Archives de catégorie : Formation tout au long de la vie

Adapting skills : a challenge digital companies have to meet

Innovation is a key factor in growth in the digital sector. In order to foster innovation, digital companies must, to a greater extent than elsewhere in the economy, recruit skilled personnel and ensure that their employees’ skills are maintained and updated. Considerable use is made of initial education, continuing training in its various forms and block-release programmes in a continuum that might prefigure a more general tendency.

Training & employment n° 131

Jean-Marie Dubois, Patrick Rousset, Adapting skills : a challenge digital companies have to meet in Training and employment n° 131 (September-October 2017). – 4 p.

Company-based training vs. employees’ aspirations

Although employees in low-skilled jobs are as likely as any others to express an interest in receiving training, they actually submit significantly fewer applications for training. How can this gap be explained? While a wish to receive training goes hand in hand with employees’ perception of their career prospects, in conjunction with their aspirations, the submission of applications for training is determined more by companies’ practices.

Training & employment n° 130

Jean-Marie Dubois, Ekaterina Melnik-Olive, Company-based training vs. employees’ aspirations in Training and employment n° 130 (July-August 2017). – 4 p.

L’adaptation des compétences, un défi à relever pour les entreprises du numérique

Dans le secteur du numérique, l’innovation est au cœur de la croissance. Pour la favoriser, les entreprises doivent, plus qu’ailleurs, recruter du personnel qualifié et veiller au maintien et au renouvellement des compétences de leurs salariés. La formation initiale, la formation continue sous ses différentes formes et l’alternance sont largement mobilisées, dans un continuum qui pourrait préfigurer une tendance plus générale.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Jean-Marie Dubois, Patrick Rousset, L’adaptation des compétences, un défi à relever pour les entreprises du numérique in Bref n° 358 (2017). – 4 p.

Formation continue et situation sur le marché du travail. Premiers indicateurs du volet salariés de l’enquête Defis

Ce document présente les premiers résultats de la première vague d’interrogation des salariés du dispositif DEFIS qui a eu lieu à l’été 2015. Ces résultats portent principalement sur les aspects relatifs à la formation (types de formation suivie, relations et informations autour de la formation en entreprise) et aux évolutions professionnelles des salariés en interne (pour ceux qui sont toujours dans l’entreprise au moment de la première interrogation, c’est-à-dire à l’été 2015) et en externe (pour ceux qui ne sont plus dans l’entreprise).

Le document est structuré en cinq chapitres. Un premier chapitre présente les principaux résultats portant sur le champ de l’ensemble des salariés des entreprises de 10 salariés et plus. Un second chapitre est consacré spécifiquement à la formation. Il présente les résultats concernant les salariés «formés», c’est-à-dire ayant déclaré avoir suivi une ou plusieurs formations à visée professionnelle depuis janvier 2014. Un troisième chapitre est consacré aux salariés «non-formés», c’est-à-dire ayant déclaré n’avoir suivi aucune formation depuis janvier 2014. Un quatrième chapitre met le focus sur les salariés qui, au moment de la première interrogation, sont toujours dans l’entreprise d’origine. Enfin, un cinquième chapitre est consacré aux salariés qui, au moment de la première interrogation, ont quitté l’entreprise d’origine dont ils étaient salariés en 2013

Le document est

Melnik Olive, Ekaterina Formation continue et situation sur le marché du travail. Premiers indicateurs du volet salariés de l’enquête Defis   – Marseille : Céreq, 2017. – 98 p. – (Céreq Etudes; n° 13) .

La formation en entreprise face aux aspirations des salariés

Alors que les salariés occupant les emplois les moins qualifiés expriment, aussi souvent que les autres, le souhait de se former, ils formulent nettement moins de demandes de formation. Comment expliquer ce décalage ? Si le souhait de se former va de pair avec les perspectives professionnelles perçues par les salariés, en lien avec leurs aspirations, l’expression de demandes de formation relève plutôt des pratiques d’entreprises.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Jean-Marie Dubois, Ekaterina Melnik-Olive, La formation en entreprise face aux aspirations des salariés in Bref n° 357 (2017). – 4 p.

Work at the heart of firm-based learning

For most employers, employees acquire competences less by taking part in organised training programmes than by carrying out their work tasks. The training and employee trajectory surveys (dispositif d’enquêtes sur les formations et itinéraires des salariés/Defis) show that employees whose work dynamics offer the best opportunities for informal learning are also the ones who enjoy the highest levels of access to organised training. This is particularly true for employees in the least skilled jobs.

