Archives de catégorie : Parcours professionnel

Entre renoncer et se lancer : les projets de reconversion à l’épreuve de la crise

Lire le Bref n0 427 sur le site du Céreq

Événement aussi inédit qu’imprévu, la crise sanitaire a interféré avec les projets de reconversion professionnelle des salariés. Comment ont-ils composé avec ce contexte ? Qu’en est-il en particulier des ouvriers et des employés, notamment les catégories les moins qualifiées ? Le volet qualitatif de l’enquête Impact, réalisée par le Céreq en 2021, met en lumière les effets de la crise selon le stade d’avancement des projets de reconversion. Entre renoncer et poursuivre coûte que coûte, ce Céreq Bref analyse les façons de penser et conduire son projet de changement professionnel en temps de crise.

Alexandra D’Agostino, Catherine Galli, Ekaterina Melnik Olive, Entre renoncer et se lancer : les projets de reconversion à l’épreuve de la crise in Céreq Bref n° 427 (2022). – 4 p.

Trajectoires et carrières contemporaines : nouvelles perspectives méthodologiques

Lire le Céreq Echanges, n° 18, 2022 sur le site du Céreq

Les XXVIIèmes journées du longitudinal (JDL) proposent d’éclairer les carrières scolaires et professionnelles contemporaines. Elles visent à questionner l’articulation entre choix individuels et structures sociales, actualiser les connaissances sur ce champ de recherche et discuter des nouvelles perspectives ouvertes par les avancées méthodologiques que ce champ a connu depuis les années 2000. Les contributions présentées dans cet ouvrage permettent ainsi de mieux comprendre les ruptures et les continuités des trajectoires, au regard notamment de l’impact des crises, d’analyser les différentes étapes de la carrière du point de vue des individus et des contraintes du marché du travail, à travers une diversité d’approches : articulation de méthodes quantitatives habituellement cloisonnées, de méthodes quantitatives et qualitatives ou encore l’utilisation de nouvelles sources de données (big data).

Isabelle Borras, dir. Nathalie Bosse, dir., Trajectoires et carrières contemporaines : nouvelles perspectives méthodologiques, Céreq Echanges, n° 18, 2022, 398 p.

Enquête 2020 auprès de la Génération 2017. La crise sanitaire suffit-elle à expliquer les souhaits de réorientation des jeunes ?

Lire le Bref n° 424 sur le site du Céreq

Trois ans après leur entrée dans la vie active, les jeunes de la Génération 2017 ont vu leurs débuts professionnels bousculés par le confinement. Interrogés quelques mois après, un tiers d’entre eux déclarent que la crise les a conduits à repenser leur projet professionnel. Est-elle vraiment un facteur déterminant de ce désir de réorientation ? En quoi le confinement a-t-il modifié la situation et les conditions d’emploi de ces jeunes, dans quelle mesure ont-ils été affectés par le chômage partiel et les arrêts d’activité ? L’enquête Génération apporte les premiers éléments de réponse.

Stéphane Jugnot, Mélanie Vignale, La crise sanitaire suffit-elle à expliquer les souhaits de réorientation des jeunes ?  Enquête 2020 auprès de la Génération 2017 in Céreq Bref n° 424 (2022). – 4 p.

Retraining is hard work! A survey of unskilled workers

Lire le Training and employment n° 156 sur le site du Céreq

The question of retraining lies at the heart of current employment policy issues. However, wanting to change occupation is no guarantee of completing a retraining programme, even less of finding a job. While low-skilled blue- and white-collar workers are the ones most likely to seek a change, they are also the ones who benefit least from a retraining programme. Workers’ desires to retrain are also driven by different motivations depending on their socio-occupational category: it may be an enforced reaction to the ups and downs of working life, a rejection of downgrading and deteriorating working and employment conditions or a search for meaning.

Camille Stephanus, Josiane Vero, Retraining is hard work! A survey of unskilled workers in Training and employment n° 156 (2022). – 4 p.

