Archives de catégorie : Métiers

État des lieux du développement durable dans l’hôtellerie de plein air

cetudes2Dans un contexte de modernisation du secteur, l’hôtellerie de plein air n’échappe pas à l’emprise croissante du développement durable. L’importance de la saisonnalité et la place des très petites entreprises sont des caractéristiques à prendre en compte dans les problématiques actuelles de qualité paysagères, d’économies d’énergie, de gestion durable des ressources mais aussi de gestion des ressources humaines. Ce rapport, réalisé dans le cadre d’une convention avec le CGDD, présente également les initiatives prises par la profession en la matière.

Lire le document en ligne

Michun, Stéphane, État des lieux du développement durable dans l’hôtellerie de plein air  – Marseille : Céreq, 2016. – 37 p. – (Céreq Etudes; 2) .

La filière éolienne terrestre – Perspectives pour l’emploi et la formation

cetudes1Ce rapport analyse successivement les différents maillons de la filière éolienne. Il en décrit les principaux métiers et fait le point dans un premier temps sur les compétences qui sont attendues par les employeurs, puis sur les réponses formatives qui sont apportées par les différents opérateurs de formation. Il se conclut par des préconisations sur les différents segments de la filière.

L’étude a été conduite dans le cadre d’une convention de partenariat avec le Commissariat général au développement durable (CGDD).

Lire le document en ligne

Devie, Pauline; Drouilleau, Félicie; Labruyère, Chantal, dir. ; Mazouin, Aurélie; Podevin, Gérard, La filière éolienne terrestre – Perspectives pour l’emploi et la formation – Marseille : Céreq, 2016. – 111 p. – (Céreq Etudes; 1) .

Les controverses sur le développement durable dans le domaine du bâtiment

Les controverses sur le développement durable dans le domaine du bâtiment. Entre approche holistique et approche réductionnisteL’étude des liens entre formulation des enjeux environnementaux et objectifs a conduit à identifier deux approches différentes du « développement durable » : l’approche holistique et l’approche réductionniste. L’identification de ces approches permet de mieux comprendre les tendances d’évolution des pratiques dans le secteur du bâtiment pour chacune des étapes de construction ou de réhabilitation : diagnostic, conception, réalisation, évaluation.

Lire la NEF sur le site du Céreq

Paul Kalck, Les controverses sur le développement durable dans le domaine du bâtiment. – Marseille : Céreq, 2016. – 60 p. – (NEF – Notes emploi formation; 53) .

Typologie sectorielle des modes de gestion de la main-d’œuvre

Typologie-sectorielle-des-modes-de-gestion-de-la-main-d-oeuvre_largeCette étude propose une lecture de l’hétérogénéité du marché du travail français à partir du niveau d’analyse de l’emploi sectoriel privé. La typologie s’appuie sur une approche statistique permettant de classer soixante-seize secteurs d’activités en sept profils distincts de mode de gestion et de mobilisation de la main-d’œuvre. Les données mobilisées sont issues de sources telles que les données DADS, l’enquête Emploi de l’INSEE, les chiffres de l’Unedic ou encore des données de la Dares. L’ensemble est regroupé dans les portraits statistiques de branche produits par le Céreq.  Cette typologie sectorielle a été réalisée dans le cadre d’une convention avec la Direction générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP). Elle constitue le « volet quantitatif » d’une étude plus générale sur la diversité des branches professionnelles en matière de politiques emploi/formation.

Lire le document sur le site du Céreq

D’Agostino, Alexandra; Delanoë, Anne, Typologie sectorielle des modes de gestion de la main-d’œuvre  – Marseille : Céreq, 2016. – 50 p. – (Net.Doc; 157) .

Les résultats du premier volet ont été publiés dans la collection Net.doc du Céreq :
Diversité des branches professionnelles en matière de politiques d’emploi et de formation, A. d’Agostino, M. Dif-Pradalier, N. Quintero, Net.Doc, n° 135, 2015.

Actualisation du contrat d’études prospectives du spectacle vivant

Actualisation-du-contrat-d-etudes-prospectives-du-spectacle-vivant_largeLa CPNEF-SV a jugé utile de revenir au CEP afin de mesurer les évolutions de l’emploi sur près de 20 ans, d’actualiser les enjeux et de se redonner des pistes d’actions. Ce rapport offre ainsi un diagnostic comparé de la situation de l’emploi et de la formation professionnelle dans le secteur du spectacle vivant de 1997 à 2014. Il pointe également des aspects jusqu’ici encore insuffisamment mesurés : la question des inégalités professionnelles, la mesure la pluriactivité (au sens de cumul de métiers/emplois, de revenus et de statuts professionnels différents).

