Les séries longues sur les allocataires de l’assurance chômage

Les séries longues sur les allocataires de l’assurance chômage  – Source Pôle emploi (fichiers administratifs), fournissent des données sur les demandeurs d’emploi indemnisés.

Les allocataires de l’assurance chômage (entrées, sorties, en cours d’indemnisation)

Les allocataires des régimes de solidarité

Les allocataires du régime préretraite État

 

Les séries Indemnisation, demandes et offres d’emploi

Les séries Indemnisation, demandes et offres d’emploi – Source : Pôle emploi, (fichiers administratifs) fournit des données :

Sur les demandeurs d’emploi indemnisés en fin de mois et en fin d’année

Sur les montants moyens de l’indemnisation des bénéficiaires en cours en fin de trimestre, par tranche d’âge.

Sur les durées moyenne d’indemnisation des allocataires radiés en cours d’année (de 1992 à 2010)

Sur les demandeurs d’emploi dispensés de recherche d’emploi (antériorité 1986)

Sur les demandeurs d’emploi indemnisés (antériorité 1985)

Ainsi que les demandes d’emploi en fin de mois et les entrées et sorties de catégories A : i.e. demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi

Et les offres d’emploi enregistrées et les offres d’emplois satisfaites (catégories A, B, C : i.e. demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ou ayant exercé une activité réduite)

 

Les séries statistiques de la DARES

Les séries statistiques de la DARES  – Source : DARES / Pôle emploi, (fichiers administratifs) fournissent:

Des données mensuelles nationales sur les demandeurs d’emploi de catégories A, B, C, D, E, par sexe et tranche d’âge, par ancienneté de l’inscription à Pôle emploi. Et des données mensuelles brutes sur les demandeurs d’emploi en activité réduite, sur les demandeurs d’emploi selon la qualification et par sexe, sur les demandeurs d’emploi selon le métier recherché, et sur les jeunes demandeurs d’emploi selon le niveau de formation.

Des données régionales, départementales ou par zone d’emploi sur les demandeurs d’emploi de catégories A, B, C, D, E, par sexe et tranche d’âge.

 

Des séries trimestrielles de l’activité partielle(ou chômage partiel)

Et des séries des dispositifs d’accompagnement des restructurations (mesures de reclassement à l’issue d’un licenciement économique).

 

Chômeurs, précaires, demandeurs d’emploi : définitions et usages des catégories statistiques

Le chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) comptabilise les personnes en âge de travailler (conventionnellement 15 ans ou plus) qui :
1°) n’ont pas travaillé, ne serait-ce qu’une heure, au cours de la semaine de référence ;
2°) sont disponibles pour travailler dans les deux semaines ;
3°) ont entrepris des démarches actives de recherche d’emploi dans le mois précédent, ou ont trouvé un emploi qui commence dans les 3 mois.

Source DARES. Lire la suite de l’article

Les demandeurs d’emploi sont des personnes qui sont inscrites à Pôle emploi. Les statistiques sont construites à partir des fichiers administratifs qu’utilise Pôle emploi pour son activité (8 catégories administratives) et sont regroupées en 5 catégories statistiques [A, B, C, D, E]. Conformément aux recommandations du rapport du Cnis sur la définition d’indicateurs en matière d’emploi, de chômage, de sous-emploi et de précarité de l’emploi (septembre 2008), la Dares et Pôle emploi présentent à des fins d’analyse statistique les données sur les demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en fonction des catégories suivantes :

  • catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ;
  • catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte   (i.e. de 78 heures ou moins au cours du mois) ;
  • catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (i.e. de plus de 78 heures au cours du mois) ;
  • catégorie D : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi (en raison d’un stage, d’une formation, d’une maladie…), sans emploi ;
  • catégorie E : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, en emploi (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés).

Sources : DARES et Pôle emploi.

Marché du travail – séries longues

Marché du travail – séries longues (INSEE)

Les séries longues sur le marché du travail regroupent des données historiques sur la population active, l’emploi et le chômage en France métropolitaine, ainsi que sur les caractéristiques des personnes dans ces situations.

