Archives de catégorie : Genre

« Men ‘Doing’ In-Equalities Research » (Call for papers)

Special Issue

Journal Equality, Diversity and Inclusion

 

Equality, Diversity and Inclusion
 » We invite contributors to submit papers that discuss their research and fieldwork in the Diversity and Equalities field with an implicit focus on the dynamics created by their gender and other intersectional influences. For the purposes of this special issue the focus of papers is on the research process rather than the research findings per se. As such, critical reflections of the role of the researcher’s gender and (multiple) identities on the epistemological, methodological and fieldwork experience are particularly welcome. » (…)

 

PLUS D’INFORMATION

http://www.emeraldinsight.com/products/journals/call_for_papers.htm?id=4390


CALENDRIER

1 November 2012: Call for papers
30 June 2013 – First paper submission
30 November 2013 – Completion of articles
Spring 2014: Publication

 

Séminaire « Sexe, race, classe dans le monde du travail »

« Sexe, race, classe dans le monde du travail » est un séminaire EHESS animé par Christelle Avril (Iris-Université Paris 13) et Yasmine Siblot (Cresppa-CSU-Université Paris 8)
Il propose une lecture approfondie et critique des enquêtes classiques et plus contemporaines qui entendent penser l’articulation sexe, race, classe dans le monde du travail. Que nous apprennent ces approches sur le monde du travail ? Quelles pistes méthodologiques dessinent-elles ?

Ouvert à toutes et tous, il se tient à partir du 6 décembre 2012, un jeudi sur deux, de 17 à 19h, à l’EHESS Paris, 190-198 avenue de France, 13è.

Premières séances :

  • Jeudi 6 décembre 2012 : Introduction : sexe, race, classe dans le monde du travail
    Cette séance sera consacrée à la présentation du séminaire et à ses enjeux. Pour les personnes concernées, les conditions de validation seront également explicitées à cette occasion.
  • Jeudi 20 décembre 2012 : L’approche matérialiste des rapports sociaux de sexe, de race et de classe
    Cette séance sera consacrée à la présentation de l’approche matérialiste qui, par définition, situe l’imbrication des rapports sociaux de sexe, de race et de classe dans l’univers du travail. Elle portera une attention particulière aux travaux de Colette Guillaumin et Danièle Kergoat. On se posera la question de son apport et de ses limites pour étudier le monde du travail contemporain.
  • Jeudi 17 janvier 2013 : L’approche historiographique américaine de l’imbrication sexe, race, classe
    L’historiographie américaine et en particulier les travaux s’inscrivant dans le mouvement du Black feminism ont largement contribué à enrichir l’approche empirique de l’articulation sexe, race, classe, en partant notamment du cas des plantations. La séance sera consacrée à la présentation d’études classiques de ce courant et à des travaux plus contemporains comme ceux d’Elsa Dorlin. On se posera la question de l’apport de cette approche et de ses limites pour étudier le monde du travail contemporain.

Programme complet consultable sur le site de l’EHESS

Séminaire « Le mal être du genre au travail »

L’équipe Genre travail, mobilité du Cresppa (Cresppa-GTM), organise un séminaire de recherche sur le question du « Mal être du genre au travail ». Le séminaire est animé par Régine Bercot (professeur à l’Université paris 8, Cresppa-GTM), avec le soutien du DIM Geste et la participation de l’Anact.

Les séances auront lieu à Paris, site CNRS Pouchet, 59 rue Pouchet, plan d’accès

Présentation du séminaire :
En quoi l’appartenance de genre peut- elle modifier le mal être ou en quoi conduit-elle à le révéler ou à le domestiquer différemment ?  Notre réflexion portera simultanément sur des questions d’ordre épistémologique et méthodologique.
Nous penserons la question genrée non pas en termes d’égalité ou d’inégalité par rapport à la santé mais en termes de différences. Pour éviter les naturalisations concernant les situations, nous tiendrons compte de l’inscription de ces différences dans des contextes sociaux précis ; ceci conduit à tenir compte de différents cadres : le statut (précarité ou situation stable),  le niveau social, le niveau de responsabilité, le contexte de mixité sociale et la division sociale du travail entre emplois masculins et féminins ; enfin, il peut exister des différences générationnelles dans ce qui donne lieu à un mal être (les valeurs, les formes d’investissement au travail) et la manière de les exprimer .
L’analyse fera une part importante à l’articulation entre présupposés théoriques et méthodes choisies par les intervenants pour définir, analyser la question du mal être au travail. Nous traiterons des manifestations du mal être au travail, des sources différenciées du mal être en lien avec les attentes des salariés et les politiques des directions.

 

Programme et intervenants des premières séances (octobre-février) :
Programme-&-intervenants-oct2012-fevr2013

Les ambiguïtés du « care »

Travailler 2012/2

Travailler, n° 28, 2012
« Les ambiguïtés du  « care » » dossier coordonné par Pascale Molinier et Helena Hirata – 179 p.

