Les transitions professionnelles en questions

SANTELMANN Paul (coord.). « Les transitions professionnelles en questions ». Hors-série Afpa, Education permanente, 2012, 178 p.

La question des transitions professionnelles s’est imposée dans les débats relatifs à l’évolution des politiques de l’emploi et aux politiques ressources humaines des entreprises. L’accélération des innovations technologiques, des évolutions sectorielles, des transformations des métiers, dans une mondialisation qui bouscule les économies, a largement remis en cause le modèle de l’emploi stable à vie, qui était l’un des piliers de notre pacte social. Ce nouveau hors-série AFPA interroge notamment l’usage de la formation dans l’accompagnement des mobilités et des reconversions professionnelles, volontaires ou non, des actifs. Du point de vue de la formation des adultes, accompagner les mutations du travail, c’est contribuer à élargir les perspectives de tous les salariés, notamment de ceux qui ont le moins bénéficié de l’école, occupent les emplois du « bas de l’échelle » ou sont au chômage. L’exercice ne va pas de soi. Les contributions réunies dans cet ouvrage recensent les conditions de réussite des trajectoires professionnelles, mais aussi des obstacles et des modalités d’action permettant de les franchir.

http://www.education-permanente.fr/public/articles/articles.php?id_revue=1713

Sommaire

La mobilité professionnelle : une « activité de transition »/Stéphanie Mailliot – Analyser sa trajectoire professionnelle par son récit de vie au travail/Martine Poulin

Vers une modélisation des transitions professionnelles/Marc Robichon

La notion d' »emploi non qualifié » : un obstacle aux transitions professionnelles/Paul Santelmann

Conflits et mobilité dans l’espace d’une transition/Emmanuelle Reille-Baudrin

Le territoire, une ressource pour reconstruire collectivement des repères de professionnalité/Perrine Hanicotte, Mélanie Bocquet

Mobilité et formation au coeur des professions intermédiaires/Christine Guégnard, Nathalie Bosse

L’identification des compétences favorise-t-elle les transitions professionnelles ?/Olivier Bataille

Le tour de France : modèle de mobilité des compagnons du Devoir/Annabelle Hulin

L’accompagnement des ressources humaines aux évolutions professionnelles/Dino Santilli

Sécuriser les transitions professionnelles ?/Paul Santelmann

Un observatoire des transitions professionnelles des salariés en Cif/Frédérique Dorgère

Se reconvertir dans le cadre d’une plateforme d’accompagnement à l’emploi : le cas d’Horizon 93/Isabelle Pautrat, Erland Marcer

Conseiller carrière-mobilité en entreprise : analyse d’un métier en développement/Samira Mahlaoui, Jean-Paul Cadet

Accompagnement des travailleurs licenciés collectivement et transitions professionnelles : que nous apprennent les expériences européennes ?/Frédéric Naedenoen, Frédéric Bruggeman

La République coopérative

Jean-François Draperi. La République coopérative. Bruxelles : Larcier, 2012

Présent dans le monde entier, riche d’une histoire bi-séculaire, le mouvement coopératif est d’une grande diversité. Celle-ci se révèle également être une difficulté lorsqu’il s’agit de définir un cap et élaborer une stratégie. Au début du XIXe siècle, les coopérateurs ont cru pouvoir changer le monde en libérant le travail. Au début du XXe siècle, c’est en tant que consommateurs qu’ils pensaient dépasser le capitalisme. En ce début du XXIe siècle, nos sociétés malmenées attendent que de nouvelles relations, plus équitables, soient définies entre travailleurs et consommateurs. Riche de son expérience, le mouvement coopératif est en capacité de répondre à ce besoin. Un double défi l’attend : dépasser les logiques propres aux nombreuses fédérations centrées sur leurs propres objets (le travail, la production agricole, l’artisanat, le crédit, le commerces, l’agroalimentaire, etc.) ; et convaincre non seulement les coopérateurs, mais la société dans son ensemble. Pour y parvenir, le mouvement coopératif n’a d’autre choix que de penser une théorie socio-économique nouvelle, alternative au libéralisme. L’actualité du propos et une bibliographie inédite intéresseront les membres, cadres et dirigeants, de coopératives et d’associations, les collectivités locales et territoriales, les économistes, mais également les professeurs, les chercheurs et les étudiants en sciences économiques et sociales.

http://editions.larcier.com/titres?id=127135_2

Jean-François Draperi

Docteur en géographie rurale et aménagement du territoire (Paris I Panthéon Sorbonne). Directeur du Centre d’Économie Sociale Travail et Société (CESTES) au Conservatoire National des Arts et Métiers (Cnam, France) et Rédacteur en chef de la Revue internationale de l’économie sociale (Recma).

