388 (2020). – 4 p.

About the School-to-Work Transition

Lire le In and Around n° 1 sur le site du Céreq

The theme chosen for this first issue – the School-to-Work Transition – has underpinned a large part of Céreq’s scientific activities since its creation. The journal published several articles on this issue. In addition, it presents some international projects recently carried out by Céreq researchers.

Lefresne, Florence; Rose, José; Sgarzi, Matteo; Dupray, Arnaud; Barret, Christophe; Couppié, Thomas; Epiphane, Dominique; Toutin, Marie-Hélène; Cart, Benoît; Léné, Alexandre; Debowsky, Horacy The School-to-Work Transition . – Marseille : Céreq, 2020. – 64 p. – (In and Around; n° 1)

Envisioning the occupations of the future together

The case of the waste recovery and recycling sector 

Lire le Training and employment n° 144 sur le site du Céreq

In a national and international economic context in which jobs and skills are changing rapidly, prospective analysis is an approach that the economic partners and public authorities in France use on a regular basis. Between 2017 and 2019, Céreq and France Stratégie trialled a new prospective approach. It is based on the involvement of a group of experts and economic and social actors in a particular sector who come together in order to produce and share a forward-looking vision for the long, medium and short term.

Damien Brochier, Envisioning the occupations of the future together : The case of the waste recovery and recycling sector in Training and employment n° 144 (2020). – 4 p

Sous-traitance en chaîne : le maillon faible de la formation en entreprise

Lire le Bref n° 387 sur le site du Céreq

Entre les différents maillons d’une chaîne de sous-traitance s’instaurent des relations de dépendance économique. Au plus une entreprise va se trouver « éloignée » du donneur d’ordres, au plus elle va en subir les effets. S’il est établi que les salariés des sous-traitants en bout de chaîne ont de moins bonnes conditions d’emploi et de salaire, il s’avère qu’en matière de formation, ils sont également moins bien lotis, qu’il s’agisse des opportunités fournies, des espaces d’expression alloués ou de la nature des formations à même d’être poursuivies.

Jean-Claude Sigot, Josiane Vero, Sous-traitance en chaîne : le maillon faible de la formation en entreprise in Bref n° 387 (2020). – 4 p

Reprise d’études à l’université : quels publics, quelles finalités ?

Lire le Céreq Echanges n° 14 sur le site du Céreq

Le groupe de travail sur l’enseignement supérieur (GTES ) est un réseau d’échanges et de production sur les parcours de formation et d’insertion des étudiant·e·s de l’enseignement supérieur. Il réunit des chargé·e·s d’études du Céreq, des chercheur·e·s et enseignant·e·s chercheur·e·s, des représentant·e·s de l’Observatoire national de la vie étudiante (OVE), des observatoires universitaires et régionaux, des membres de services du MESRI (DGESIP et SIES ), de l’agence ERASMUS + France et de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP ).
Les dernières journées ont eu lieu à Marseille les 6 et 7 juin 2019. Quatre projets d’ouvrages y ont été présentés dont celui-ci qui porte sur les reprises d’études à l’université. Qui sont ces publics de plus en plus nombreux ? Comment les repérer ? Quelles sont leurs motivations ? Quelle place prend la reprise d’études dans leurs trajectoires personnelle et professionnelle ? S’inscrit-elle comme une deuxième chance, en continuité d’un parcours antérieur ? Est-elle toujours formalisée par un dispositif de formation professionnelle continue ? Autant d’interrogations que les différentes contributions (construites à partir de sources et de méthodes d’analyses différentes) se proposent d’explorer en dressant un portrait de cette catégorie d’étudiants dont l’hétérogénéité des situations et des profils n’est plus à démontrer.

Valérie Canals, dir.; Séverine Landrier, dir.; Groupe de travail sur l’enseignement supérieur, GTES (France), Reprise d’études à l’université : quels publics, quelles finalités ? – Marseille : Céreq, 2020. – 181 p. – (Céreq Echanges; 14) .

Renforcer les compétences des personnes peu qualifiées

Lire le Céreq Etudes n° 29 sur le site du Céreq

Le projet Replay-VET vise à identifier les stratégies et les moyens mis en œuvre dans différentes régions d’Europe pour adapter les compétences des personnes peu qualifiées aux nouvelles exigences du marché de l’emploi.

Ce rapport rend compte des travaux menés par l’équipe française, portant sur les secteurs de la métallurgie et de la logistique en région PACA, ainsi que des recommandations qui en sont issues.

Matteo Sgarzi, Lysa Dalsbaek, Collab., Renforcer les compétences des personnes peu qualifiées : Étude sur les secteurs de la métallurgie et de la logistique . – Marseille : Céreq, 2020. – 34 p. – (Céreq Etudes; 29)

L’accès et l’accompagnement des salariés du BTP vers la VAE

Lire le Céreq Etudes n° 30 sur le site du Céreq

Partant du constat du faible recours à la validation des acquis de l’expérience (VAE ) dans son secteur, l’OPCO Constructys s’interroge sur les leviers à mettre en oeuvre pour en favoriser le développement. Pour ce faire, il a confié une étude au Céreq portant sur l’analyse de l’accès et de l’accompagnement des salariés du Bâtiment et des Travaux publics (BTP) vers la VAE , et la formulation de recommandations opérationnelles.

Beaupère, Nathalie; Kogut-Kubiak, Françoise, (dir.); Quintero, Nathalie; Urasadettan, Jennifer; Galli, Catherine (Collab) L’accès et l’accompagnement des salariés du BTP vers la VAE   . – Marseille : Céreq, 2020. – 65 p. – (Céreq Etudes; 30) .

Valoriser les acquis de l’expérience, pour un usage renouvelé de la VAE

Lire le Céreq Bref, n° 386 sur le site du Céreq

Créé au début des années 2000, le dispositif de validation des acquis de l’expérience (VAE ) n’a pas connu le succès attendu. Les évolutions législatives récentes, conjuguées à la généralisation des blocs de compétences pourraient néanmoins lui ouvrir de nouvelles possibilités de développement. Une étude du Céreq centrée sur le secteur du BTP incite ainsi les entreprises et les OPCO à s’en saisir comme d’un outil RH , et préconise plus généralement un changement de représentation de la VAE .

Nathalie Beaupère, Françoise Kogut-Kubiak, Nathalie Quintero, Jennifer Urasadetta, Valoriser les acquis de l’expérience, pour un usage renouvelé de la VAE in Bref n° 386 (2020). – 4 p