Lire le document sur le site du Céreq

Christine Fournier, Marion Lambert, Isabelle Marion-Vernoux , Work at the heart of firm-based learning in Training and employment n° 126 (décembre 2016). – 4 p.

Le travail au cœur des apprentissages en entreprise

Pour une majorité d’employeurs, les compétences des salariés s’acquièrent moins par des formations organisées que par l’exercice du travail.

Le dispositif Defis permet de montrer que les salariés inscrits dans les dynamiques de travail les plus porteuses d’apprentissages informels sont également ceux qui accèdent le plus à la formation organisée. Ce constat est particulièrement marqué pour les salariés occupant les emplois les moins qualifiés.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Christine Fournier, Marion Lambert, Isabelle Marion-Vernoux, Le travail au cœur des apprentissages en entreprise in Bref n° 353 (2017). – 4 p.

La formation professionnelle diplômante, un pari gagnant pour l’emploi ? Le cas de la région Paca

La formation professionnelle est-elle réellement un outil de lutte contre le chômage des jeunes et des adultes ? Une évaluation de l’impact de formations diplômantes financées par la région Paca aboutit à des résultats allant dans ce sens. Deux ans après avoir suivi une formation diplômante, les stagiaires affichent un taux d’emploi nettement supérieur à celui des jeunes et adultes de mêmes caractéristiques n’ayant pas suivi ce type de formation. Pour autant, au terme de ces deux années, les conditions d’emploi des stagiaires ne sont pas meilleures que celles des autres.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Fanny Brémond, Séverine Landrier, Pascale Rouaud, Aline Valette-Wursthen, La formation professionnelle diplômante, un pari gagnant pour l’emploi ? Le cas de la région Paca in Bref n° 352 (février 2017). – 4 p.

Professionnalisation des publics et des parcours à l’université

cereq-echanges-3La professionnalisation s’est développée récemment dans un contexte où la recherche de compétitivité en Europe s’articule à un discours sur l’efficacité des formations supérieures à développer l’employabilité des étudiants. Dans ce contexte, cet ouvrage vise à faire le point sur la professionnalisation des filières et des parcours à l’université et les effets qu’elle produit.

Lire le Céreq Echanges sur le site du Céreq

Philippe Lemistre, Virginie Mora (coordonnateurs) , Professionnalisation des publics et des parcours à l’université. : Groupe de travail sur l’enseignement supérieur – Marseille : Céreq, 2016. – 165 p.. – (Céreq Echanges ; 3) .

Post-hire training: a means of integrating and retaining new recruits ?

training125New recruits receive less training than employees with longer job tenure. Training on entry into post is provided less frequently for formerly unemployed individuals than for people already in employment prior to recruitment. Nevertheless, the fact of having received post-hire training seems to improve employee retention, particularly among the previously unemployed. Such training would appear to be a means of improving worker-job matching or employee engagement with the work environment.

Lire le Training and employment en ligne

Guillemette de LARQUIER, Géraldine RIEUCAU, Carole TUCHSZIRER, Post-hire training: a means of integrating and retaining new recruits ? in Training and employment n° 125 (septembre-octobre 2016). – 4 p.

Recruter et former : un enjeu pour adapter et stabiliser les salariés dans l’entreprise ?

b351Les nouvelles recrues sont moins formées que les salariés plus anciens dans l’entreprise. La formation à l’entrée s’adresse moins souvent aux anciens chômeurs qu’aux personnes déjà en emploi avant d’être recrutées. Pour autant, avoir bénéficié d’une formation après l’embauche serait plutôt le gage d’une plus grande stabilité dans l’entreprise, surtout pour les anciens chômeurs. Cette formation permettrait ainsi d’améliorer la qualité des appariements ou la relation du salarié à son environnement de travail.

Lire le Bref en ligne

Complément du Bref sur le site du Céreq

Guillemette de Larquier, Géraldine Rieucau, Carole Tuchszirer, Recruter et former : un enjeu pour adapter et stabiliser les salariés dans l’entreprise ? in Bref n° 351 (décembre 2016). – 4 p.