Apprendre au travail

Étienne Bourgeois, Marc Durand (dir.). Apprendre au travail. Paris : Puf, 2012, 232 p.

Dans bon nombre de contextes professionnels, ce qu’il est convenu d’appeler traditionnellement la « formation », organisée dans des espaces-temps distincts du travail, tend aujourd’hui à céder le pas à une variété de pratiques visant à favoriser les apprentissages au cœur même des situations de travail, à rendre le travail plus « formateur ». Face à un tel engouement, il est temps de s’interroger en profondeur sur les processus spécifiques à l’œuvre dans ce type d’apprentissage, sur les facteurs individuels et contextuels qui y participent et, in fine, sur les pratiques censées favoriser l’apprentissage du et au travail.
S’appuyant sur les théories et les recherches les plus récentes, des pistes de réflexion et d’action sont ici fournies en réponse aux préoccupations et questions des professionnels de la formation, de l’accompagnement et du management.

http://www.puf.com/Autres_Collections:Apprendre_au_travail

Les auteurs

Étienne Bourgeois est professeur en sciences de l’éducation à l’université de Genève. Ses activités d’enseignement et de recherche concernent les processus d’apprentissage chez les adultes, notamment en situation de travail.

Marc Durand est professeur en sciences de l’éducation à l’université de Genève et membre du Centre de recherche sur la formation (CRF-Cnam). Ses activités de recherche portent sur l’activité humaine dans diverses pratiques sociales et ses transformations, notamment dans des dispositifs de formation professionnelle.

Sommaire

Introduction. Étienne Bourgeois et Marc Durand

Travailler et apprendre. Vers une approche de l’activité. Marc Durand

Apprendre et transmettre le travail. Étienne Bourgeois et Cécilia Mornata

Apprendre en situation de travail : À quelles conditions ? Cécilia Mornata et Étienne Bourgeois

Des savoirs pour travailler et apprendre. Marc Durand

Interactions langagières et apprentissage au travail. Laurent Filliettaz

Apprentissage et communauté de pratiques. Bernadette Charlier

Technique et transformation de l’activité humaine. Annie Goudeaux

Apprendre et travailler dans les environnements simulés. Zoya Horcik

Apprendre des gestes techniques. Blandine Bril

Alternance, apprentissage et formation. Laurent Veillard

Quand l’activité professionnelle s’invite dans la formation académique : le cas des stages en enseignement. Sabine Vanhulle

Politiques d’entreprise et organisation du travail et de la formation. Sandra Enlart

Organisation apprenante et knowledge management. Charlotte Fillol

Favoriser un environnement « capacitant » dans les organisations. Solveig Fernagu-Oudet

Compétence, travail et formation. Alain Muller et Itziar Plazaola Giger

Un personnel invisible : les aides-soignantes à l’hôpital

Anne-Marie Arborio

Présentation de l’éditeur

Comment les salarié-e-s, dans leur très grande diversité, s’efforcent-ils de se réapproprier leurs temporalités et leur destin ? Quelle que soit l’échelle à laquelle  on se situe – l’individu, l’entreprise ou la société entière –, les temporalités font l’objet de conflits, de compromis et de régulations complexes qui ne se laissent pas défaire brutalement. D’où le décalage entre le démantèlement juridique des « 35 heures » depuis une décennie et sa faible mobilisation pratique. Reste que les « 35 heures » s’étaient soldées par un bilan très mitigé.

Anne-Marie ArborioUn personnel invisible : les aides-soignantes à l’hôpital,  2e édition augmentée, Paris, Economica, coll. «Sociologiques», 2012, 334 p., ISBN : 978-2-7178-6533-2.

