Etude : Le secteur du bâtiment durable : vers de nouveau rapports entre les acteurs de l’acte de construire ? Une étude à partir de la commande publique d’ouvrages durables

Accès en ligne 

Auteurs : Hubert AMARILLO/Martine GADILLE

Résumé:

Le bâtiment est un secteur divisé et hiérarchisé, séparant maîtrise d’ouvrage (MO) et maîtrise d’œuvre (MOE), bureaux d’études, entreprises de construction et sous-traitants, etc. L’hypothèse centrale de notre recherche est que l’innovation se fonde au contraire sur la coopération entre les acteurs. La coopération se révèle essentielle pour échanger et diffuser les connaissances. Dès lors, le développement du bâtiment dit « durable », innovation majeure, appelle des relations plus étroites et régulières entre des intervenants travaillant de manière séparée. A partir d’une enquête menée dans un pôle d’innovation du bâtiment renommé « POLEBAT », cette recherche tente de savoir si le passage d’une construction classique à un bâtiment durable s’accompagne effectivement d’une meilleure coopération entre acteurs.POLEBAT fonctionne bien sur la base d’une dynamique d’apprentissage collectif et de méthodes coopératives : élaboration participative d’un référentiel de construction, accompagnement des projets. Ce pôle modifie le contenu des métiers. Ainsi, la profession d’architecte s’éloigne d’une figure artistique pour rejoindre davantage celle d’un chef d’équipe et d’un coordonnateur de travaux. La maîtrise d’ouvrage connaît un renforcement de la fonction de contrôle en amont des programmes, et s’entoure de plus en plus de spécialistes de la qualité environnementale. De même, bureaux de contrôle et MO se rapprochent, les premiers apportant aux seconds des conseils de prévention plutôt qu’une sanction a posteriori. Mais, la « maîtrise d’usage », c’est-à-dire les habitants qui utiliseront les bâtiments, est encore trop peu prise en compte dans les projets.Pour autant, la coopération et le décloisonnement des fonctions n’empêchent pas la reproduction de rapports de domination. Certes, les acteurs du « durable » refusent la sous-traitance en cascade et restent vigilants sur le recours à des formes d’emploi trop précaires. Ils tentent de limiter les rapports de force exercés par la MO sur la MOE.

 

Cette étude est une Agence d’obectifs. L’Ires soutient l’effort de recherche propre à chaque organisation syndicale en finançant des programmes établis par chacune d’elles. Les résultats de ces recherches ou travaux regroupés sous l’appellation “Agence d’objectifs” sont menés sous leur responsabilité. Les résultats de ces recherches sont mis à la disposition de l’ensemble du mouvement syndical. Toutes  les agences d’objectifs sont regroupées sur le site de l’Ires.



Citer ce billet
Service doc de l'Ires (2013, 5 décembre). Etude : Le secteur du bâtiment durable : vers de nouveau rapports entre les acteurs de l’acte de construire ? Une étude à partir de la commande publique d’ouvrages durables. Echos du travail. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o04k