Tous les articles par Doc du Céreq

Les PME s’intéressent de plus en plus aux effets de la formation

Les PME s'intéressent de plus en plus aux effets de la formationInterrogées sur leurs pratiques d’évaluation, les entreprises apparaissent de plus en plus attentives aux effets des formations qu’elles mettent en place. Si la part d’entreprises ayant organisé des formations pour leurs salariés a peu évolué entre 2005 et 2010, elles se disent plus sensibles aux liens entre leurs efforts de formation et leurs résultats économiques. De ce point de vue, les petites entreprises ne sont pas à la traîne.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Delphine Béraud, Les PME s’intéressent de plus en plus aux effets de la formation in Bref n° 330 (janvier 2015). – 4 p

Décrocher un diplôme, une deuxième chance pour l’insertion des non-diplômés ?

Décrocher un diplôme, une deuxième chance pour l'insertion des non-diplômés ?Un quart des jeunes non diplômés à leur sortie de formation initiale en 2004 ont obtenu un diplôme au cours de leurs sept premières années de vie active. Les jeunes femmes semblent en tirer un bénéfice substantiel avec un accès accru à des emplois plus qualifiés et mieux rémunérés. Rien de tel chez les jeunes hommes qui s’orientent vers des champs professionnels moins réglementés que les femmes.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Céline Goffette, Isabelle Recotillet, Décrocher un diplôme, une deuxième chance pour l’insertion des non-diplômés ? in Bref n° 329 (décembre 2014). – 4 p

La fabrique des cadres au sein des organisations du travail social.

Cette étude analyse le recours au tutorat et à l’accompagnement des salariés, dans le milieu social et médico-social, pour une population de cadres intermédiaires, afin de favoriser leur accueil, leur intégration et leur prise de fonction. L’objectif est de mieux comprendre quelle dynamique d’accompagnement est produite par la structure d’accueil, en mettant en regard la stratégie de l’établissement et le vécu des salariés. Nous nous intéressons ici aux « chefs de service » récemment intégrés, qu’ils proviennent du domaine de l’action et de l’intervention sociale ou qu’ils soient moins acculturés aux professions du secteur concerné.

Lire la Nef sur le site du Céreq

Mahlaoui, Samira La fabrique des cadres au sein des organisations du travail social : Modalités d’intégration et de professionnalisation – Marseille : Céreq, 2015. – 59 p. – (NEF – Notes emploi formation; 51) .

When holders of the baccalauréat return to education or training

When holders of the baccalauréat return to education or trainingIncreasing numbers of young people who left school with the baccalauréat are returning to education or training in the first few years after their departure from the education system. This trend does not simply reflect a strategic withdrawal in the face of a difficult labour market situation. While not all the qualifications obtained by these young people are awarded by higher education institutions, they are almost always vocational in nature. Holders of the baccalauréat from working-class families or those with a vocational baccalauréat are less likely than the others to seek further qualifications.

Lire le Training and employment sur le site du Céreq

Virginie Mora, When holders of the baccalauréat return to education or training in Training and employment n° 112 (July-Auguste 2014). – 4 p

Formation emploi, n° 128 : Pêle-mêle

Pêle-mêle N° 128« On n’a pas le choix aujourd’hui ! » déclare un jeune bachelier. Très tôt, on est sommé de choisir son orientation ; très vite, on est aussi sommé d’obtenir un sésame pour entrer dans la vie professionnelle, s’y former, puis évoluer et construire au mieux une carrière.
Cette injonction au choix nous rappelle combien les parcours de formation, dans l’emploi et au travail, se construisent en traversant des points de bifurcation. Souvent présentée comme une évidence, l’injonction au choix ou au projet mérite pourtant attention et analyses.

Voir le sommaire sur le site du Céreq

Formation Emploi , n° 128 , octobre-décembre 2014 , 121 p

La prospective des métiers et des qualifications, un outil pour renforcer la concertation régionale

La prospective des métiers et des qualifications, un outil pour renforcer la  concertation régionaleAnticiper les mutations économiques et les évolutions des métiers et des compétences constitue un enjeu majeur. En région, le pilotage et l’orientation de l’offre de formation sont de plus en plus alimentés par les démarches de prospective des métiers et des qualifications (PMQ). Au-delà des éléments de cadrage qu’elles fournissent, elles sont un outil au service de la concertation dans un domaine où la gouvernance est partagée entre différents acteurs.

 

Lire le Bref sur le site du Céreq

Frédéric Lainé, Aline Valette-Wursthen, La prospective des métiers et des qualifications, un outil pour renforcer la concertation régionale in Bref n° 327 (décembre 2014). – 4 p

Au-delà de la réglementation, le travail d’évaluation des enseignants de bac professionnel

Au-delà de la réglementation, le travail d'évaluation des enseignants de bac professionnelLes évaluations sont censées vérifier que le résultat du travail des élèves est conforme à celui énoncé dans les référentiels. L’observation du déroulé des épreuves professionnelles, complétée par des entretiens auprès des enseignants et formateurs, montre une autre réalité.L’évaluation prolonge la formation dispensée et prend ainsi un tout autre sens. Plus que la performance, c’est la pertinence du chemin emprunté par le candidat pour parvenir au résultat qui est appréciée.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Josiane Paddeu, Patrick Veneau, Au-delà de la réglementation, le travail d’évaluation des enseignants de bac professionnel in Bref n° 326 (novembre 2014). – 4 p.