Les données les plus anciennes remontent à 1955.

Ces séries proviennent de sources statistiques très diverses : enquête Emploi, sources administratives, recensement, synthèses de sources… Elles portent sur des périodes, des temporalités et des concepts différents.(Source Insee : lire la suite)

On y trouve notamment des séries sur le chômage et les chômeurs ainsi que sur la qualité de l’emploi.

Depuis le site de l’INSEE, les données et résultats sont consultables à partir du thème « Travail emploi »,
dans la rubrique « Chômage »
ou dans la rubrique « Caractéristiques de l’emploi ».

Enquête sur l’emploi en continu

LEnquête sur l’emploi en continu  (INSEE) fournit des données sur les chômeurs au sens du BIT : selon le sexe, l’âge, la CSP, le diplôme, la nationalité, la circonstance de la perte d’emploi, l’activité économique du dernier emploi (17 postes), l’ancienneté de chômage, la catégorie de commune etc.

Les questions portent sur l’emploi, le chômage, la formation, l’origine sociale, la situation un an auparavant, et la situation principale mensuelle sur les douze derniers mois.
C’est la seule source fournissant une mesure des concepts d’activité, chômage, emploi et inactivité tels qu’ils sont définis par le Bureau international du travail (BIT). (Source Insee : définitions et méthodes)

L’enquête sur l’emploi fournit également des données sur la précarité de l’emploi : sous emploi (temps partiel contraint), formes particulières d’emploi (dispositifs des politiques de l’emploi) et quotité de temps de travail.

Voir aussi

  • Chômage

 

 

Cultures du risque au travail et pratiques de prévention au 20e siècle. La France au regard des pays voisins.

Catherine Omnes, Laure Pitti (dir.)
Cultures du risque au travail et pratiques de prévention au 20e siècle. La France au regard des pays voisins.
Rennes : Presses universitaires de Rennes, coll. Pour une histoire du travail, 2009 – 262 p. – ISBN : 978-2-7535-0813-2

Présentation de l’éditeur :
Pourquoi le risque professionnel demeure-t-il un fléau humain et financier et une source d’aggravation des inégalités sociales ? Articulées autour de trois pôles – les professions, les instances et le terrain des luttes sociales –, les contributions de ce volume donnent une profondeur historique à ces enjeux actuels de la santé au travail. Elles montrent la difficile professionnalisation des métiers du risque et la longue timidité des pratiques des acteurs qui ne se rompt qu’au tournant des années 1960-1970. Enfin, elles esquissent une approche européenne par des éclairages sur l’Espagne, la Belgique et l’Italie.

Contributions de :
Laure Machu, Catherine Omnès, Laure Pitti, Aimée Moutet, Manuela Martini, Jean-Pierre Galland, Daniel La Parra, Isabelle Lespinet-Moret, Éric Geerkens, Odile Join-Lambert, Nicolas Hatzfeld, Françoise Fortunet, Nadia Blétry, Danièle Fraboulet, Pietro Causarano

[Plus d’infos]

Introduction et table des matières sur le site de l’éditeur
http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2100

Comptes-rendus :

  • Compte-rendu de Xavier Vigna, Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2010, mis en ligne le 12 janvier 2010, consulté le 19 juillet 2012. URL : http://lectures.revues.org/902

Travail et genre. Regards croisés, France-Europe-Amérique latine

Travail et genreHelena Hirata, Maria Rosa Lombardi et Margaret Maruani (dir.)
Travail et genre. Regards croisés, France-Europe-Amérique latine.
Paris : La Découverte, coll. Recherches, 2008 – 278 p – ISBN : 9782707156556

Présentation de l’éditeur :
Quelle est la place des hommes et des femmes dans le monde du travail, en Europe et en Amérique latine ? Peut-on comparer, du point de vue du travail, de l’emploi, du chômage ou de la formation, des régions du monde qui ont des histoires, des cultures et des niveaux de développement économique aussi contrastés ?
Essayer de mettre en perspective ce qui, à première vue, est incomparable : tel est précisément l’enjeu de ce livre. Car, en dépit des contrastes, ce sont les similitudes qui frappent. Les écarts de salaire, le surchômage féminin, la ségrégation des emplois, la division sexuelle du travail prennent des formes différentes selon les pays, mais on les rencontre partout.
Venus d’Europe et d’Amérique latine, vingt-cinq auteurs apportent ici leurs éclairages autour de trois thèmes : comparaisons internationales des relations entre marché du travail et genre ; pratiques et politiques en matière de vie professionnelle et vie familiale ; genre, professions et carrières.