Se reconvertir, c’est du boulot ! Enquête sur les travailleurs non qualifiés

Lire le Bref n° 418 sur le site du Céreq

La question des reconversions professionnelles est au cœur des enjeux actuels. Mais vouloir changer de métier ne garantit pas de réaliser une reconversion, encore moins de retrouver un emploi. Si ouvriers et employés peu qualifiés sont les plus demandeurs de changement, ce sont aussi eux qui tirent le moins de bénéfices d’un parcours de reconversion. Aussi, la volonté de se reconvertir obéit à des logiques différentes selon la catégorie socioprofessionnelle des salariés : une réaction forcée par les aléas de la vie professionnelle, un refus du déclassement et des conditions d’emploi dégradées ou une quête de sens.

Camille Stephanus, Josiane Vero, Se reconvertir, c’est du boulot ! Enquête sur les travailleurs non qualifiés in Céreq Bref n° 418 (2022). – 4 p.

From restructuring to career transitions: a new era of occupational mobility?

Lire le Training and employment n° 152 sur le site du Céreq

The effects of the health crisis have forced businesses in many sectors to deal with a sharp decline in activity, which in some cases is likely to last a long time. A series of measures already exist to support employees obliged to find alternative employment. However, the current socio-economic crisis undoubtedly calls for more ambitious management of career transitions, particularly for the least skilled workers. Drawing on a synthesis of its recent studies on the subject, Céreq has identified the levers to be pulled in order to promote more forward-looking and collective management of occupational mobility.

Damien Brochier, From restructuring to career transitions: a new era of occupational mobility? in Training and employment n° 152 (2021). – 4 p.

Des reconversions aux transitions : un nouvel âge des mobilités professionnelles ?

Lire le Bref n° 405 sur le site du Céreq

Les effets de la crise sanitaire obligent de nombreux secteurs à faire face à une forte baisse de leur activité, qui s’annonce durable pour certains. Un ensemble de dispositifs existe déjà pour accompagner les salariés contraints de se reconvertir. Mais la crise socio-économique actuelle appelle sans doute une gestion plus ambitieuse des transitions professionnelles, notamment pour les salariés les moins qualifiés. S’appuyant sur une synthèse de ses récentes études sur le sujet, le Céreq identifie les leviers d’une gestion mieux anticipée et plus collective des mobilités professionnelles.

Damien Brochier, Des reconversions aux transitions : un nouvel âge des mobilités professionnelles ? in Bref n° 405 (2021). – 4 p.

La formación en la empresa acompaña las promociones, pero falta para los más vulnerables

Lire le document sur le site du Céreq

Los asalariados promovidos en la empresa son también los más formados. Sin embargo, la promoción solo refleja una faceta de las evoluciones posibles para los asalariados.

¿Qué pasa con la formación cuando se trata de reorientar una trayectoria, desbloquear una carrera o evitar una pérdida de categoría?

Ekaterina Melnik Olive, Camille Stephanus, La formación en la empresa acompaña las promociones, pero falta para los más vulnerables in Calificaciones y empleo n° 110 (2020). – 4 p.

Cooperation for better career development advice: a close-up on local stakeholder practices

Lire le Training and employment sur le site du Céreq

CEP (Career development advice), which was introduced in France in 2014 in line with the recommendations of the Council of the European Union Resolution of 21 November 2008 on Lifelong Guidance, is designed to guarantee personalised support for all working people, whether currently in work or not, in implementing their career development plans. Its success depends on the development of interaction between providers in what are often compartmentalised areas of activity. A Céreq study examined the different practices of local stakeholders in several areas.

Alexandra D’Agostino, Liza Baghioni, Agnès Legay, Laure Gayraud, Aline Valette-Wursthen, Cooperation for better career development advice: a close-up on local stakeholder practices in Training and employment n° 146 (2020). – 4 p.

L’accès et l’accompagnement des salariés du BTP vers la VAE

Lire le Céreq Etudes n° 30 sur le site du Céreq

Partant du constat du faible recours à la validation des acquis de l’expérience (VAE ) dans son secteur, l’OPCO Constructys s’interroge sur les leviers à mettre en oeuvre pour en favoriser le développement. Pour ce faire, il a confié une étude au Céreq portant sur l’analyse de l’accès et de l’accompagnement des salariés du Bâtiment et des Travaux publics (BTP) vers la VAE , et la formulation de recommandations opérationnelles.

