Archives de catégorie : Métiers

In the chemical industries, ‘we attract, we train, we hire’

The changes that have been taking place in work in the chemical industries over the past thirty years have led to a reconfiguration of production and maintenance jobs. The profiles of these manual workers, technicians and supervisors, who now tend to be more highly qualified and more functionally flexible, have become more diverse. In a sector in which work has become considerably denser and modernised, albeit unevenly, the transmission of knowledge, on-the-job learning and internal mobility still predominate.

Training & employment n° 128

Agnès Legay, Fred Séchaud, In the chemical industries, ‘we attract, we train, we hire’ in Training and employment n° 128 (March-April 2017). – 4 p.

Évolution des métiers et des emplois non-cadres dans les industries chimiques

Le Céreq a réalisé pour le compte de l’Observatoire des industries chimiques (OPIC) une étude sur l’évolution des métiers et l’alimentation des emplois non-cadres dans les entreprises des industries chimiques. L’étude poursuit ainsi un double objectif : analyser les évolutions des métiers en lien avec les changements de technologies, de process et d’organisation et caractériser les modes d’alimentation des emplois (recrutements et mobilités internes).  Sont concernées certaines familles professionnelles où se concentrent la grande majorité des emplois non-cadres (fabrication, conditionnement, laboratoire, l’ensemble qualité-hygiène-sécurité-santé-environnement), dans les secteurs de l’activité de production chimique et celui de la R&D.

Cette étude a permis les publications suivantes :

Évolution des métiers et des emplois non-cadres dans les industries chimiques – Volume 1 – Analyses, Fred Séchaud, Hubert Amarillo, Damien Brochier, Anne Delanoë, Agnès Legay, Céreq Etudes n°11, mai 2017.

Évolution des métiers et des emplois non-cadres dans les industries chimiques – Volume 2 – Monographies, Fred Séchaud, Hubert Amarillo, Damien Brochier, Anne Delanoë, Agnès Legay, Céreq Etudes n°12, mai 2017.

Un éclairage sur les métiers de la fabrication et de la maintenance : Dans les industries chimiques,  » on capte, on forme, on embauche « , Fred Séchaud et Agnès Legay, Céreq Bref n°355, 2017.

Dans les industries chimiques, « on capte, on forme, on embauche »

Les transformations du travail en cours dans les industries chimiques depuis trente ans ont reconfiguré les métiers de la fabrication et de la maintenance. Plus diplômés, davantage polyvalents, les profils de ces ouvriers, techniciens et agents de maîtrise se sont diversifiés. Dans un secteur où le travail s’est fortement, quoiqu’inégalement, densifié et modernisé, la transmission des savoirs, l’apprentissage sur le tas et la mobilité interne restent prépondérants.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Agnès Legay, Fred Séchaud, Dans les industries chimiques, « on capte, on forme, on embauche » in Bref n° 355 (2017). – 4 p.

Les métiers de la mesure – De la métrologie à l’instrumentation

Cette étude, élaborée pour le compte du Commissariat général au développement durable (CGDD), présente et défend les spécificités des métiers de la mesure. Ils regroupent ici la métrologie, l’instrumentation et l’analyse/métiers de laboratoire. Ils sont analysés à partir de plusieurs dimensions : missions des professionnels, évolutions récentes, appareil de formation existant… Une partie est par ailleurs spécifiquement consacrée aux impacts de la transition écologique.

Lire le Céreq études n° 10

Félicie Drouilleau ; Anne Delanoë (collab.) ; Michèle Ménabréaz  (collab.) ; Mickaële Molinari (collab.) Les métiers de la mesure – De la métrologie à l’instrumentation  – Marseille : Céreq, 2017. – 56 p. – (Céreq Etudes; 10) .

La filière méthanisation

cetudes5En France, la filière méthanisation, complexe, est encore en phase de décollage. Cette étude, réalisée sur la base d’entretiens avec des acteurs de la filière, rend compte des tentatives de chiffrage des emplois, directs et indirects, et, dans une perspective plus qualitative, détaille les compétences attendues. Si peu de diplômes spécifiques émergent, des modules consacrés à la méthanisation, le plus souvent optionnels, sont d’ores et déjà proposés en formation initiale. Mais c’est surtout la formation continue qui se développe, en particulier dans le monde agricole. Cette étude s’inscrit dans le cadre d’une convention pluriannuelle de partenariat Céreq-CGDD pour la mise en œuvre du Plan national d’adaptation des métiers et des emplois de la transition vers l’économie verte.

Lire le document en ligne

Michun, Stéphane, La filière méthanisation – Marseille : Céreq, 2016. – 47 p. – (Céreq Etudes; 5) .

