Archives par mot-clé : analyse du travail

L’articulation des démarches quantitative et qualitative pour analyser le travail : mythe ou réalité ?

L'articulation des démarches quantitative et qualitative pour analyser le travail : mythe ou réalité ?Ce troisième numéro Relief dédié au Séminaire méthodologique d’Analyse du travail (SEMAT) du Céreq, porte sur un sujet qui n’est pas nouveau en soi, mais qui constitue encore aujourd’hui une question vive dans le champ des sciences humaines et sociales en général, et dans les disciplines qui s’intéressent aux questions de formation, d’emploi et de travail. C’est celui de l’articulation entre les approches quantitatives et les approches qualitatives.

Lire le Relief sur le site du Céreq

Samira Mahlaoui, L’articulation des démarches quantitative et qualitative pour analyser le travail : mythe ou réalité ? – Marseille : Céreq, 2015. – 91 p. – (Relief. Échanges du Céreq; 52) .

La fabrique des cadres au sein des organisations du travail social.

Cette étude analyse le recours au tutorat et à l’accompagnement des salariés, dans le milieu social et médico-social, pour une population de cadres intermédiaires, afin de favoriser leur accueil, leur intégration et leur prise de fonction. L’objectif est de mieux comprendre quelle dynamique d’accompagnement est produite par la structure d’accueil, en mettant en regard la stratégie de l’établissement et le vécu des salariés. Nous nous intéressons ici aux « chefs de service » récemment intégrés, qu’ils proviennent du domaine de l’action et de l’intervention sociale ou qu’ils soient moins acculturés aux professions du secteur concerné.

Lire la Nef sur le site du Céreq

Mahlaoui, Samira La fabrique des cadres au sein des organisations du travail social : Modalités d’intégration et de professionnalisation – Marseille : Céreq, 2015. – 59 p. – (NEF – Notes emploi formation; 51) .

Au-delà de la réglementation, le travail d’évaluation des enseignants de bac professionnel

Au-delà de la réglementation, le travail d'évaluation des enseignants de bac professionnelLes évaluations sont censées vérifier que le résultat du travail des élèves est conforme à celui énoncé dans les référentiels. L’observation du déroulé des épreuves professionnelles, complétée par des entretiens auprès des enseignants et formateurs, montre une autre réalité.L’évaluation prolonge la formation dispensée et prend ainsi un tout autre sens. Plus que la performance, c’est la pertinence du chemin emprunté par le candidat pour parvenir au résultat qui est appréciée.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Josiane Paddeu, Patrick Veneau, Au-delà de la réglementation, le travail d’évaluation des enseignants de bac professionnel in Bref n° 326 (novembre 2014). – 4 p.

Les professionnels de la vente à l’épreuve de la relation client

Les professionnels de la vente à l'épreuve de la relation clientLes stratégies d’entreprise centrées sur le client influencent directement les métiers de vendeurs, commerciaux et téléconseillers. La montée des exigences du client et les pratiques de gestion liées à ces stratégies modifient le contenu de leur activité. Ces effets sont variables selon les métiers, les contextes organisationnels et les choix managériaux.

Dans tous les cas, les professionnels de la vente doivent relever le défi d’une relation clientèle à la fois plus normée et plus singulière.

Lire le document sur le site du Céreq

Jean-Paul Cadet, Samira Mahlaoui, Dominique Maillard, Les professionnels de la vente à l’épreuve de la relation client in Bref n° 321 (mai 2014). – 4 p.

Le travail au coeur de la relation formation-emploi

Le travail au cœur de la relation formation-emploi. Séminaire Analyse du travail.Cet ouvrage s’inscrit dans une forme originale de capitalisation des connaissances accumulées au fil des années en termes d’analyse du travail au sein du Céreq et de ses centres associés régionaux, en partenariat avec des chercheurs ayant collaboré à cet effort.

Cette capitalisation de connaissances se manifeste notamment via un séminaire, le SEMAT (SEMinaire Analyse du Travail), dédié, depuis 2009, aux approches et démarches méthodologiques en analyse des activités de travail. Le contenu de ce nouveau numéro, qui émane d’une journée d’études organisée en octobre 2012, est une étape dans le cheminement de ce dispositif et reprend les contributions des chercheurs invités ainsi que les réflexions engagées à cette occasion.

Lire le document sur le site du Céreq

Samira Mahlaoui, dir. ; Damien Brochier ; Anne-Lise Ulmann ; Emmanuel Sulzer ; Paul Olry ; Joachim Haas ; Sophie Divay ; Pierre Roche ; Philippe Trouvé ; Jean-Frédéric Vergnies, Le travail au coeur de la relation formation-emploi : Séminaire Analyse du travail. Journée d’étude, Marseille, 15 octobre 2012  / Séminaire Analyse du travail. Journée d’étude (15 octobre 2012; Marseille). – Marseille : Céreq, 2014. – 98 p.. – (Relief. Échanges du Céreq; 45) .

L’analyse du travail et la relation formation-emploi

L'analyse du travail et la relation formation-emploi. Quatre approches et démarches en usage au CéreqTitre complet : L’analyse du travail et la relation formation-emploi : Quatre approches et démarches en usage au Céreq. Séminaire Analyse du travail.

Le Céreq pratique l’analyse du travail sous toutes ses formes depuis de nombreuses années. Pour ce qui concerne plus particulièrement le recours à l’étude des contenus d’activités, le Céreq développe en permanence son expertise en la matière, en fonction des problématiques qui lui sont soumises, dans le cadre des travaux qu’il réalise. Il a cherché plus récemment à créer en parallèle un processus de capitalisation des acquis sur le thème du travail en installant, à partir de 2009, un séminaire d’échange et de production sur l’analyse du travail : le SEMAT (SEMinaire Analyse du Travail).