Contributions de :
Margaret Maruani, Cristina Bruschini, Arlene Martinez Ricoldi, Cristiano Miglioranza Mercado, Nadya Araujo Guimarães, Murillo Marschner Alves de Britto, Carlos Salas, Marcia Leite, Paola Cappellin, Lais Abramo, Rosalba Todaro, Michel Lallement, Jérôme De Henau, Isabelle Puech, Bila Sorj, Adriana Fontes, Leila Maron, Danièle Meulders, Sile O’Dorchai, Celi Scalon, Clara Araújo, Felícia Picanço, Sayyid Salman Rizavi, Catherine Sofer, Helena Hirata, Danièle Kergoat, Sylvie Schweitzer, Liliana Segnini, Aparecida Neri de Souza, Isabel Georges, Nicky Le Feuvre

[Plus d’infos]
Table des matières sur le site de l’éditeur
http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Travail_et_genre-9782707156556.html

Comptes-rendus :

Les métiers verts et verdissants : dossier documentaire

Le centre de documentation du Céreq vient de mettre en ligne un nouveau dossier documentaire sur les métiers verts et verdissants.

Métiers verts, métiers de l’environnement, éco-activités, métiers de la nature… la terminologie utilisée pour qualifier les métiers liés à l’environnement est variée et traduit la prise en compte grandissante des considérations écologiques dans tous les secteurs de l’économie. Cette sensibilisation accrue à la protection de la nature, la prévention et la gestion des risques naturels et industriels, permet un essor certain aux métiers de l’environnement. Ceux-ci attirent de plus en plus de jeunes mais contrairement aux idées reçues, peu d’entre eux sont exclusivement dédiés à la préservation de la nature.

Les professions de l’économie verte distinguent les métiers liés à l’environnement (métiers verts) et les métiers pouvant nécessiter de nouvelles compétences pour répondre aux enjeux de l’économie verte (métiers verdissants).

Lire la suite dans la rubrique Ressources documentaires du site du Céreq

Observer le travail. Histoire, ethnographie, approches combinées

Anne-Marie Arborio, Yves Cohen, Pierre Fournier, Nicolas Hatzfeld, Cédric Lomba, Séverin Muller (dir.)
Observer le travail. Histoire, ethnographie, approches combinées. Paris: La Découverte, coll.  Recherches, 2008 – 352 p. – ISBN : 9782707153883

Présentation de l’éditeur :
Depuis les années 1980, des recherches attentives aux pratiques concrètes du travail se développent. Loin de se satisfaire de grands modèles explicatifs sur son évolution, des chercheurs observent des situations singulières, s’intéressent aux rôles et aux contraintes de diverses catégories de travailleurs dans leurs univers professionnels. Pour accéder à ce regard de « plain-pied », nombre d’entre eux combinent l’ethnographie, pour caractériser les usages, et l’histoire, pour en tracer les continuités et les changements.
Cet ouvrage, qui rassemble principalement des sociologues et des historiens du travail, revient sur cette démarche croisée : quels chercheurs s’y engagent ? Pour quels motifs et dans quels buts ? Quels sont les apports pour l’analyse du travail ? À partir de leurs expériences de recherche et de leurs trajectoires, des auteurs expliquent de quelles manières ils ont été amenés à dépasser les frontières de leurs disciplines pour étudier les rapports aux normes de production, le travail à côté de l’usine ou l’intensification du travail. D’autres indiquent comment ils ont renouvelé des problématiques telles que la succession des générations, la mise en œuvre de règles normatives, le traitement administratif des populations, l’évolution des statuts dans le petit commerce, le travail sur les biens culturels ou encore la place des activités sexuelles dans les univers professionnels. Élargissant le champ de la réflexion, plusieurs textes proposent une mise en perspective de ces approches combinées dans l’évolution récente des sciences sociales.
Cet ensemble de contributions, par la variété des domaines étudiés et par la cohérence des modes d’investigation, souligne l’interdépendance du passé et du présent pour comprendre les transformations des univers contemporains du travail.

