La revue de l’IRES numéro spécial : 30 ans de salaires d’une crise à l’autre

→Lire les articles 

Extrait introductif du directeur général de l’Institut

« L’IRES a 30 ans et quelques semaines. Ce numéro souhaite célébrer cet évènement en actes et mettre en lumière les missions d’un centre de recherche « au service des organisations syndicales représentatives des travailleurs ». Plusieurs ambitions l’animent.La première est de ne pas dissocier la recherche des problèmes auxquels sont confrontés les salariés et leurs représentants : le thème des salaires s’est donc rapidement imposé. Cette question est, en effet, au cœur de la demande sociale adressée à l’IRES et du champ de recherches de l’institut depuis de longues années. A l’heure où la crise réactive les débats sur les arbitrages emploi-salaire, elle est plus que jamais d’actualité pour les organisations syndicales. La seconde est d’éclairer dans le temps et dans l’espace les enjeux économiques et sociaux des dynamiques salariales, thème porteur à la fois d’une forte actualité et d’une longue histoire. En effet, à partir du début des années 1980, de manière presque concomitante à la naissance de l’IRES, on a
assisté dans les pays de l’OCDE à une profonde rupture dans la dynamique salariale, avec une baisse marquée de la part des salaires dans la valeur ajoutée. Les dynamiques salariales comparées soulèvent par ailleurs des enjeux majeurs, qu’il s’agisse de mesurer la compétitivité d’un pays ou de se référer à un modèle « à suivre », dont lesdécideurs sont souvent si friands. Avec les effets de mode que cela implique… Les articles de ce numéro, qui pré-
sentent 30 ans de dynamique salariale en Allemagne, en France, en Italie, au Royaume-Uni, Etats-Unis, en Chine et au Brésil, permettent de dérouler les spécificités nationales et de faire ressortir les convergences. »