Archives de catégorie : Management et organisation du travail

Management et télétravail dans la relation client

Lire le Working Paper n° 26 sur le site du Céreq

Le management représente une variable d’action majeure pour évoluer de façon à la fois efficace et responsable vers des organisations du travail dites « hybrides ». Incluant la pratique régulière d’un télétravail significatif, mixée à un travail en présentiel, ces organisations du travail se sont massivement développées à la faveur de la pandémie de Covid-19, notamment à la suite du premier confinement au printemps 2020 en France, puis elles se sont maintenues, stabilisées, réajustées à la suite de cette crise sanitaire, au point d’apparaître quasiment ordinaires aujourd’hui, et ce dans nombre de secteurs, d’entreprises et de professions où cette pratique du télétravail est jugée possible.

Il s’agit donc de réfléchir au management à mettre en oeuvre, à développer, à valoriser dans cette dynamique organisationnelle, ainsi qu’aux manières de favoriser, sinon de « fabriquer », son éclosion ou son déploiement. Cette réflexion doit avant tout se centrer sur le management opérationnel et plus particulièrement sur le travail des managers de proximité. Ces managers sont de fait appelés à agir beaucoup plus à distance, et à pratiquer alors un management qui détonne avec les représentations classiques du travail et de l’entreprise, et les principes de fonctionnement qui leur sont associés. On pense notamment à la fameuse unité de temps, de lieu et d’action sur laquelle, dans les temps modernes, se sont fondées les organisations du travail supposées rationnelles et légitimes. 

Parallèlement, cette réflexion doit aussi porter, au moins en surplomb, sur le rôle et les responsabilités singulières que les strates supérieures du management (direction ou management stratégique, middle management…) ont à jouer et à prendre en charge pour mettre en capacité ces managers de proximité d’encadrer autrement ou différemment leurs équipes, dans ces nouveaux contextes organisationnels hybrides, marqués par la persistance de la pratique d’un télétravail significatif.

Samira Mahlaoui, Jean-Paul Cadet, Management et télétravail dans la relation client. – Marseille : Céreq, 2024. – 18 p. – (Working Paper; 26) .

La transition écologique dans les métiers de la construction : l’encadrement de chantier en première ligne

Lire le Bref n° 448 sur le site du Céreq

Le bâtiment est un secteur réputé polluant et fortement émetteur de gaz à effet de serre, en particulier lors de la réalisation de nouvelles constructions. À ce titre, il fait l’objet de nombreuses dispositions réglementaires, notamment celles de la loi « Climat et résilience » de 2021. À partir d’une enquête qualitative, les auteurs interrogent les effets de la transition écologique sur les métiers impliqués dans l’acte de construire. À ce jour, l’encadrement – chef de chantier et conducteur de travaux – semble être le principal acteur du verdissement sur le chantier. Mais les défis à venir du secteur posent la question d’une transformation de l’ensemble des métiers de la construction.

Olivia Foli, Emmanuel Sulzer, La transition écologique dans les métiers de la construction : l’encadrement de chantier en première ligne in Céreq Bref n° 448 (2023). – 4 p.

Des coopératives pour l’écologie : un travail d’organisation ?

Lire le Bref n° 447 sur le site du Céreq

Au-delà des activités professionnelles directement liées à la protection de l’environnement, certains secteurs font de la transition écologique une question essentielle guidant l’évolution des pratiques professionnelles. C’est le cas de l’économie sociale et solidaire, et plus particulièrement des structures coopératives. Comment la prise en compte des questions environnementales transforme-t-elle les métiers, les gestes professionnels, l’organisation du travail dans ces structures ? À partir du cas de deux coopératives aux domaines d’activités très différents, ce Céreq Bref fait ressortir une relation significative entre les démarches d’écologisation, une conception partagée de la gouvernance et de l’organisation, et la revalorisation du sens du travail.

Liza Baghioni, Fred Séchaud, Des coopératives pour l’écologie : un travail d’organisation ? in Céreq Bref n° 447 (2023). – 4 p.

Aide à domicile : concilier l’autonomie et l’engagement dans un collectif

Lire le Bref n° 445 sur le site du Céreq

Métier quasi exclusivement féminin, peu considéré et mal rémunéré, l’aide à domicile concentre nombre de caractéristiques des emplois dits « peu qualifiés », dont une forte pénibilité physique et psychologique. Le plus souvent seules dans l’exercice de leur travail, les intervenantes ne sont pas pour autant autonomes dans la définition de leur planning. Une enquête réalisée par le Céreq dans le cadre de l’ANR Squapin se penche sur la capacité des structures associatives du secteur à redonner des marges de manœuvre à leurs salariées, et à concilier leur autonomie avec l’intégration dans un collectif de travail.