Contributions de :
Cédric Lomba, Françoise de Barros, Claire Zalc, Alexis Spire, Marie Cartier, Jean-Noël Retière, Léonie Hénaut, Pierre Fournier, Nicolas Hatzfeld, Michael Burawoy, Jean Peneff, Alf Lüdtke, Florence Weber, Christian Chevandier, Philippe Masson, Marc Suteau, Lynne Haney, Ruth Horowitz, Jean-Michel Chapoulie, Catherine Omnès, Séverin Muller, Yves Cohen

[Plus d’infos]

Table des matières sur le site de l’éditeur
http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Observer_le_travail-9782707153883.html

Comptes-rendus :

 

Chantier interdit au public. Enquête parmi les travailleurs du bâtiment

Nicolas Jounin Chantier interdit au public. Enquête parmi les travailleurs du bâtiment. Paris : La Découverte, coll. Textes à l’appui / Enquêtes de terrain, 2008 – 274 p. – ISBN : 9782707158420

Présentation de l’éditeur :
Le secteur de la construction a souvent défrayé la chronique économique ou judiciaire, mais le quotidien des chantiers demeure obscur. C’est ce quotidien qu’explore ce livre. L’auteur, qui s’est immergé durant une année dans le monde du béton armé parisien, en tant qu’ouvrier, retrace ici l’itinéraire de son enquête. Au fil des expériences et des rencontres, il expose les conditions d’emploi et de travail liées au recours croissant à la sous-traitance et à l’intérim : division des collectifs ouvriers, infériorisation et culpabilisation des sous-traitants et des intérimaires, pratiques illégales d’employeurs, contradictions pesant sur la sécurité au travail, recours massif à une main-d’œuvre étrangère fragilisée et parfois sans papiers, racisme et discriminations…
L’enquête ébranle au passage certaines idées reçues et témoigne également des résistances des travailleurs concernés. S’ils s’affrontent rarement à leurs employeurs, ils entretiennent en revanche une révolte souterraine qui peut menacer à l’occasion les constructions et contraindre les employeurs à mettre en œuvre des aménagements. L’implication physique de l’auteur dans son enquête permet une restitution fine des situations rencontrées et offre une immersion impressionnante dans cet univers méconnu du bâtiment.

[Plus d’infos]
Table des matières sur le site de l’éditeur :
http://www.editionsladecouverte.fr/catalogue/index-Chantier_interdit_au_public-9782707158420.html

Comptes-rendus :
Compte-rendu de Guillaume Rollet, Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2008, mis en ligne le 08 septembre 2008, consulté le 01 juillet 2012.
URL : http://lectures.revues.org/646
Compte-rendu de Johana Berthau, Alternatives Economiques n° 270 – juin 2008, alternatives-economiques.fr, consulté le 01 juillet 2012.
URL : http://www.alternatives-economiques.fr/chantier-interdit-au-public–enquete-parmi-les-travailleurs-du-batiment-par-nicolas-jounin_fr_art_720_37474.html

 

Souffrance au travail en milieu carcéral : les épreuves de l’exercice professionnel au parloir pénitentiaire

Cet article analyse, à partir d’un modèle intégratif et dynamique, la souffrance au travail et les manifestations de celle-ci chez les agents pénitentiaires en milieu carcéral au parloir. Si les questions de facteurs de risques, notamment de stress ou du burn-out, ont été abondamment traités dans la littérature, selon des approches factorielles, rares sont les modèles multidimensionnels existants qui permettent de comprendre la complexité et la spécificité des processus en jeu en milieu carcéral. La méthode de recherche relève d’une analyse comparative des espaces professionnels. Soixante-douze entretiens semi-directifs de recheche ont été conduits aurpès des surveillants occupant chacun des espaces, dans trois établissements pénitentiaires français. A partir de différents indicateurs, le modèle permet de saisir le processus et les étapes qui conduisent à la manifestation de souffrance au travail. Il offre à la fois des perspectives d’intervention et de prévention pour les cadres et psychologues chargés du soutien aux personnels.