Quand les bacheliers reprennent le chemin des diplômes

Quand les bacheliers reprennent le chemin des diplômesDe plus en plus de bacheliers reprennent des études dans les premières années qui suivent leur sortie de scolarité. Cette évolution ne reflète pas uniquement un comportement de repli face à une conjoncture difficile. Si les nouveaux diplômes obtenus par ces jeunes ne relèvent pas tous de l’enseignement supérieur, ils sont presque toujours à vocation professionnalisante. Pour les bacheliers d’origine populaire ou titulaires d’un bac pro, reprendre le chemin des diplômes est moins fréquent que pour les autres.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Virginie Mora, Quand les bacheliers reprennent le chemin des diplômes in Bref n° 325 (novembre 2014). – 4 p.

Femmes dans des « métiers d’hommes » : entre contraintes et déni de légitimité

Femmes dans des "métiers d'hommes" : entre contraintes et déni de légitimitéPour une femme, exercer un métier traditionnellement masculin, c’est prendre le risque de se heurter à des résistances. Si des accords d’entreprise sur l’égalité professionnelle sont parfois signés, ils ne suffisent pas à protéger les femmes du sexisme. En pratique, faire ses preuves ne suffit pas.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Alexandra D’Agostino, Dominique Epiphane, Irène Jonas, Frédéric Séchaud, Emmanuel Sulzer, Femmes dans des « métiers d’hommes » : entre contraintes et déni de légitimité in Bref n° 324 (novembre 2014). – 4 p.

Leavers from higher education : increased levels of education have not prevented a rise in unemployment

Leavers from higher education: increased levels of education have not prevented a rise in unemploymentThe young people who left higher education in 2010 and were surveyed as part of Céreq’s education-to-work transition surveys are not immune to the effects of the deteriorating economic situation. Although they are more highly qualified as a result of the introduction of the LMD (in French: licence, master, doctorat) degree structure, they are more likely to be unemployed and are slightly less well paid than their predecessors who left in 2004. Non-completers are still the group most at risk, but those with vocational degrees have also suffered the effects of the recession.

Lire le document sur le site du Céreq

Boris Ménard, Leavers from higher education : increased levels of education have not prevented a rise in unemployment in Training and employment n° 111 (May-June 2014). – 4 p.

Quand l’Ecole est finie. Premiers pas dans la vie active de la génération 2010. Enquête 2013

Quand l'Ecole est finie. Premiers pas dans la vie active

Bien que nécessaire, le diplôme est-il aujourd’hui, pour les jeunes qui entrent sur le marché du travail, une garantie suffisante contre le chômage ? Comment les origines sociales et géographiques jouent-elles sur les conditions d’insertion ? Les jeunes femmes connaissent-elles des situations professionnelles particulières ? Cette cinquième édition de Quand l’école est finie apporte un éclairage original sur les premiers pas dans la vie active des jeunes sortis du système scolaire en 2010 et interrogés en 2013.

Cette nouvelle édition s’inscrit dans une série d’ouvrages initiée en 2002 à partir des résultats des enquêtes dites Génération. Réalisées par le Céreq, celles-ci observent régulièrement l’entrée dans la vie active de l’ensemble d’une génération ayant quitté le système scolaire une même année. Emploi, formation, inactivité, chômage, reprise d’études… elles apportent un éclairage sur la diversité des parcours et les effets du contexte économique et social sur l’insertion professionnelle des jeunes.

Lire le document sur le site du Céreq

Joseph, Olivier, dir. ; Rouaud, Pascale, dir. ; Barret, Christophe; Calmand, Julien; Couppié, Thomas; Dupray, Arnaud; Dzikowski, Christophe; Epiphane, Dominique; Goffette, Céline; Ilardi, Valérie; Mazari, Zora; Ménard, Boris; Mora, Virginie; Recotillet, Isabelle; Ryk, Florence; Sulzer, Emmanuel; Volle, Noémie; Lopez, Alberto, préf. Quand l’Ecole est finie. Premiers pas dans la vie active de la génération 2010. Enquête 2013 – Marseille : Céreq, 2014. – 89 p.

Les freins à la formation vus par les salariés

Les freins à la formation vus par les salariésPrès de quatre salariés sur dix n’ont pu réaliser les formations qu’ils souhaitaient. La charge de travail et le coût de la formation ressortent comme les principales raisons pour lesquelles ils en ont été empêchés. Toutefois, les freins mis en avant varient selon la catégorie sociale, l’âge et le genre.

Lire le document sur le site du Céreq

Jean-Marie Dubois, Christine Fournier, Les freins à la formation vus par les salariés in Bref n° 323 (octobre 2014). – 4 p.

Veille : Les nouveautés du Centre de documentation du Céreq

Voici les nouveautés (ouvrages et rapports) arrivées au centre de documentation du Céreq.

Pour voir la notice complète sur le site du Céreq, cliquer sur le titre du document.

 

Liste des ouvrages et rapports arrivés pendant l’été 2014 : Les nouveautés de septembre 2014

Liste des ouvrages et rapports arrivés courant septembre 2014 : Les nouveautés d’octobre 2014

 

Sortants du supérieur : la hausse du niveau de formation n’empêche pas celle du chômage

Sortants du supérieur : la hausse du niveau de formation n'empêche pas celle du chômageLes jeunes sortis de l’enseignement supérieur en 2010,interrogés dans le cadre des enquêtes Génération,n’échappent pas à la dégradation de la conjoncture. Bien que plus diplômés sous l’effet de la réforme du LMD, ils sont plus souvent au chômage et un peu moins rémunérés que leurs prédécesseurs sortis en 2004. Les non-diplômés restent les plus exposés, mais l’insertion des diplômés de la voie professionnelle subit également les effets de la crise.

Lire le document en ligne

Boris Ménard, Sortants du supérieur : la hausse du niveau de formation n’empêche pas celle du chômage, in Bref n° 322 (septembre 2014). – 4 p.