Cyrille Ferraton, Stéphane Michun, Aide à domicile : concilier l’autonomie et l’engagement dans un collectif in Céreq Bref n° 445 (2023). – 4 p.

La responsabilité sociétale des entreprises face à la transition écologique

Lire le Bref n° 430 sur le site du Céreq

Pour les entreprises, la transition écologique prend souvent la forme de la contrainte réglementaire. Mais qu’en est-il des leviers non contraignants d’écologisation, tel celui de la « responsabilité sociétale des entreprises » (RSE) ? Comment mobilisent-elles cette démarche fondée sur l’engagement volontaire ? Dans le cadre du projet de recherche C>Terre, le Céreq s’est intéressé à la façon dont la RSE peut constituer un cadre d’appropriation par les entreprises de la question environnementale.

Emmanuel Sulzer, La responsabilité sociétale des entreprises face à la transition écologique in Céreq Bref n° 430 (2022). – 4 p.

Les contrats courts dans l’aide à domicile, entre tensions et bricolages quotidiens

Lire le Bref n° 407 sur le site du Céreq

En constante augmentation depuis 20 ans, les contrats de moins d’un mois représentent aujourd’hui une part majoritaire des embauches en CDD . Une enquête menée auprès des recruteurs de l’aide à domicile éclaire les raisons qui motivent leur fréquent recours à ces contrats. S’ils leur permettent de jongler au jour le jour avec les variations de l’activité, les contrats courts maintiennent à long terme l’instabilité et les tensions qui pèsent sur les salariés comme sur les organisations.

Benjamin Saccomanno, Les contrats courts dans l’aide à domicile, entre tensions et bricolages quotidiens in Bref n° 407 (2021). – 4 p.

Développer les compétences des managers

Lire le Bref n° 402 sur le site du Céreq

Le rôle et les fonctions des managers évoluent, sous les effets combinés des mutations du travail et des organisations. Aux prises avec des modèles parfois contradictoires, ces derniers manquent de repères que pourrait leur apporter une formation mieux adaptée à leurs besoins. Les auteurs de ce Céreq Bref s’appuient sur leurs expériences en tant qu’enseignants et intervenants en entreprise pour analyser les caractéristiques du travail des managers et dégager des pistes pour concevoir des formations au plus près de leur travail réel.

Brigitte Nivet, Johann Petit, Pierre Falzon, Développer les compétences des managers in Bref n° 402 (2021). – 4 p.

Les mondes sociaux des TPE et PME – Modèles et logiques d’action

L’entrée par les mondes sociaux met en exergue la très grande diversité des micro-entreprises, des TPE et PME qui rend souvent difficile leur analyse. En contrepoint, une connaissance spécifique de ces entreprises s’impose car elles sont à la charnière des débats sur la flexibilité, les dynamiques du marché du travail et, les disruptions du système de formation professionnelle.

Bentabet, Elyes (dir.); Gadille, Martine (dir.) Les mondes sociaux des TPE et PME : modèles et logiques d’action . – Toulouse : Octarès ; Marseille : Céreq, 2019. – 376 p.. – (Le travail en débats. Série Centre d’études et de recherches sur les qualifications) .

La démarche ergologique, une contribution originale à la compréhension des relations entre la formation et l’emploi

Il s’agit, dans ce numéro, de s’interroger sur ce que peut apporter la démarche ergologique à la compréhension des relations formation-emploi-travail, d’un point de vue conceptuel et méthodologique. Cette publication comprend les articles issus d’une séance thématique du Séminaire d’Analyse du travail (SEMAT) du Céreq. Elle complète une série de publications antérieures (collection Relief Céreq) également issues des travaux du séminaire, et visant à présenter, discuter et confronter d’autres approches pour analyser le travail, et à saisir les liens entre les savoirs et les agirs professionnels.

