Les paradoxes de l’écriture. Sociologie des écrits professionnels dans les institutions d’encadrement

Christel Coton et Laurence Proteau (dir.)
Les paradoxes de l’écriture. Sociologie des écrits professionnels dans les institutions d’encadrement.
Rennes: PUR, Coll. Le sens social – 262 p., juin 2012 – ISBN: 978-2-7535-2015-8

4è de couverture :
La montée en puissance de la logique gestionnaire dans les administrations publiques confronte les professionnels à la multiplication des procédures d’évaluation et au renforcement de la codification des écrits liés à l’exercice quotidien de leur travail. Militaires, policiers, magistrats, greffières, surveillants pénitentiaires, observateurs européens des lieux d’enfermement, travailleurs sociaux et médecins étudiés ici, tous déplorent cet accroissement des écrits standardisés qui réduit considérablement le temps consacré aux fonctions « nobles » du métier.
La multiplication des procédures d’écriture, passage obligé de la reddition de compte, est d’autant plus condamnée qu’elle touche des professions qui ont un rapport paradoxal à l’écrit. La figure du terne bureaucrate plane comme un stigmate à tenir à distance. Paradoxe en effet puisque ce commis aux écritures tant moqué maîtrise un capital nécessaire non seulement à la réalisation du travail lui-même et à son contrôle, mais aussi à la mobilité des trajectoires professionnelles. L’écriture est de fait centrale dans les carrières. Celui qui n’y a pas accès reste un simple exécutant, alors que celui qui la mobilise conformément aux normes de sa profession possède un atout essentiel dans les luttes de placement.
Grâce à la diversité des terrains mobilisés, les auteurs réunis dans cet ouvrage dévoilent les paradoxes de l’écriture professionnelle. Outil privilégié du New Public Management, elle reste une ressource essentielle dans la division du travail et dans les stratégies de mobilité et de distinction des professionnels.

Contributions de:
Coline Cardi, Gaëtan Cliquennois, Christel Coton, Fabien Deshayes, Elodie Janicaud, Camille Lancelevée, Léonore Le Caisne, Elodie Lemaire, Christian Mouhanna, Sabrina Nouiri-Mangold, Benjamin Pécoud, Laurence Proteau, Claude Thiaudière

[Plus d’infos] http://www.pur-editions.fr/detail.php?idOuv=2924