Des débuts de trajectoire durablement marqués par la crise ?

couvMalgré la crise financière de fin 2008, le chômage des jeunes entrés sur le marché du travail en 2004 arrive, sept ans plus tard, fin 2011, à un niveau voisin de celui de leurs aînés entrés en 98. Pour autant, les non-diplômés auront dès le départ pâti de la mauvaise conjoncture et des statuts précaires. Les diplômés du secondaire semblent, eux, avoir été largement impactés par la crise. Les progressions de salaire ont aussi été freinées, notamment pour les diplômés de l’enseignement supérieur.

Voir ce Bref sur le site du Céreq

 

Zora Mazari et Isabelle RecotilletGénération 2004 : des débuts de trajectoire durablement marqués par la crise ? in Bref n° 311 (juin 2013). – 4 p.



Citer ce billet
Doc du Céreq (2013, 29 juillet). Des débuts de trajectoire durablement marqués par la crise ? Echos du travail. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/o03r