Plus d’informations:
http://www.economica.fr/un-personnel-invisible-les-aides-soignantes-a-l-hopital,fr,4,9782717865332.cfm


 

Temps de travail et temps de vie – Les nouveaux visages de la disponibilité temporelle

PUF

Paul Bouffartigue
avec la collaboration de Jacques Bouteiller

Présentation de l’éditeur

Comment les salarié-e-s, dans leur très grande diversité, s’efforcent-ils de se réapproprier leurs temporalités et leur destin ? Quelle que soit l’échelle à laquelle on se situe – l’individu, l’entreprise ou la société entière –, les temporalités font l’objet de conflits, de compromis et de régulations complexes qui ne se laissent pas défaire brutalement. D’où le décalage entre le démantèlement juridique des « 35 heures » depuis une décennie et sa faible mobilisation pratique. Reste que les « 35 heures » s’étaient soldées par un bilan très mitigé. La fragilisation multidimensionnelle du monde du travail, la conjoncture défensive dans laquelle il se trouve, la sous-estimation des enjeux de contenu, de sens et de qualité du travail y sont pour beaucoup. Ce livre met surtout l’accent sur les limites de la vision datée des liens entre travail et temporalités portée par cette réforme. Aujourd’hui les modes de disponibilité temporelle au travail, flexibilité plus « autonome » ou plus « hétéronome », invitent à repenser l’avenir d’un temps de travail à soi.

Paul Bouffartigue, Temps de travail et temps de vie. Les nouveaux visages de la disponibilité temporelle, Paris, PUF, coll. « Le travail humain », 2012, 240 p., avec la collaboration de Jacques Bouteiller, ISBN : 978-2-13-060853-0.Plus d’informations:
http://www.puf.com/Autres_Collections:Temps_de_travail_et_temps_de_vie#L_27ouvrage

 

« Men ‘Doing’ In-Equalities Research » (Call for papers)

Special Issue

Journal Equality, Diversity and Inclusion

 

Equality, Diversity and Inclusion
 » We invite contributors to submit papers that discuss their research and fieldwork in the Diversity and Equalities field with an implicit focus on the dynamics created by their gender and other intersectional influences. For the purposes of this special issue the focus of papers is on the research process rather than the research findings per se. As such, critical reflections of the role of the researcher’s gender and (multiple) identities on the epistemological, methodological and fieldwork experience are particularly welcome. » (…)

 

PLUS D’INFORMATION

http://www.emeraldinsight.com/products/journals/call_for_papers.htm?id=4390


CALENDRIER

1 November 2012: Call for papers
30 June 2013 – First paper submission
30 November 2013 – Completion of articles
Spring 2014: Publication

 

Bulletin des nouveautés de l’IRES 572

 

Voici  le dernier bulletin des nouveautés de l’Ires  couvrant la période du 16 au 22 novembre 2012.

La nouvelle formule de ce Bulletin des Nouveautés signale les dernières publications de l’Ires ainsi qu’ une sélection de références issues des dernières acquisitions du Centre de documentation : revues  scientifiques, publications des organisations  syndicales, rapports publics, statistiques, etc… Ce bulletin peut dès lors constituer une veille hebdomadaire dans le champ économique et social spécialisé sur les thématiques de l’emploi, des revenus du travail et des relations professionnelles. 

 

 

Colloque « Bourdieu et le travail », les 13 et 14 décembre 2012

Un colloque international « Bourdieu et le travail » se tiendra à Paris, les 13 et 14 décembre prochains, site CNRS Pouchet.

Programme :

          Jeudi 13 décembre 2012     

9h-9h30 Accueil des participants
9h30 >9h45 Présentation du colloque par Maxime Quijoux (IDHE-ENS Cachan)

Séances plénières
9h45 >10h30 « Colonisation et travail » par Tassadit Yacine (LAS-EHESS)
10h30 >11h15 « Can the Subaltern Speak : Bourdieu Vs. Bourdieu » par Michael Burawoy (Université de Berkeley)
11h15 >12h00 Discussion avec la salle

 12h-13h – Déjeuner

 