Extrait de l’éditorial d’Isabelle Gernet et Aurélie Jeantet :
Les éthiques du care ont contribué à rendre visibles les dilemmes moraux qui organisent le travail de care et engagent de ce fait une responsabilité vis-à-vis d’autrui qui est intimement liée à la perception de la vulnérabilité de l’autre, comme de la sienne. Cette thématique de la responsabilité, que la plupart des conceptions du management ont tendance à vouloir réduire à une nécessité strictement individuelle, est pourtant au cœur du travailler et s’impose de ce fait comme une question sociale et politique.
Les autres articles du numéro soulignent, soit directement soit en filigrane, la manière dont l’expérience de la responsabilité à l’égard d’autrui est au rendez-vous du travail, ce qui interroge également la conception des valeurs liées à l’exercice du travail. Lire l’éditorial

Sommaire :

Helena Hirata et Pascale Molinier, Les ambiguïtés du care, p.15-31

Rhacel Salazar Parreñas, Le travail de care des hôtesses de bar au Japon, p.33-55

Pascale Molinier et Maria Fernanda Cepeda,   « Comme un chien à carreau » Des employées domestiques colombiennes entre care et justice, p.57-73

Fabienne Bardot, Regard clinique sur le travail des auxiliaires de vie, p.75-100

Natacha Borgeaud-Garciandía, Le care à demeure Le travail des cuidadoras migrantes à Buenos Aires, p.75-100

Résumés sur Cairn

Métiers héroïques, face à l’urgence, au danger et à la mort

Travailler 2011/2
Travailler
, n° 26, 2011
« Métiers héroïques, face à l’urgence, au danger et à la mort », dossier coordonné par Isabelle Gernet et Aurélie Jeantet – 224 p.

Extrait de l’éditorial d’Isabelle Gernet et Aurélie Jeantet :
Les héros contemporains ne sont plus tant des surhommes, encore moins des demi-dieux, que des hommes ordinaires, qui se distinguent en ce qu’ils dévouent leur activité à une cause altruiste, œuvrant pour le bien de la communauté considéré d’un point de vue moral. Et ce sont aussi des femmes, mais leur engagement, voire leur dévouement au travail, est généralement moins reconnu, moins valorisé et rarement mis sur le compte d’un quelconque héroïsme… C’est que le héros demeure par définition identifié au masculin, tant les qualités qui lui sont couramment attribuées sont le courage, la force, la bravoure, etc., dans une référence fréquente à un univers guerrier. Les articles que nous rassemblons ici traitent bien, dans cette perspective, de l’héroïsme de certains métiers masculins, dans ses rapports avec la question du risque et aussi, souvent, avec l’idéologie virile.

Sommaire :

Aurélie Jeantet et Isabelle Gernet, Métiers héroïques, face à l’urgence, au danger et à la mort, p.17-33

Lauriane Pichonnaz, La difficile reconnaissance des compétences des ambulanciers : entre care, cure et force physique, p.35-53

Jacinthe Douesnard et Louise Saint-Arnaud   Le travail des pompiers : un métier au service de l’autre, p. 55-70

Dilene da Silva Costa et Heliete Karam   Voler, planer, sauver. Centralité du risque dans l’activité aérienne brésilienne, p.71-85

Dilene da Silva Costa et Heliete Karam   Voar, pairar, salvar. Centralidade do risco na atividade aérea dos tripulantes operacionais de uma instituição militar brasileira, p.87-110

Céline Bryon-Portet   Stress et suicides liés au travail au sein de l’institution militaire, p. 87-110

Résumés sur cairn

L’inversion du genre. Quand les métiers se conjuguent au féminin… et réciproquement


Yvonne Guichard-Claudic, Danièle Kergoat, Alain Vilbrod (dir.)

L’inversion du genre. Quand les métiers se conjuguent au féminin… et réciproquement
Presses universitaires de Rennes, coll.  Des Sociétés, 2008 – 401 p.

4e de couverture :
Femmes pompiers ou médecins, cadres d’entreprise, magistrates, conductrices de bus ou de camions, peintres en bâtiment ou carreleuses… mais aussi hommes sages-femmes ou caissiers de supermarché, infirmiers, assistants sociaux ou instituteurs en école maternelle : autant d’exemples de l’avancée en mixité dans des bastions longtemps monosexués. La mixité n’est donc pas seulement une question de co-présence de femmes et d’hommes dans différents espaces sociaux. Elle se traduit aussi par la fin de l’exclusivisme de genre attaché à certains métiers.
Il est certes important d’en prendre la mesure précise, statistiques à l’appui, mais une évaluation chiffrée ne saurait suffire pour comprendre ce qui se joue dans ces situations atypiques. Le même métier est rarement exercé dans les mêmes conditions, de travail, de rémunération, de promotion selon qu’il l’est par un homme ou par une femme. Des travaux qualitatifs fins et diversifiés, tels ceux qui sont présentés dans cet ouvrage, permettent d’observer par le menu ce qui se transforme, ce qui résiste, ce qui se recompose, dans le but de saisir le sens des logiques sociales complexes qui sont à l’œuvre.
Parler d’inversion du genre à propos de ces situations et positions non traditionnelles, c’est donc moins décrire une situation que poser la question de savoir dans quelle mesure l’inversion des positions sexuées est de nature à remettre en cause les processus de catégorisation et de hiérarchisation que désigne le concept de genre.