Les réseaux électriques intelligents : vers de nouveaux besoins en compétences et en formation

cetudes3Rendre les réseaux électriques intelligents consiste, en grande partie, à les instrumenter pour les rendre communicants. L’objectif de l’étude est de comprendre les transitions professionnelles induites par cette évolution du système électrique et d’identifier les nouveaux besoins en compétences et en formation (initiale et continue) inhérents au développement des REI. Il s’agit de recueillir les besoins exprimés par les professionnels de la filière et de proposer des préconisations afin d’y répondre. Le périmètre de l’étude concerne le transport et la distribution d’électricité en amont du compteur tarifaire. Deux catégories d’entreprises ont été retenues : les équipementiers et les gestionnaires de réseaux de transport et de distribution.

Lire le document en ligne

Bosse, Nathalie, Les réseaux électriques intelligents : vers de nouveaux besoins en compétences et en formation  – Marseille : Céreq, 2016. – 59 p. – (Céreq Etudes; 3) .

État des lieux du développement durable dans l’hôtellerie de plein air

cetudes2Dans un contexte de modernisation du secteur, l’hôtellerie de plein air n’échappe pas à l’emprise croissante du développement durable. L’importance de la saisonnalité et la place des très petites entreprises sont des caractéristiques à prendre en compte dans les problématiques actuelles de qualité paysagères, d’économies d’énergie, de gestion durable des ressources mais aussi de gestion des ressources humaines. Ce rapport, réalisé dans le cadre d’une convention avec le CGDD, présente également les initiatives prises par la profession en la matière.

Lire le document en ligne

Michun, Stéphane, État des lieux du développement durable dans l’hôtellerie de plein air  – Marseille : Céreq, 2016. – 37 p. – (Céreq Etudes; 2) .

La filière éolienne terrestre – Perspectives pour l’emploi et la formation

cetudes1Ce rapport analyse successivement les différents maillons de la filière éolienne. Il en décrit les principaux métiers et fait le point dans un premier temps sur les compétences qui sont attendues par les employeurs, puis sur les réponses formatives qui sont apportées par les différents opérateurs de formation. Il se conclut par des préconisations sur les différents segments de la filière.

L’étude a été conduite dans le cadre d’une convention de partenariat avec le Commissariat général au développement durable (CGDD).

Lire le document en ligne

Devie, Pauline; Drouilleau, Félicie; Labruyère, Chantal, dir. ; Mazouin, Aurélie; Podevin, Gérard, La filière éolienne terrestre – Perspectives pour l’emploi et la formation – Marseille : Céreq, 2016. – 111 p. – (Céreq Etudes; 1) .

Les controverses sur le développement durable dans le domaine du bâtiment

Les controverses sur le développement durable dans le domaine du bâtiment. Entre approche holistique et approche réductionnisteL’étude des liens entre formulation des enjeux environnementaux et objectifs a conduit à identifier deux approches différentes du « développement durable » : l’approche holistique et l’approche réductionniste. L’identification de ces approches permet de mieux comprendre les tendances d’évolution des pratiques dans le secteur du bâtiment pour chacune des étapes de construction ou de réhabilitation : diagnostic, conception, réalisation, évaluation.

Lire la NEF sur le site du Céreq

Paul Kalck, Les controverses sur le développement durable dans le domaine du bâtiment. – Marseille : Céreq, 2016. – 60 p. – (NEF – Notes emploi formation; 53) .

Typologie sectorielle des modes de gestion de la main-d’œuvre

Typologie-sectorielle-des-modes-de-gestion-de-la-main-d-oeuvre_largeCette étude propose une lecture de l’hétérogénéité du marché du travail français à partir du niveau d’analyse de l’emploi sectoriel privé. La typologie s’appuie sur une approche statistique permettant de classer soixante-seize secteurs d’activités en sept profils distincts de mode de gestion et de mobilisation de la main-d’œuvre. Les données mobilisées sont issues de sources telles que les données DADS, l’enquête Emploi de l’INSEE, les chiffres de l’Unedic ou encore des données de la Dares. L’ensemble est regroupé dans les portraits statistiques de branche produits par le Céreq.  Cette typologie sectorielle a été réalisée dans le cadre d’une convention avec la Direction générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP). Elle constitue le « volet quantitatif » d’une étude plus générale sur la diversité des branches professionnelles en matière de politiques emploi/formation.

Lire le document sur le site du Céreq

D’Agostino, Alexandra; Delanoë, Anne, Typologie sectorielle des modes de gestion de la main-d’œuvre  – Marseille : Céreq, 2016. – 50 p. – (Net.Doc; 157) .