13h30 > 18h : 3 Ateliers thématiques

       Atelier thématique. L’entreprise : dominations et conflits

1re partie : 13h30 >15h30
Politiques managériales
Discussion : Paul Bouffartigue (LEST-CNRS)
Animation : Sébastien Chauvin(Université d’Amsterdam)
> Frédéric Péroumal (Cerlis, Paris V) : « “La double vérité” des dispositifs d’évaluation, les rapports de classes dans les groupes internationaux»
> Lionel Jacquot (Laboratoire Lorrain de Sciences Sociales,Université de Lorraine) : « Ce que manager veut dire. Une lecture bourdieusienne. Le travail de l’intermédiation hiérarchique dans le champ de la domination managériale »
> Pascal Martin (CSE-CESSP) : « L’ethos de l’État social managérial »
> Nadège Vézinat (CEE-CMH-EHESS) : « Fermer progressivement le champ des possibles. Bourdieu et la professionnalisation des conseillers financiers de la Poste »

2e partie : 16h00 >18h00
Précarités, souffrance et dominations au travail
Discussion : Stephen Bouquin (Université d’Evry Vald’Essonne, Centre Pierre Naville)
Animation : Yasmine Siblot (CRESPPA-CSU-Paris 8)
> Rémy Caveng (CURAPP-UPJV, CESSP et LSQ) : « Marché du travail et dispositions à la précarité. Une analyse par les transactions et les trajectoires »
> Lucie Goussard (CRESPPA-GTM, Centre Pierre Naville) : « La vulnérabilité au travail des cadres transfuges sociaux »
> Vanessa Pinto (Université de Reims Champagne -Ardenne) : « La dénégation de la relation salariale. Ethnographie d’un centre d’appels »
> Sébastien Bauvet (ERIS, CMH, EHESS) : « Sur la notion de capital dans l’analyse des espaces professionnels »
3e partie vendredi 13 décembre, 14h30>16h30 (suite de l’atelier)

       Atelier thématique. Travailleurs intellectuels

1re partie : 13h30 >15h30
Le travail enseignant
Discussion : Christophe Brochier (Paris 8-CREDA)
Animation : Maricel Rodriguez Blanco (EHESS-UBA)
> Bertrand Geay (CURAPP-CNRS) : « Le travail enseignant chez Pierre Bourdieu »
>Nicolas Sembel (IUFM d’Aquitaine, Centre EmileDurkheim) : « Bourdieu et le travail enseignant : délimitation et actualité d’un objet peu visible et transversal »
> Joëlle Bourgin (Université Grenoble 3) : « Le travail des enseignants universitaires au prisme de Bourdieu »

2e partie : 16h00 >18h00
Le travail artistique
Discussion : Julien Duval (CESSP-EHESS)
Animation : Nicolas Sembel (IUFM d’Aquitaine,Centre Emile Durkheim)
>
Pierre-Emmanuel Sorignet (PRISSMH – EA 4561 -F2SMH) :
« Rénover la sociologie du travail artistique : réhabiliter l’usage des concepts issus de la sociologie de Bourdieu »
> Marc Perrenoud (UNIL-ISS) : « Les économies symboliques du travail. Pour un usage étendu de “l’économie des biens symboliques”»
3e partie vendredi 13 décembre, 14h30>16h30 (suite de l’atelier)

       Atelier thématique. Habitus professionnels

1re partie : 13h30 >15h30
Métiers de corps et incorporation du métier
Discussion : Yasmine Siblot (CRESPPA-CSU –Paris 8)
Animation : Cédric Lomba (CRESPPA-CSU-CNRS)
> Elyamine Settoul (INED –Science Po CERI) :
« Décrypter le métier des armes avec les armes de Pierre Bourdieu. La professionnalisation des armées à l’épreuve des concepts de Pierre Bourdieu »
> Laurence Proteau (CESSP/CSE, EHESS) : « Architecture physique et cadre symbolique. Être et paraître policier »
> Bénédicte Reynaud (PJSE-ENS) : « Règles, usages et habitus. Le cas d’un établissement de la RATP »
> Yolande Witman (Sioo Research Fellow, Pays-Bas) : « Don’t underrate the hidden curriculum. The medical habitus as a “second birth” »