Contributions de :
Marc Bessin, Line Chamberland, Philippe Charrier, Caroline Chimot, Thomas Couppié, Nicolas Divert, Florence Douguet, Dominique Epiphane, Erika Flahault, Stéphanie Gallioz, Béatrice De Gasquet, Yvonne Guichard-Claudic, Yveline Jaboin, Danièle Kergoat, Emmanuelle Lada, Nathalie Lapeyre, Jacqueline Laufer, Nicky Le Feuvre, Sonia Lefeuvre, Clotilde Lemarchant, Fabienne Malbois, Guillaume Malochet, Catherine Marry, Nicolas Murcier, Johanne Paquin, Simone Pennec, Roland Pfefferkorn, Claudine Philippe, Annie Rieu, Anne-Catherine Rodrigues, Djaouida Séhili, Armelle Testenoire, Hélène Trellu, Alain Vilbrod

Plus d’infos :
Sommaire, table des matières et introduction sur le site de l’éditeur
http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=1794

Comptes-rendus :

 

Inversion du genre. Corps au travail et travail des corps


« Inversion du genre. Corps au travail et travail des corps »
Dossier coordonné par Yvonne Guichard-Claudic et Danièle Kergoat
Cahiers du Genre, n° 42, 2007 – 264 p.

 

Présentation de l’éditeur:
En pénétrant des espaces de travail traditionnellement dévolus à l’autre sexe, femmes et hommes bousculent-ils/elles les définitions genrées de la corporéité au travail ? Pas de réponse univoque à cette question, les dynamiques novatrices se combinant aux ambivalences féminines, aux résistances masculines, aux rappels à l’ordre normatifs de l’entourage.

Complément :
Le dossier traite de la mixité dans le monde professionnel, et des rôles sexués au travail à travers des professions mettant en jeu les rapports au corps et les normes de virilité et de féminité : sportives professionnelles, femmes dans la police, dans le cirque contemporain, parmi les cadres commerciaux, ou dans les professions du soin telles que l’animation des centres de loisir ou les soins mortuaires.

Articles de :
Christine Mennesson, Geneviève Pruvost, Sylvie Cromer, Dominique Lemaire, Marine Cordier, Oumaya Hidri, Elisa Herman, Laurence Hardy

Sommaires, résumés et articles (en libre accès) consultables sur Cairn

 

Travail et genre. Regards croisés, France-Europe-Amérique latine

Travail et genreHelena Hirata, Maria Rosa Lombardi et Margaret Maruani (dir.)
Travail et genre. Regards croisés, France-Europe-Amérique latine.
Paris : La Découverte, coll. Recherches, 2008 – 278 p – ISBN : 9782707156556

Présentation de l’éditeur :
Quelle est la place des hommes et des femmes dans le monde du travail, en Europe et en Amérique latine ? Peut-on comparer, du point de vue du travail, de l’emploi, du chômage ou de la formation, des régions du monde qui ont des histoires, des cultures et des niveaux de développement économique aussi contrastés ?
Essayer de mettre en perspective ce qui, à première vue, est incomparable : tel est précisément l’enjeu de ce livre. Car, en dépit des contrastes, ce sont les similitudes qui frappent. Les écarts de salaire, le surchômage féminin, la ségrégation des emplois, la division sexuelle du travail prennent des formes différentes selon les pays, mais on les rencontre partout.
Venus d’Europe et d’Amérique latine, vingt-cinq auteurs apportent ici leurs éclairages autour de trois thèmes : comparaisons internationales des relations entre marché du travail et genre ; pratiques et politiques en matière de vie professionnelle et vie familiale ; genre, professions et carrières.

Contributions de :
Margaret Maruani, Cristina Bruschini, Arlene Martinez Ricoldi, Cristiano Miglioranza Mercado, Nadya Araujo Guimarães, Murillo Marschner Alves de Britto, Carlos Salas, Marcia Leite, Paola Cappellin, Lais Abramo, Rosalba Todaro, Michel Lallement, Jérôme De Henau, Isabelle Puech, Bila Sorj, Adriana Fontes, Leila Maron, Danièle Meulders, Sile O’Dorchai, Celi Scalon, Clara Araújo, Felícia Picanço, Sayyid Salman Rizavi, Catherine Sofer, Helena Hirata, Danièle Kergoat, Sylvie Schweitzer, Liliana Segnini, Aparecida Neri de Souza, Isabel Georges, Nicky Le Feuvre

[Plus d’infos]
Table des matières sur le site de l’éditeur
http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Travail_et_genre-9782707156556.html

Comptes-rendus :

Echos du travail

Carnet de veille collaboratif sur le travail, l’emploi et la formation dont l’objet sera de diffuser des informations bibliographiques, appels à contributions, appels à projet, séminaires, sélections de sources d’information, notes de lecture, etc. Ces informations émaneront des institutions partenaires ou de leurs documentalistes : Anact, Centre Inffo, Céreq, Cdft, Cee, Cresppa, Ires, Lest.

(Ce carnet remplacera sans doute à terme le Carnet des Docks récemment ouvert par le Céreq).