Lire le Céreq Echanges n° 7

Samira Mahlaoui, Jean-Paul Cadet (coord.), La démarche ergologique, une contribution originale à la compréhension des relations entre la formation et l’emploi : Séminaire d’Analyse du Travail (SEMAT) du Céreq  /  Séminaire d’Analyse du Travail, SEMAT 2016 (décembre 2016; Céreq, Marseille) . – Marseille : Céreq, 2018. – 109 p. – (Céreq Echanges; 7)

Construire des espaces de coopération pour l’emploi, la formation et le développement économique

L’Institut national du travail de l’emploi et de la formation professionnelle (Intefp) et le Céreq s’associent pour co-éditer l’ouvrage de restitution des travaux de la 34e session nationale de l’Intefp qui a eu lieu de juin 2015 à juin 2016. La thématique retenue était celle des nouvelles manières de coopérer à l’heure où la numérisation accélère les changements économiques et sociaux.
Un détour par la Silicon Valley et la Haute Bavière à l’occasion de deux voyages d’études permet de saisir l’ampleur des bouleversements engendrés par la révolution numérique. Ces nouveaux enjeux incitent à explorer d’autres formes de collaboration et de coopération : de l’entreprise « libérée » aux coopératives ou aux groupements d’employeurs, l’ouvrage explore de nouvelles manières de travailler ensemble.
Les sessions nationales de l’Intefp rassemblent chaque année une trentaine d’acteurs (les auditeurs) issus du monde de l’entreprise, des syndicats, des collectivités territoriales, des administrations d’Etat, des médias autour de thématiques liées aux évolutions économiques et sociales. Elles sont une occasion inédite pour chaque participant d’amorcer un processus de réflexion et d’action en dehors de ses grilles de lecture habituelles.

Lire l’ouvrage en ligne

Rosenfeld, Pierre-Louis, dir. ; Aubert, Jean-Pierre, dir. ; Azais, Jean-Pierre; Ballot, Nicolas; Barban, Laurent; Bigot, Catherine; Castillo, Etienne; Chaussée, Pascal; Degay, Aline; Delalande, Franck; Depret-Bixio, Isabelle; Wavrechin, Gilles de; Dupont, Jérôme; Fonteix, Patrick; Fougerouse, Bernadette; Gasparina, François; Georget, Martial; Juy, Marie-Germaine; Latouche, Thierry; Lecerf, Christine; Lecouteur, Christine; Ledeme, Dominique; Leroy, Serge; Lesne, Thomas; Macher, Jean; Marechau, Armelle; Pellerin, Thierry; Trichard, Yann; Valette-Wursthen, Aline; Viry-Allemoz, William; Watelet, Véronique; Zenou, Delphine; Ateliers de l’INTEFP, Repenser les espaces de coopération au service de l’emploi, (34ème; juin 2016; Maison de la Chimie, Paris). Construire des espaces de coopération pour l’emploi, la formation et le développement économique – Marcy-l’Etoile : Institut national du Travail de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (INTEFP) ; Marseille : Céreq, 2017. – 120 p.

Séminaire de l’atelier “Mondes sociaux des TPE-PME” le 24 mai 2017 à Montpellier

Le prochain séminaire de l’atelier “Les mondes sociaux des TPE-PME” se tiendra à Montpellier le 24 mai. Il aura pour thème : “Apports et limites de la  proximité dans les pratiques de GRH des petites entreprises.”

Organisateurs : Zeineddine Khelfaoui,  maître de conférences en sciences économiques, directeur du centre associé du Céreq – ARTDev, université de Montpellier 3 , Stéphane Michun, chargé d’étude au centre associé du Céreq – ARTDev, université de Montpellier 3.

Inscription obligatoire

L’incomplétude relative des petites entreprises et l’importance de la proximité dans les choix, jugements et pratiques de nombreux dirigeants-propriétaires ont alimenté toutes sortes de discours et de politiques associant comme une évidence petite entreprise et territoire dans une dépendance réciproque. En s’appuyant sur ces entreprises à « taille humaine » et en favorisant leur maillage, on pourrait impulser un développement endogène apportant aux territoires emplois, stabilité et solidarité (districts industriels, systèmes productifs locaux, pôles de compétitivité). Inversement, en s’appuyant sur les acteurs supports du territoire, on pourrait aider efficacement les petites entreprises à se moderniser, à affiner leurs pratiques de GRH voire à croître (thématique des « guichets » ou des « services de proximité »). Certes, les acteurs du développement territorial sont de plus en plus nombreux à associer les petites entreprises à leurs projets et d’innombrables petites entreprises sont amenées à prendre appui sur les potentialités de leur environnement local afin d’améliorer la résolution de nombreux problèmes d’information, d’innovation, d’organisation du travail, de recrutement ou de formation mais ne conclut-on pas un peu hâtivement à la primauté du territoire ? Cette journée reviendra sur les approches en termes de proximité (géographique, organisationnelle, institutionnelle, cognitive, etc.) et les objets, territoire et réseau, qui leur sont associés. L’accent sera mis sur leur pertinence du point de vue de la compréhension (et de l’outillage) des pratiques de GRH des petites entreprises : dialogue social, recrutement, partage de main-d’œuvre, formation, etc. Une attention particulière sera portée aux entreprises les plus petites et au défi de leur théorisation malgré leur extrême diversité.