Ces résultats éclairent donc sous un angle renouvelé les questions liées à la régulation, la protection sociale, aux modèles économiques, l’accompagnement des parcours tout au long de la vie, l’accès à la qualification et au développement des compétences. Au-delà du diagnostic renouvelé, le Céreq livre en guise de conclusion quelques préconisations à visée opérationnelle.

Lire le document sur le site du Céreq

D’Agostino, Alexandra; Théry, Michel; Zavadski, Carole, collab.; Descamps, Renaud, collab. Actualisation du contrat d’études prospectives du spectacle vivant  . – Marseille : Céreq, 2016. – 186 p. – (Net.Doc; 154) .

A lire également :
La pluriactivité dans le spectacle vivant, quels effets sur la précarité salariale ?, A. d’Agostino, M. Théry, Bref n°343, février 2016.

How they became eco-friendly architects

How they became eco-friendly architectsThe environmental quality of buildings is an opportunity and,at the same time, a challenge for architects. On the one hand, it gives them a chance to make ‘sustainability’ part of the overall objective of architectural quality; on the other hand, it requires them to acquire new knowledge and competences in a context characterised by economic difficulties and the repositioning of many actors in construction. It is also a challenge for architect training, which has to respond to contemporary issues.

Lire le document sur le site du Céreq

Paul Kalck, How they became eco-friendly architects in Training and employment n° 120 (November-December 2015). – 4 p

La pluriactivité dans le spectacle vivant, quels effets sur la précarité salariale ?

La pluriactivité dans le spectacle vivant, quels effets sur la précarité salariale ?Parmi l’ensemble des salariés du spectacle vivant, plus de la moitié travaillent dans un autre secteur professionnel et y exercent parfois un tout autre métier. En effet, rares sont ceux qui peuvent vivre exclusivement de leur activité. Ainsi, les situations professionnelles sont très hétérogènes et inégales : les salariés réguliers côtoient les occasionnels, dans un agencement singulier des formes d’emploi.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Alexandra D’Agostino, Michel Théry, La pluriactivité dans le spectacle vivant, quels effets sur la précarité salariale ? in Bref n° 343 (février 2016). – 4 p.

Comment ils sont devenus architectes écoresponsables

Comment ils sont devenus architectes écoresponsablesLa qualité environnementale des constructions est une opportunité en même temps qu’un défi pour les architectes. Une opportunité d’intégrer la « durabilité » à l’objectif de qualité architecturale. Un défi parce que cela nécessite de nouvelles connaissances et compétences, dans un contexte marqué par les difficultés économiques et le repositionnement de nombreux acteurs de la construction. Ce défi est aussi celui de la formation qui se doit de répondre aux enjeux contemporains.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Paul Kalck, Comment ils sont devenus architectes écoresponsables in Bref n° 342 (janvier 2015). – 4 p.

Do young graduates with professional and vocational master’s degrees regard themselves as competent to hold their jobs?

Do young graduates with professional and vocational master’s degrees regard themselves as competent to hold their jobs?Professional and vocational courses requiring 5 years’ post-secondary study are supposed to meet specific needs for competences in a given area of employment. Young graduates believe they have acquired the specific competences they think their employers require. In their view, the shortfall lies in their general competences. Is this a reason to question the increasingly vocational nature of university courses?

Lire le document sur le site du Céreq

Julien Calmand, Jean-François Giret, Philippe Lemistre, Boris Ménard, Do young graduates with professional and vocational master’s degrees regard themselves as competent to hold their jobs?
in Training and employment n° 118 (July-August 2015). – 4 p.

Compétences acquises et requises des diplômés de bac+5

Compétences acquises et requises des diplômés de bac+5Quelles sont les compétences acquises en formation par les diplômés de l’enseignement supérieur et quelles sont celles, en regard, qui leur sont demandées pour exercer leur emploi ?

A travers une évaluation, nécessairement subjective, de leurs compétences par les jeunes diplômés eux-mêmes, les écarts entre l’acquis en formation et le requis dans l’emploi sont mis en évidence.