Les formations obligatoires en entreprise : des formations comme les autres ?

b350Les formations obligatoires et réglementaires constituent le premier poste de dépense des entreprises en matière de formation. Les entreprises des secteurs traditionnellement les moins formateurs ainsi que les salariés les moins qualifiés sont les plus concernés. Mais les entreprises dans lesquelles les formations obligatoires représentent la quasi-totalité des dépenses ont les mêmes caractéristiques que les moins formatrices. En filigrane, se pose la question du rôle des formations obligatoires dans la réduction des inégalités d’accès.

Lire le Bref sur le site du Céreq

Béraud Delphine, Les formations obligatoires en entreprise : des formations comme les autres ? in Bref n° 350 (2016). – 4 p.

Qualité des actions de formation : nouveau dossier documentaire de Centre Inffo

Dans le cadre de la matinée d’actualité organisée par Centre Inffo le 30 novembre dernier intitulée  « Qualités des actions de formation en 2017 : quelle procédure et quels indicateurs mis en œuvre par les Opca et les Opacif ? » un nouveau dossier documentaire a été réalisé. Il contient des documents de cadrage sur le décret qualité et le projet Data-Dock, la base de données référençant les organismes de formation qui déclarent remplir les six critères de qualité, qui sera opérationnelle en janvier 2017 ; une sélection d’articles de Centre Inffo sur le sujet  ainsi qu’une bibliographie.

Consulter le dossier sur le site www.ressources-de-la-formation.fr

Bonne lecture !

V 12.0 la nouvelle version du Formacode®

Centre Inffo fait évoluer l’outil historique du Formacode® avec ses partenaires CARIF, DAFPIC, INFPC, ONISEP et Uniformation pour proposer une version enrichie du thésaurus de l’offre de formation.

Le Formacode® établit un carrefour entre les nomenclatures « emplois » et « formations » au moyen d’une correspondance avec le ROME (Répertoire opérationnel des métiers-emplois) de Pôle emploi, de la NSF (Nomenclature des spécialités de formation) du CNIS (Conseil national de l’information statistique) et des GFE (Groupes formation emploi). C’est sur cet outil que s’appuient les CARIF-OREF (Centre d’animation et de ressources de l’information sur la formation) et le Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social pour indexer leurs bases de données.

La V12.0 intègre 155 nouveaux  descripteurs ainsi que le ROME de juin 2016, et compile une large liste de synonymes métiers. « Créé par Centre Inffo en 1977, le Formacode® est désormais l’outil indispensable pour tous les acteurs de la formation professionnelle. Cette version enrichie du thésaurus facilitera la recherche d’informations sur les domaines de formations mais aussi sur les publics, les moyens et méthodes pédagogiques, ainsi que sur les types de certifications, et améliorera l’exploration des bases de données sur la formation », explique Laurence LE BARS, Responsable du Département Documentation de Centre Inffo.

La nouvelle version du Formacode® présente ainsi 3358 descripteurs, répartis en 14 grands domaines et 63 champs sémantiques, il comprend également 5 listes annexes.

Télécharger la nouvelle version du Formacode® sur http://formacode.centre-inffo.fr !

Prise en compte des mutations induites par la transition vers l’économie verte dans les formations professionnelles initiales

L’étucetudes4de dont il est rendu compte ici vise à éclairer la place du développement durable dans les diplômes de l’enseignement professionnel de l’Education nationale, rénovés ou créés depuis le Grenelle de l’environnement en 2007. CPC par CPC, l’étude des référentiels et des comptes-rendus de réunion permet de répondre à plusieurs questions. Quelles sont les dimensions du développement durable les plus présentes dans les référentiels ? Peut-on identifier des CPC plus ou moins avancées dans la prise en compte de la transition écologique ?  Comment se déclinent les problématiques du développement durable dans les différentes parties du référentiel, autrement que par la répétition de formules génériques ?

Réalisée en 2013‐2014, cette étude s’inscrit dans le cadre d’une convention pluriannuelle de partenariat entre le Céreq et Commissariat général au développement durable (CGDD).

Lire le document en ligne

Beaupère, Nathalie; Labruyère, Chantal; Wendling, Jennifer; Dauty, Françoise, collab.; Floriani, Céline, collab.; Ménabréaz, Michèle, collab., Prise en compte des mutations induites par la transition vers l’économie verte dans les formations professionnelles initiales  – Marseille : Céreq, 2016. – 138 p. – (Céreq Etudes; 4) .