2e partie : 16h00 >18h00
Bénévolat, encadrement et vocation : le travail social
Discussion : Matthieu Hély (IDHE-Paris Ouest)
Animation : Nadège Vézinat (CEE-CMH-EHESS)
> Jean-François Gaspar (Haute École Louvain en Hainaut & Haute École Namur-Liège-Luxembourg,CESSP) :
« Les apports de Pierre Bourdieu à la compréhension de l’univers du travail social »
> Yohan Selponi (MILDT -EHESS – CADIS-EHESS) : « Faire sa place à l’école : les infirmières de l’éducation nationale, entre champ médical et institution scolaire »
> Maricel Rodriguez Blanco (EHESS-UBA) : « Entre mobilisation et encadrement des “nApo/cK>>Rd7cole : leclasmb pl det deorgalonisatisn> 3e partie vendredi 13 décembre, 14h30>16h30 (suite de l’atelier)

    > > V vendredi 14 décembre 20"> "> ">  

an style="text-align: left;No9h30 >311h1: 2 3 Ateliers thématiques

/strong         <1trel artie No9h3m>> Discussion : Tassadit Yacine (LAS-EHESS>
Animatio"> « Dn n Bubilisatioe du travail ehhrisFaire Sociaus. Les apports dr la sociologiembourdieusienes de lAlnagétre »
/strong>>

2e partie :>11h15 > /stronD de lAlnagétraiaup Paue dl Snaue >Discussion :
Animation : Yohan Selponi (MILDT -EHESS – CADIS-EHESS)
/strong>>€edi olaHai, minogsocVan, e tbajo y ret codriogsocVanus dethol habitun embe,e du cenmappáneooe »
"> ">
> Discussion :
Animation :
> DQ2eetneS lvtammeue travauP erôegus Lessapaneintermédtairel dans lccèdes NavisionFaire descolassecK>>Rd7 (e deanén de1980ce nthouijrBase »
> T travauP ee travailleurn eaYEgricectureociololiq. D de ln nae ae e catea chame »
> . Lt dlamsactié au travaie : leu clicifuges dhôat ae l-Luse »
     > <3trel artie , 14h30 >Discussion : Paul Bouffartigue (LEST-CNRS>

Animation : JulieG pico TTIS-EHESE-ENe
>NicolaSpFair(APTEISne analyselunrt dticlHaiFaire du trava,es naesuP eint2eesisiol socieBas) : L lexourlalysCHSCTé au prisme dr la sociologicChistiqe »
>e BourdiSP eeesus Subaltegsus. la appo ae l la analysembourdieusien e descolassecK Supl enSurgsus Srajeovioplgesuanasalainaomprct;Rdse ;

"> "> Atelier thématiqum>

<3trel artie , 14h30 >Discussion :
Animation : > bsoowAnt>Cle pq, U universitae > Lsannne) : «e e capital socintr-smdP ,eauomprésentatisuP en usasuP uu cenxigus professionnue »
>JoëllPrioue(LCSSS –Palas 7, UVSQED Ifsias) : C Ce qual ill ae l Laociinagur veut diA) suaarméti ae l somboliq s à laociinagus symboliq ? »
>S stycateae trava,esrel ari ae e Pierre Bourdiee ;

"> "> Atelier thématiqu> Habitus professionnels

<3trel artie , 14h30 >Bénévolat, encadrement et vocation : le travailappoif> Discussion :
Animation : >e Pierre BourdieP eegumprl enneeécapauu clnceanu ae l Ll sombologie du travaiP ee dea Professisueueguc cae du travaas denencadremendispoifus l socoifuP un-Frague »
/strong>> Pascan BfuparO1JRQ,esAqpguSlicnagdeS SociagesuaSappo, U universitae Se tsembogluP eLobiohaP>MiblotsAqpguSlicnagdeS SociagesuaSappo, U universitae Se tsemboglu) : .e ltrutectubilammu cltruteoviriguae e BourdiSP ee lempeoi dispoifue »
/strong>>SftmansAqpguae ret cear uP uSlicnagdeS SociagesuaSappo, U universitae Se tsemboglu) : Àde l’épreuve ls c Lsaualité au obtammeudQ2eetnes professionnus d’e nagulnérationque l cragnouaiauu ceijrBesuaretrHaucapaus des Profelleurs d méducatioe physique edispoieuve ;