Le présent document constitue ainsi un bilan-synthèse des connaissances et des compétences acquises par les chercheurs et chargé(e)s d’études du Céreq sur quatre approches couramment mobilisées dans leurs travaux. Il permet de caractériser les fondements scientifiques et méthodologiques de chacune d’elles. Il contribue également à montrer le large spectre dans lequel se déploie l’activité du Céreq en matière d’analyse du travail.

Accéder au document en ligne

Samira Mahlaoui, dir., L’analyse du travail et la relation formation-emploi : Quatre approches et démarches en usage au Céreq. Séminaire Analyse du travail – Marseille : Céreq, 2013. – 83 p. – (Relief. Échanges du Céreq; 44) .

Risques du travail, la santé négociée

Catherine Courtet et Michel Gollac (dir.)
Risques du travail, la santé négociée Paris: La Découverte, coll. Recherches – 328 p., juin 2012 – ISBN: 9782707173089

Présentation de l’éditeur :
Analyser la santé au travail, c’est analyser le travail et ses transformations, les déterminants organisationnels et managériaux de l’activité, les contraintes qui pèsent sur elle et les ressources que les salariés mobilisent pour sa réalisation. C’est aussi analyser les transformations historiques de l’identification, de l’objectivation (scientifique, médicale, statistique) et de la prise en charge des pathologies dont le lien avec le travail est avéré ou suspecté. Entre conflits et définition de normes de protection ou de prévention, la santé au travail se négocie. Cette négociation ne porte pas que sur la reconnaissance et la réparation des maladies dites professionnelles ; elle influe sur le travail lui-même et détermine ses conséquences pour la santé.
Les contributions d’historiens, sociologues, économistes, ergonomes, psychologues, épidémiologistes, rassemblés dans cet ouvrage, sont issues de travaux de recherche parmi les plus innovants dans ce domaine. Elles associent l’examen des déterminants « objectifs » de la santé au travail à celui des processus sociaux qui président à cette objectivation. Leurs terrains d’observation et d’expérimentation s’attachent au poste de travail, à l’entreprise, à la branche et aux niveaux national et international, et visent à mieux comprendre les chaînes causales complexes qui font du travail un facteur de maladie ou de santé. Elles mettent ainsi en évidence les contraintes, mais aussi des marges de liberté. Mieux comprendre les liens entre santé et travail, c’est se donner les moyens d’agir.

Contributions de :
Paul V. Dutton, Anne-Sophie Bruno, Éric Geerkens, Nicolas Hatzfeld, Catherine Omnès, Alberto Baldasseroni, William Martinez, Paul-André Rosental, Bernard Thomann, Éric Verdier, Carole Gayet-Viaud, Anne de Labrusse (collab.), Joan Stavo-Debauge, Johannes Siegrist, Yves Roquelaure, Annette Leclerc, Fabien Coutarel, René Brunet, Sandrine Caroly, François Daniellou, Claudine Mélan, Nadine Cascino, Béatrice Barthe et Edith Galy, François Dubet, Danièle Linhart, Matthieu Detchessahar, Guy Minguet, Charles Gadea, Sophie Divay, Claire Edey Gamassou, Cathel Kornig, Marion Gilles,  Serge Volkoff


Les nuits de la main courante. Écritures au travail

Les nuits de la main courante : Ecritures au travail
Jean-François Laé
Les nuits de la main courante. Écritures au travail

Paris: Stock, coll. Un ordre d’idées, 2008 – 288 p.

Présentation de l’éditeur :
La main courante évoque les commissariats de police, mais cette pratique existe dans d’autres lieux. Attentif aux écritures ordinaires, Jean-François Laé a étudié de nombreux cahiers tenus dans divers espaces de travail – une cité HLM, un service d’alcoologie, un lieu de vie pour handicapés, un centre d’hébergement pour hommes à la rue, un service de milieu ouvert, une maternité. Ces traces éphémères, discontinues, fragmentaires n’étaient pas destinées à être lues au dehors. Bavardes à leur manière, elles livrent des observations, des consignes, des gestes, elles disent le travail confronté à l’urgence et à l’incertitude, elles trahissent les tensions, les exaspérations parfois. Elles révèlent aussi les désordres, les échappées, les refus qui ponctuent le quotidien des personnes prises en charge.

En arrachant à l’oubli ces écrits sans importance, Jean-François Laé fait ainsi surgir une réalité surprenante d’affrontements et de sollicitude mêlés. Sa lecture attentive et sensible lui permet d’analyser au plus près ce qui se passe dans ces relations de services aux personnes.

Comptes-rendus

  • Compte-rendu de Frédérique Giraud, Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2008, mis en ligne le 09 octobre 2008, consulté le 20 août 2012. URL : http://lectures.revues.org/669

Compléments

  • Jean-François Laé et Marianne Kempeneers « Écritures et documents personnels, une source sociologique ?» Présentation du dossier : L’archive personnelle, la grande oubliée, Sociologie et société, vol.40 n°2, 2008 – p.9-14 – en ligne sur Erudit
    Et dans le même dossier : Isabelle Astier « Écriture de soi, une injonction réflexive. L’exemple de la Validation des acquis de l’expérience », p.51-68 – résumé
  • Voir aussi dans ce carnet :
    Christel Coton et Laurence Proteau (dir.) Les paradoxes de l’écriture. Sociologie des écrits professionnels dans les institutions d’encadrement. Rennes: PUR, Coll. Le sens social – 262 p., juin 2012. Les Échos du travail, 29 juin 2012