Télécharger le programme

How do education professionnals cooperate to tackle early school leaving

How do education professionnals cooperate to tackle early school leaving The French national plan against early school leaving, which was launched at the start of the school year in 2014, is intended, among other things, to strengthen collaboration between education professionals in order to make headway in preventing the phenomenon. The experience of the groups for the prevention of early school leaving shows how headteachers have sought to tackle this issue of national concern and how the idea of collaborative work is taking a variety of forms at the level of the individual school.

sur le site du Céreq

Dominique Maillard, Fanette Merlin, Pascale Rouaud, Manon Olaria, How do education professionnals cooperate to tackle early school leaving in Training and Employment , n° 122 , 2016 , 4p.

“Tous” mobilisés contre le décrochage scolaire – Variations autour d’un mot d’ordre national

"Tous" mobilisés contre le décrochage scolaire - Variations autour d'un mot d'ordre nationalLe plan national contre le décrochage scolaire, lancé à la rentrée 2014, entend renforcer la collaboration entre les professionnels de l’éducation pour améliorer la prévention du phénomène.

L’expérience des groupes de prévention du décrochage scolaire (GPDS) montre comment les chefs d’établissement ont composé avec ce mot d’ordre national et comment, dans le contexte local des établissements, l’idée du travail collaboratif prend des formes concrètes plurielles.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Dominique Maillard, Fanette Merlin, Pascale Rouaud, Manon Olaria (collab.), “Tous” mobilisés contre le décrochage scolaire : Variations autour d’un mot d’ordre national in Bref n° 345 (avril 2016). – 4 p.

Les pratiques managériales peuvent-elles réduire les inégalités professionnelles de genre ?

Ce document aLes-pratiques-manageriales-peuvent-elles-reduire-les-inegalites-professionnelles-de-genre-L-exemple-de-la-promotion-et-de-la-formation_largeborde la question du rôle des pratiques RH dans la réduction des disparités professionnelles de genre observées dans l’accès à la promotion et à la formation en entreprise. Les résultats sont issus de traitements économétriques effectués sur des données issues de l’enquête couplée entreprise-salariés conduite en 2010-2012 (Difes 2).

L’analyse montre ainsi que dans les entreprises ayant une politique RH plus structurée, les écarts des taux de promotion entre les femmes et les hommes diminuent de manière considérable ainsi que les écarts dans l’accès à la formation générale. L’écart dans les taux d’accès à la formation spécifique est quasi inexistant.

Lire le document sur le site du Céreq

Couprie, Hélène; Melnik, Ekaterina. Les pratiques managériales peuvent-elles réduire les inégalités professionnelles de genre ? : L’exemple de la promotion et de la formation  – Marseille : Céreq, 2016. – 54 p. – (Net.Doc; 158) .

Travail et changement. Numérique et conditions de travail : les enjeux d’une transformation en marche | anact

La transition numérique n’est pas réductible à son aspect technique. Elle bouleverse l’ensemble des dimensions du travail, depuis ses organisations jusqu’à ses finalités, en passant par les manières de le réaliser et par les conditions dans lesquelles il s’exerce. Elle ouvre des perspectives de transformation sociale des rapports au travail et des organisations de travail sur la base d’un renouvellement des usages, des capacités et des relations, dont les acteurs sociaux commencent à se saisir comme enjeux de régulation collective.

Réguler les usages, stimuler l’innovation, équiper les acteurs : le numéro de janvier – février – mars “Numérique et conditions de travail : les enjeux d’une transformation en marche” de Travail & Changement, est en ligne et en feuilletage gratuit.

Source : Travail et changement. Numérique et conditions de travail : les enjeux d’une transformation en marche | anact