Les résultats du premier volet ont été publiés dans la collection Net.doc du Céreq :
Diversité des branches professionnelles en matière de politiques d’emploi et de formation, A. d’Agostino, M. Dif-Pradalier, N. Quintero, Net.Doc, n° 135, 2015.

Actualisation du contrat d’études prospectives du spectacle vivant

Actualisation-du-contrat-d-etudes-prospectives-du-spectacle-vivant_largeLa CPNEF-SV a jugé utile de revenir au CEP afin de mesurer les évolutions de l’emploi sur près de 20 ans, d’actualiser les enjeux et de se redonner des pistes d’actions. Ce rapport offre ainsi un diagnostic comparé de la situation de l’emploi et de la formation professionnelle dans le secteur du spectacle vivant de 1997 à 2014. Il pointe également des aspects jusqu’ici encore insuffisamment mesurés : la question des inégalités professionnelles, la mesure la pluriactivité (au sens de cumul de métiers/emplois, de revenus et de statuts professionnels différents).

Ces résultats éclairent donc sous un angle renouvelé les questions liées à la régulation, la protection sociale, aux modèles économiques, l’accompagnement des parcours tout au long de la vie, l’accès à la qualification et au développement des compétences. Au-delà du diagnostic renouvelé, le Céreq livre en guise de conclusion quelques préconisations à visée opérationnelle.

Lire le document sur le site du Céreq

D’Agostino, Alexandra; Théry, Michel; Zavadski, Carole, collab.; Descamps, Renaud, collab. Actualisation du contrat d’études prospectives du spectacle vivant  . – Marseille : Céreq, 2016. – 186 p. – (Net.Doc; 154) .

A lire également :
La pluriactivité dans le spectacle vivant, quels effets sur la précarité salariale ?, A. d’Agostino, M. Théry, Bref n°343, février 2016.

How they became eco-friendly architects

How they became eco-friendly architectsThe environmental quality of buildings is an opportunity and,at the same time, a challenge for architects. On the one hand, it gives them a chance to make ‘sustainability’ part of the overall objective of architectural quality; on the other hand, it requires them to acquire new knowledge and competences in a context characterised by economic difficulties and the repositioning of many actors in construction. It is also a challenge for architect training, which has to respond to contemporary issues.

Lire le document sur le site du Céreq

Paul Kalck, How they became eco-friendly architects in Training and employment n° 120 (November-December 2015). – 4 p

La pluriactivité dans le spectacle vivant, quels effets sur la précarité salariale ?

La pluriactivité dans le spectacle vivant, quels effets sur la précarité salariale ?Parmi l’ensemble des salariés du spectacle vivant, plus de la moitié travaillent dans un autre secteur professionnel et y exercent parfois un tout autre métier. En effet, rares sont ceux qui peuvent vivre exclusivement de leur activité. Ainsi, les situations professionnelles sont très hétérogènes et inégales : les salariés réguliers côtoient les occasionnels, dans un agencement singulier des formes d’emploi.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Alexandra D’Agostino, Michel Théry, La pluriactivité dans le spectacle vivant, quels effets sur la précarité salariale ? in Bref n° 343 (février 2016). – 4 p.

Comment ils sont devenus architectes écoresponsables

Comment ils sont devenus architectes écoresponsablesLa qualité environnementale des constructions est une opportunité en même temps qu’un défi pour les architectes. Une opportunité d’intégrer la « durabilité » à l’objectif de qualité architecturale. Un défi parce que cela nécessite de nouvelles connaissances et compétences, dans un contexte marqué par les difficultés économiques et le repositionnement de nombreux acteurs de la construction. Ce défi est aussi celui de la formation qui se doit de répondre aux enjeux contemporains.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Paul Kalck, Comment ils sont devenus architectes écoresponsables in Bref n° 342 (janvier 2015). – 4 p.

Do young graduates with professional and vocational master’s degrees regard themselves as competent to hold their jobs?

Do young graduates with professional and vocational master’s degrees regard themselves as competent to hold their jobs?Professional and vocational courses requiring 5 years’ post-secondary study are supposed to meet specific needs for competences in a given area of employment. Young graduates believe they have acquired the specific competences they think their employers require. In their view, the shortfall lies in their general competences. Is this a reason to question the increasingly vocational nature of university courses?

Lire le document sur le site du Céreq

Julien Calmand, Jean-François Giret, Philippe Lemistre, Boris Ménard, Do young graduates with professional and vocational master’s degrees regard themselves as competent to hold their jobs?
in Training and employment n° 118 (July-August 2015). – 4 p.