A l’aube de la réforme de la formation professionnelle, retour sur 20 ans d’insertion des apprentis

Depuis le début des années 1990, le nombre d’apprentis a doublé et la population s’est diversifiée, notamment sous l’effet de la percée du supérieur. Les enquêtes Génération permettent d’analyser 20 ans d’insertion des apprentis en tenant compte des variations de la conjoncture économique sur la période. Elles confirment sur la durée les atouts de l’apprentissage : l’accès à l’emploi est plus rapide, lié à l’effet « contact avec l’entreprise », et l’avantage se poursuit au-delà. Mais il varie selon les niveaux de formation et reste sensible à la conjoncture. Favoriser l’usage de l’apprentissage pendant les périodes creuses du cycle économique pourrait être une des clés de la poursuite de son développement.

Lire le Bref n° 370 sur le site du Céreq

Benoît Cart, Alexandre Léné, Marie-Hélène Toutin,A l’aube de la réforme de la formation professionnelle, retour sur 20 ans d’insertion des apprentis in Bref n° 370 (2018). – 4 p.



Citer ce billet
Doc du Céreq (2019, 22 janvier). A l’aube de la réforme de la formation professionnelle, retour sur 20 ans d’insertion des apprentis. Echos du travail. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o0e4