MOULIN (V.), SEVIN (A.S.),  »Souffrance au travail en milieu carcéral : les épreuves de l’exercice professionnel au parloir pénitentiaire », in LE TRAVAIL HUMAIN, n° 2, 04/2012, pp. 147-178

Echos du travail

Carnet de veille collaboratif sur le travail, l’emploi et la formation dont l’objet sera de diffuser des informations bibliographiques, appels à contributions, appels à projet, séminaires, sélections de sources d’information, notes de lecture, etc. Ces informations émaneront des institutions partenaires ou de leurs documentalistes : Anact, Centre Inffo, Céreq, Cdft, Cee, Cresppa, Ires, Lest.

(Ce carnet remplacera sans doute à terme le Carnet des Docks récemment ouvert par le Céreq).

Enquête statistique sur les mouvements de main-d’oeuvre (Emmo)

Enquête trimestrielle sur les mouvements de main-d’œuvre

L’enquête vise à décrire les mouvements de personnel par nature du contrat ou motif de sortie. Elle permet de compléter, pour les établissements de 1 à 49 salariés, les informations obtenues grâce à la déclaration des mouvements de main-d’œuvre (DMMO) qui porte sur les établissements de 50 salariés et plus.

Thèmes :
– les effectifs de début et fin de trimestre,
– les entrées dans l’établissement selon la date et la nature des contrats (contrat à durée indéterminée, à durée déterminée,…),
– les sorties par date et motif (fin de contrat, démission, licenciement…), selon l’âge des salariés concernés et la qualification requise.

Champ de l’enquête et couverture géographique :
Établissements de 1 à 49 salariés du secteur marchand concurrentiel, France entière.

Producteur : Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares)
Périodicité : Enquête trimestrielle réalisée sans discontinuité depuis 1989.

Source : CNIS, consultée le 13 novembre 2012

Compléments sur le site de la DARES :
Présentation de l’enquête, questionnaire et dernières études publiées

Voir aussi :
La Déclaration de mouvement de main-d’œuvre (DMMO), déclaration mensuelle obligatoire pour les établissements employant au moins 50 salariés.
Séries statistiques : Flux de main-d’oeuvre trimestriels et annuels (fichiers xls).
Publications : les chiffres sur les mouvements de main-d’œuvre paraissent dans la série Dares analyses – Dares indicateurs.

Enquête Acemo sur la négociation et la représentation des salariés

Activité et conditions d’emploi de la main d’œuvre (Acemo)
Enquête annuelle sur la négociation et la représentation des salariés en 2010

L’enquête a pour objectif de fournir de grands indicateurs sur :
– la tenue de négociations d’entreprise, leur contenu et la conclusion d’accords ;
– la présence d’institutions représentatives du personnel dans l’entreprise et des différentes organisations syndicales ;
– la survenue d’arrêts collectifs de travail, leurs thèmes et le nombre de journées individuelles non travaillées au cours de l’année.

Thèmes abordés :
Les institutions représentatives du personnel dans l’entreprise, la négociation collective au niveau central et au niveau des établissements au cours de l’année précédent celle de l’enquête et les arrêts collectifs de travail sur la même période.

L’enquête couvre le champ des entreprise de 10 salariés ou plus. Ensemble des secteurs sauf agriculture, administration, associations de loi 1901 de l’action sociale, activités des ménages et activités extraterritoriales.

Producteur : Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES)
Périodicité : annuelle
Année de la première enquête : 2006

Source : CNIS, consultée le 13 novembre 2012

Compléments :
La notice et le questionnaire de l’enquête sont téléchargeables sur le site de la Dares