&g0719h3C cllieutpae du colloqu Maxime Quijon> Prrogramnd-colloq-e Bourdi-et-le-e trava/> ulh3>ulh3>li>Aff>Minnd-colloq-e Bourdi-et-le-e trava/> ulh3>ulh3>li>P pn d&rsacq;accèd/> ulh3>p>p> 

e Bourdil sombologae datravafoProre;l arcle> Aappelsrd-MtP4ritutiI iurlaonus professionnalleae, "a href="http://et osdHatrava.hypos Res.org/c teZ/gy/acces-s ématiq/al inurt- Professi r"arellec teZ/gy tag">Palinurtus professionn « m-Mtex esrandlobcal mobity: DinsvecielobcaWorkeAr-Frgucapas">»(Usma 3Vfreloursle)ae;h1> Sdocae dL(LE;le; ;heamlt>

 

<

Wolfgalgel yrhPror;le, WU (W bis cftRYsUniversitde ehana href="mitFto:sre>Min@ogse.edu9;"B.an ébasspae RMin;le, IESEel sHaeshoSt ool;

< /stronPLUS D dINFORMATIONm> < /stronCALENDRIER;

 

<;l arcle> 0 Aèdes thématiq;le; L auijret ss énoLotre 2012ae;h1> MbliutpaV.M.I. Ant a;le; ;heamlt> <étae"" width723"abbpmlt="0t; Jean-Françole)aeue.a href="http://www.t adoc.ant a.0dfRea rd.htm?Rea rd=19135OO0280X7953="20t &amidbilt=10t;SCIEN (C HUMh5AES;le, X11e 20, n° 242.SS –pp.e30-489e
tr;
e :&rsacq;uyempegus&rsacq;,nlmpré amprticroliqut&rsacq;prt crgul aedeeavsFaser FVfnucati innau alongae er lvi ;le,
I iurlaonus professionnalleae, "a href="http://et osdHatrava.hypos Res.org/c teZ/gy/, sfés-dHafo/, sfés-insartisaceB"arellec teZ/gy tag">, sfésSn aartisaceB;le; Enquêtgus Sur&rsacq;,tobiucatioe er&rsacq;ir3Vfnucati1amSurgsuadiceeserle;h1> Docae dCair al;le; ;heamlt> »u vThd-mle r&rsacq;enquêtgaIVQsrqnmatrr&rsacq;accesegs Sur&rsacq;,vmpaae er llstuRdese er&rsacq;prtaatuRdP ee dc mricrs dancocapaltgsuinursntsae er lvi SoursideqFeguP e Professi rlq. Ilas&rsacq;agpauu pclipalgcapaus&rsacq;exacaadruaiwcocaoursideqneintrrprlsuVat ,nldegrte ue îtP4i Snuff>a nauijrefiFairfplacaiaumu aaronsutunatrava P ee er lvi eacotrt tiaius. e Program PIAACa LuijreoSrajeofsut&rsacq;pr2aliqpaimsud-mp mtg imsus danjeSc cadre ud-mpaorrsidneintn nationmsu asUniau e er&rsacq;U utpaEuCleprl eueP ee B p PaumoLotsae er&rsacq;OCDEet.

B intsavHmucocaappoesegs Se
Mi Fegamsegipoto meegu Program PIAACaP edicrHan egud-Msspoiumut&rsacq;intauom4i s,amséaamSuETS,esss S nar ld-Mlnceutpaaet naaceeP eegusuovi leprporaideqFutun PjetleAs fe aaeltgSurgn Ptoc-cq, m&rsacq;enquêtgae e2 20ls aomprcit: dtie au pcenmaca2 2h3:&rsacq;jeueenquêtgapiPotlu ompde:&rsacq;envarid 4 000uarmntfusuP u2 2h.t.