Les résultats présentés dans ce document s’appuient sur l’interrogation, au printemps 2014, d’un échantillon expérimental de l’enquête Génération 2010 constitué de diplômés de bac+5 interrogés par Internet. Ils portent sur les compétences générales et les compétences spécifiques, liées à la spécialité de formation, et sont détaillés par filière.

Lire le Net.Doc en ligne

Julien Calmand, Jean-François Giret, Philippe Lemistre, Boris Ménard, Compétences acquises et requises des diplômés de bac+5 . – Marseille : Céreq, 2015. – 62 p. – (Net.Doc; 142)

When wind power goes to sea : a breath of fresh air for existing occupations

When wind power goes to sea : a breath of fresh air for existing occupationsThe emergence of the marine renewable energy (MRE) industry has not, strictly speaking, led to the creation of new professions or occupations. However, it is likely to change those for which firms find it difficult to recruit by redistributing their knowledge and skill base and restructuring the training offer. It is also likely to lead to the emergence of new dynamics of occupational development, made essential by work in a marine environment, as the occupation of wind turbine service technician clearly demonstrates.

Lire le texte sur le site du Céreq

Gérard  Podevin, When wind power goes to sea : a breath of fresh air for existing occupations in Training and employment n° 117 (May-June 2015). – 4 p.

Les jeunes diplômés de bac+5 s’estiment-ils compétents pour occuper leurs emplois ?

Les jeunes diplômés de bac+5 s'estiment-ils compétents pour occuper leurs emplois ?Les formations professionnelles de niveau bac+5 sont supposées répondre à des besoins spécifiques en compétences dans un domaine d’emploi donné.

Au regard de ce qu’ils estiment être demandé par leurs employeurs, les jeunes diplômés considèrent avoir acquis ces compétences spécifiques. Selon eux, le déficit se situe au niveau des compétences générales.

De quoi interroger la tendance à la professionnalisation des formations universitaires ?

Lire le Bref sur le site du Céreq

Julien Calmand, Jean-François Giret, Philippe Lemistre, Boris  Ménard, Les jeunes diplômés de bac+5 s’estiment-ils compétents pour occuper leurs emplois ?
in Bref n° 340 (novembre 2015). – 4 p.

Professionnalisation dans l’enseignement supérieur : appel à communication pour une journée d’études (co)organisée par le GTES et le RESUP

Le 22 juin 2016, le GTES* du Céreq (Réseau d’échange et de production sur les  parcours de formation et d’insertion des inscrits de l’enseignement supérieur ) et le RESUP* (Réseau d’études de l’enseignement supérieur) organisent une journée d’études sur « Professionnalisation dans l’enseignement supérieur : Perspective comparée »

La journée d’étude aura lieu à Toulouse. La conférence d’ouverture sera faite par Vincent Carpentier (University College London, Institute of Education)

Les propositions de communication sont à transmettre  avant le 31  décembre 2015 sous forme d’un résumé et de 2 pages maximum.

Contact
En savoir plus sur la journée d’étude Resup/GTES

Continuer la lecture de Professionnalisation dans l’enseignement supérieur : appel à communication pour une journée d’études (co)organisée par le GTES et le RESUP

Quand l’éolien prend la mer : un vent nouveau sur des métiers existants

Quand l'éolien prend la mer : un vent nouveau sur des métiers existantsL’émergence de la filière industrielle des énergies marines renouvelables (EMR) ne crée pas à proprement parler de nouveaux métiers. Elle est cependant susceptible de venir transformer ceux pour lesquels les entreprises peinent à recruter, en redistribuant leur socle de compétences et en recomposant l’offre de formation. Elle favorise aussi de nouvelles dynamiques de professionnalisation que le travail en mer rend indispensables, comme l’illustre le métier de technicien de maintenance éolienne.

Lire le Bref en ligne sur le site du Céreq

Gérard Podevin, Quand l’éolien prend la mer : un vent nouveau sur des métiers existants in Bref n° 336 (juin 2015). – 4 p

Lundi 1er juin 2015 – Colloque international : Les mains invisibles de la “culture populaire”. Production, distribution et représentation artistique dans les industries du cinéma et de la télévision

poster-Mains-invisibles-webLe lundi 1er juin 2015 le Cresppa-LabToP organise un colloque international “Les mains invisibles de la « culture populaire ». Production, distribution et représentation artistique dans les industries du cinéma et de la télévision” de 9h30 à 18h en salle des conférences (59-61 rue Pouchet, 75849 Paris Cedex 17, RdC).