Beaupère, Nathalie; Kogut-Kubiak, Françoise, (dir.); Quintero, Nathalie; Urasadettan, Jennifer; Galli, Catherine (Collab) L’accès et l’accompagnement des salariés du BTP vers la VAE   . – Marseille : Céreq, 2020. – 65 p. – (Céreq Etudes; 30) .

Coopérer pour mieux orienter : zoom sur les pratiques locales des acteurs du CEP

Lire le Bref n° 383 sur le site du Céreq

Créé en 2014 et renforcé en 2018, le conseil en évolution professionnelle (CEP ) a pour objectif de fournir un accompagnement personnalisé à tout actif, en emploi ou non, dans son projet d’évolution professionnelle. Sa réussite implique de développer les échanges entre des opérateurs aux champs d’action souvent cloisonnés. Si le CEP semble avoir densifié les coopérations au niveau national, il n’en est pas toujours de même aux niveaux régional et local. Alors qu’en 2020 le paysage régional des opérateurs chargés du CEP évolue, une étude du Céreq se penche sur la diversité des pratiques à l’échelle locale.

Alexandra d’Agostino, Liza Baghioni, Agnès Legay, Laure Gayraud, Aline Valette-Wursthen, Coopérer pour mieux orienter : zoom sur les pratiques locales des acteurs du CEP in Bref n° 383 (2019). – 4 p.

Le conseil en évolution professionnelle, un nouveau métier ?

Lire le Bref n° 377 sur le site du Céreq

Avec le conseil en évolution professionnelle (CEP), il ne s’agit plus de prescrire un parcours, mais d’aider la personne à élaborer son projet professionnel en cherchant à développer son autonomie. Mis en œuvre de manière diverse par les acteurs de terrain, le CEP a généré un consensus autour de la posture professionnelle à adopter et une intensification des échanges entre conseillers d’une même structure locale.

Alexandra d’Agostino, Liza Baghioni, Laure Gayraud, Agnès Legay, Aline Valette-Wursthen, Le conseil en évolution professionnelle, un nouveau métier ? in Bref n° 377 (mai 2019). – 4 p.

La formation en entreprise accompagne les promotions mais fait défaut aux plus fragiles

Lire le Bref n° 374 sur le site du Céreq

Les salariés promus dans leur entreprise sont aussi ceux les plus formés. Cependant la promotion ne reflète qu’une facette des évolutions possibles pour les salariés.

Qu’en est-il alors de la formation quand il s’agit de réorienter un parcours, débloquer une carrière ou éviter un déclassement ?

Ekaterina Melnik-Olive, Camille Stephanus, La formation en entreprise accompagne les promotions mais fait défaut aux plus fragiles in Bref n° 374 (2019). – 4 p.

Carrières des officiers du transport maritime : l’« effet mer » est de courte durée

Les officiers de la marine marchande ne sont plus tout à fait ce qu’ils étaient. Si les aînés passaient souvent leur vie à naviguer, les nouvelles générations ont tendance à se reconvertir précocement dans des carrières terrestres. Ces nouveaux « marins éphémères », qui ont suscité la crainte d’une pénurie d’officiers chez les armateurs, obligent les formations maritimes à s’adapter et interrogent la régulation d’ensemble de la filière.

Lire le Bref n° 368 sur le site du Céreq

Gérard Podevin, Anne Delanoë, Carrières des officiers du transport maritime : l’« effet mer » est de courte durée, in Bref n° 368 (2018). – 4 p.

Les entretiens professionnels, un appui aux carrières internes ou à la sécurisation des parcours ?

La diffusion des entretiens professionnels, rendus obligatoires par la loi de mars 2014, reste modeste.

Plus répandus dans les grandes entreprises, celles outillées sur le plan RH, formatrices et gérant la mobilité de leurs salariés, ils prennent souvent la suite d’entretiens annuels existants. Ils peuvent alors servir de cadre pour l’expression des souhaits – et parfois la mise en place d’actions – de formation et de carrière en interne.

En revanche, la question de l’évolution sur le marché du travail, qui relève des objectifs de la loi, est encore peu abordée.

Lire le Bref n° 364 sur le site du Céreq

Danièle Guillemot, Jean-Claude Sigot, Les entretiens professionnels, un appui aux carrières internes ou à la sécurisation des parcours ? in Bref n° 364 (2018). – 4 p.