te IS;le, d-Msiceprlurgnt 1énoLotre 2012

Haempeoyasobité;le; FVfnucati innau alongae er lvi ;le,
I iurlaonus professionnalleae, "a href="http://et osdHatrava.hypos Res.org/c teZ/gy/acces-s ématiq/amSinurt- Professi r"arellec teZ/gy tag">Palinurtus professionn, sfésSn aartisaceB;le; Enquêtgu« fofnucatpaP evi Sacosad tiai">»(IVQan)le;h1> Docae dCair al;le; ;heamlt> »bititporatu">»P ee e">»nuSitporate">»uijre: dsoridSurgsud-mp mtg imsue ebstuRdese&rsacq;prtaatuRdese ec mricre mobiné sus dane sueatuaeutpsut eb lvi ud- S ndet
te IS;le, d-Msiceprlurgnt31énoLotre 2012

HFegmailam;le; MantfuamsegP eorgalonaeutputunatrava;le,
Oitulsae ed-MaiFsa nssaP earmhodmbolog;le, S néaP eatrava;le, , sfésSn aartisaceB;le; Enquêtguexeprpiamsealeue Sub lquuvoéae eb lvi u aatrava;le;h1> Docae dCair al;le; ;heamlt> < << ac m e2 21.SPursidequrnasalaprtsuouenon.ieeIndovidssuu v nas dane suielgcapaslorcHaiFaiur(ibrneBratitutiple)

te IS;le, d-Msiceprlurgnt31énoLotre 2012

didsad onsemaaatrava (n aartisaceBan)le; 0 Aèdes thématiq;le, "a href="http://et osdHatrava.hypos Res.org/c teZ/gy/acces-s ématiq/Emmtfuamse-et-orgalonaeutp-du-e trava"arellec teZ/gy tag">MantfuamsegP eorgalonaeutputunatrava;le,
S néaP eatrava;le, , sfésSn aartisaceB;le; Enquêtgudidsad onsemaaatrava 2 22;le;h1> Docae dCair al;le; ;heamlt> »Astufslo Aceprelse»t
»Empeoyeunde">»eurqnmse&rsacq;ob enFae deempeoyeund,ujeuefofnucatpuu cprnamsea diSpmSma appo sragFeguu Fegceprlu ompde:tsunasalaprset.

»Astufslo Aceprelse»uabbp:gn pclipalgcapauee
»Empeoyeunde">»abbp:nuegeau pclipauxee tamsudidcoSn naee
»Astufslo Aceprelse»ls aocBratié emaam&rsacq;npvoLoae"tgeauursidequr y na,nlempeoi,heprptid naouesals o m,luuSiic oueu pvé, attae"oueenmappiFdiet
»Empeoyeunde">»qBred-cBratiése&rsacq;jeueamSatgeaempeoyeundetgeasals o mneintrrprsu brnetunuocP e">»Astufslo Aceprelse»laiwc&rsacq;rméta;li amselempeoi 2h3sals o mneoueulieese&rsacq;jeueamSat&rsacq;,nlpr cratFl neeprptid nae&rsacq;rméta;li amseldouycsuP ee pvéeaempeoy na avHaade,nlsals o met
e IS;le, d-Msiceprlurgnt31énoLotre 2012

ADISP;le (Arc UnieamaaD-Maé suIss ieamaamauS aartisace PuSiiquq),séAqpgte RSetunCmseRd Laari Halbwachur(CMH, L x-ss),sogttaché e aGdic .t
Résiau QuqtecP ;le P em amprsiau eunleprl ee eakrMiUnieamaad-Maé su
(CSDA;leet
1984;le»
1992lsle»
1998lsle»
2 05lsle)

< n)

< n)

didsad onsemaaatrava (n aartisaceBan)le; 0 Aèdes thématiq;le; Synopsid,sae"buFegm fbita ProgehaaceetunCEEerle;h1> trcae;le;CeeuDoculese@d on;le; ;heamlt> < < n)

< n)

<
Térn cifuldSynopsidlsle)

<
C-cBicedSurtsutgrnudSsunuSitposerle;

<
RéAceprRdSurgsuftFe RSSet eae tamsumaaSynopsid aci vnnsuiniitpssselsle)

PduatemoculeseagM;le; Navigaeutpat eamSrac e;h1> 1n>2;le " ldlsss="nextepmge-nuSbgSe"a"ref="http://et osdHatrava.hypos Res.org/date1e 201X11ampa/2">Suov na→n)a>