Organisation et contacts : Violaine Roussel & Audrey Mariette :

vroussel@univ-paris8.fr

audrey.mariette@univ-paris8.fr

Programme : FinalProgramFr&Engl

Résumés des interventions – abstracts : résumés-abstracts

Ce colloque bénéficie du soutien du CRESPPA-CNRS et est organisé dans le cadre d’une Marie Curie International Outgoing Fellowship du 7e programme cadre de la Commission européenne. 

PROGRAMME

9h30 : accueil des participants

10h-12h30 : Matinée (en français)

Introduction : Violaine Roussel (Université Paris 8/CRESPPA-LabTop)

Présidence : Laurent Jeanpierre (Université Paris 8/CRESPPA-LabTop)

Panel 1. LA FORCE DES LIENS INVISIBLES

-Emilie Sauguet (Université Paris Ouest Nanterre-IDHES) – Faire œuvre de programmateur ou s’effacer derrière les films ? L’organisation des projections de films documentaires au prisme de l’invisibilité.

-Karim Hammou (CNRS/CRESPPA-CSU) et Laure de Verdalle (CNRS/Printemps) (avec Audrey Mariette, Université Paris 8/CRESPPA-CSU et Delphine Naudier, CNRS/CRESPPA-CSU) – S’engager sur un premier film : producteurs, distributeurs et chaînes face aux nouveaux réalisateurs français (2000-2010).

-Muriel Mille (EHESS-CMH) – Coopérations et concurrences dans le processus de fabrication d’un feuilleton télévisé.

Discussion : Gwenaële Rot (Sciences Po-CSO)

12h30-14h : déjeuner

 

14h-18h : Après-midi (in English) 

Présidence : Anne-Marie Autissier (Université Paris 8, LabToP-Cresppa)

Panel 2. NOUVELLES TÉLÉVISIONS, NOUVEAUX INTERMÉDIAIRES

-Denise Bielby (University of California, Santa Barbara) – Retour sur la notion de télévision mondialisée.

-Laura Grindstaff (University of California, Davis) – Artistes et intermédiaires culturels à l’âge de la téléréalité.

Discussion : Séverine Sofio (CNRS/CRESPPA-CSU)

15h40-16h : Pause

 

Panel 3. DANS LES COULISSES TRANSNATIONALES DU MARCHÉ DES FILMS

-Roderik Smits (University of York) – Faire la médiation entre transnational et national : les agents spécialisés dans la vente internationale des films comme “gatekeepers”.

-Romain Lecler (Université Paris 1/CESSP) – Construire une juridiction transnationale. Les professionnels des marchés internationaux du film et de la série télévisée.

Discussion : Joël Augros (Université Paris 8/ESTCA)

Conclusion : Audrey Mariette (Université Paris 8/CRESPPA-CSU)

Intervenant-e-s :

Joël Augros (Maître de conférences en économie du cinéma, Université Paris 8/ESTCA)

Anne-Marie Autissier (Maîtresse de conférence, Université Paris 8, CRESPPA-LabTop)

Denise Bielby (Professeure de sociologie, University of California, Santa Barbara)

Laura Grindstaff (Professeure de sociologie, University of California, Davis)

Karim Hammou (Chargé de recherche au CNRS, CRESPPA-CSU)

Laurent Jeanpierre (Professeur de science politique, Université Paris 8, CRESPPA-Labtop)

Romain Lecler (Doctorant en science politique, Université Paris 1/CESSP, AGPR à l’ENS)

Audrey Mariette (Maîtresse de conférences en science politique, Université Paris 8, CRESPPA-CSU)

Muriel Mille (Docteure en sociologie, EHESS-CMH)

Delphine Naudier (Chargée de recherche au CNRS, CRESPPA-CSU)

Gwenaële Rot (Professeur de sociologie à Sciences Po-CSO)

Violaine Roussel (Professeure de sociologie, Université Paris 8, CRESPPA-LabTop)

Emilie Sauguet (Doctorante en sociologie, Université Paris Ouest Nanterre-IDHES)

Roderik Smits (Doctorant, Film studies, University of York)

Séverine Sofio (Chargée de recherche au CNRS, CRESPPA-CSU)

Laure de Verdalle (Chargée de recherche au CNRS, Laboratoire Printemps)

Ce colloque bénéficie du soutien du CRESPPA-CNRS et est organisé dans le cadre d’une Marie Curie International Outgoing Fellowship du 7e programme cadre de la Commission européenne.